Mardi 18 Juin 2024
PATRICE
Mercredi, 01 Mai 2024
villar01pq1
 
Villar de Plasencia...
 
Au Nord : A 122 km par la A66 : Salamanque, «El Viti », Robles, «Capea » et les toros d’Atanasio.
 
Au Sud : A 92 km par la A66 : Cáceres, Juan Mora, «Angelete» et les Albaserrada de Victorino. A 163 km : Mérida et la finca «Don Tello» de Borja Domecq hijo.
 
A l’Est : A 15,3 km et en passant par Cabezabellosa, El Torno ; à 37,2 kms par la CC 86 et en prenant par Casa del Castañar et Cabrero, Piornal ; à 52 km par l’ex N203 (Carretera de Plasencia à Oropesa) et en passant par Pasarón de la Vera, Jaraíz de la Vera.
 
A l’Ouest : A 27,8 km en passant par Oliva de Plasencia, Ahigal ; à 105 kms et en prenant par Huelaga puis Moraleja, Valverde del Fresno ; à 113 km en laissant à droite El Payo, Navasfrias.
 
A 3 km de Navasfrias et du Portugal des portugais et à l’horizon de Magellan, à 364 km au bord du Tage, les toros de Palha.
 
 
 
Nous sommes à Villar de Plasencia, à la venta «Aqui Te Espero».
 
Latitude : 40° 12’ 00’’ nord.
 
Longitude 6° 10’ 00’’ ouest.
 
 
 
Parking en gravier et bus de discapacitados mentales, bagnoles neuves avec sur le pare-brise le pare-soleil en titane brillant pour éviter la chaleur, terrasse ombragée de tôle ondulée avec chaises et tables en plastique rouge, parents qui se gavent de tostadas à la manteca colorá en ayant rien à faire de leurs niños et niñas braillards.
 
Intérieur avec plafond gris à caissons en stuc, sol en faux marbre marron moucheté de gris, distributeur automatique de cigarillos «Winston» ou «Fortuna», cinq tables en formica avec dispensateur en aluminium de servilletas de papel sur lesquelles on lit «Telefonica/Open Future», chaises en plastique noir.
 
Bar en faux jaspe délavé, tabourets aux pieds en chrome écaillé, étagères en verre mal dépoli chargées de bouteilles d’anis de Chinchón, de celui du singe, de «Licor 43» et «Licor 43/Baristo», de «Ponche Caballero» de «Licor de Manzana», de bouteilles de brandy «Carlos III» ou «Veterano», de Málaga «Virgen», de  «Fanta-Limón» ou « Trinaranjus », de flacons de «Tinto de Verano/Don Simón» dont l’un serti d’un fin grillage métallique.
 
Sur le rade, deux tireuses à bière «Cruzcampo» et «Heineken», une pile de sous-bocks qu’illustre une tête hilare et barbue d’un Erasme espagnol édictant : «La cerveza es intelectual» et un pack de brick de lait «Asturiana».
 
Télé et climatisation à fond la caisse, machine à café « Catunambú» et le «Periódico de Extremadura» de la veille.
 
A côté du bar, un distributeur de golosinas, snacks, pipas y frutos secos «Reyes» (almendras, avellanas, piñones, nueces de pecán) et un tourniquet con tarjetas postales.
 
Le menu du jour à 10€ :
 
Primeros : Ensaladilla rusa o ensalada mixta o crema de legumbres y verdura o pisto con huevo o garbanzos a la jardinera o gazpacho.
 
Segundos : Huevos fritos con jamón o pollo asado o atún a la brasa o secreto de cerdo a la brasa.
 
Postres : Mousse de café o tarta de manzana o flan de Nutella o fruta del tiempo (melón, sandía) o arroz con leche.
 
El menú incluye el 1er pan y la 1era bebida (1/2 agua ; copa de vino).
 
No hay medios menus.
 
Le « servicios» est au fond avec le somptueux : «Tirar el papel higiénico a la basura ».
 
Nous sommes à Villar de Plasencia, à la venta «Aqui Te Espero».
 
Latitude : 40° 12’ 00’’ nord.
 
Longitude 6° 10’ 00’’ ouest.
 
Province de Cáceres.
 
Communauté autonome d’Estrémadure.
 
Espagne
 
Patrice Quiot