Samedi 22 Juin 2024
PATRICE
Lundi, 29 Avril 2024
et29alm
 
Les mistons...
 
Visages lisses et fossettes.
 
Peau fine, lisse, sans rides.
 
Bouches de chérubin, les yeux pleins du sommeil du rêve.
 
 
 
De la vie, ici-bas, ils n’ont vu que l'aurore.
 
Mais battant au rythme des clarines.
 
Leur cœur s'agite du trouble de ce qu’ils veulent être leur destin.
 
 
 
Leur cartable.
 
Est en tissus à carreaux, leur trousse en serge rouge.
 
Leur porte-plume en épée de bois.
 
 
 
Leur blouse d’écolier.
 
Est constellée de paillettes.
 
Les félicitations du conseil de classe se disent enhorabuena.
 
 
 
Et leurs maitres.
 
Ont connu la gloire.
 
Des cours de soleil et des préaux d’oreilles.
 
 
 
Leur allure.
 
Se veut respecter à la lettre les codes.
 
De ce qu’ils considèrent déjà comme leur monde.
 
 
 
Leur visage est grave.
 
Leurs yeux sont en lumière.
 
Et leurs gestes splendides.
 
 
 
Quand dans le soudain mimé d’une passe.
 
Ils laissent entendre.
 
Leur espérance.
 
 
 
Vestidos de calle.
 
Llenos de dignité.
 
Ils sont déjà en luces.
 
 
 
Ils ont.
 
L’ambition.
 
Des princes.
 
 
 
Et celle.
 
Aussi.
 
De changer le monde.
 
 
 
Peu celui des hommes.
 
Beaucoup.
 
Celui des toros.
 
 
 
En leur donnant des passes.
 
Avant.
 
De les tuer.
 
 
 
Pour ce faire.
 
Ils ont à oublier.
 
Les caprices de la prétention.
 
 
 
Garder à l’esprit.
 
Qu’encore.
 
Ils ne sont rien.
 
 
 
Connaitre l’échec.
 
Des pitos et des lazzis.
 
Souvent plus blessants que les cornadas.
 
 
 
Aimer à apprendre.
 
Dans les beaux livres.
 
Comme devant les mauvaises vaches.
 
 
 
Parler dans le silence du respect.
 
Qu’ils souhaitent.
 
Qu’un jour on leur porte.
 
 
 
Et savoir se défaire
 
Du chant des sirènes.
 
Des courtisans.
 
 
 
Pour rester dans l’authenticité.
 
Que disent les cornes.
 
Sentinelles de vérité.
 
 
 
En faisant leur devise du : «Je marchais à pas lents, m’arrêtant aux jasmins,
Me grisant du parfum des lys, tendant les mains
Vers les iris fées gardés par les grenouilles» d’Apollinaire.
 
 
 
Ils ont entre douze et quinze ans.
 
Et français.
 
Ils sont.
 
 
 
Ils ont entre douze et quinze ans.
 
Et compañeros d’aventure.
 
Ils sont.
 
 
 
Un jour peut-être.
 
Ils seront matadores de toros por la gracia de Dios.
 
Mais aujourd’hui ce sont encore des mistons.
 
 
 Datos 
 
"Les Mistons" est un court métrage français réalisé par François Truffaut et sorti en 1957. Il reçoit la même année le prix de la mise en scène au festival de Bruxelles
 
Synopsis : A Nîmes, une bande de gamins jaloux rend la vie impossible à Bernadette et Gérard, un couple d'amoureux...
 
Il s'agit de la première apparition à l'écran de Bernadette Lafont (1938-2013).
 
Patrice Quiot