Mercredi 17 Juillet 2024
AIRE
Jeudi, 02 Mai 2024
aire01pk
 
Lot spectaculaire de Palha, sortie a hombros de Peñaranda et Cirugeda. Voir la vidéo de Feria TV...
 
Novillada des Arsouillos. 1/4 d’entrée. Novillos de Palha, le quatrième “Carpetista” vuelta al ruedo. 
 
 
Alejandro Peñaranda, oreille et oreille.
 
Víctor Cerrato, silence après avis et silence après avis.
 
Pepe Luis Cirugeda, oreille et oreille.
 
 
Salut des banderilleros Carlos Pacheco et David Pacheco au second novillo.
 
Le prix au meilleur picador est allé à Adrián Majada pour son tiers de piques au sixième.
 
aire01g
 
Alejandro Peñaranda et Pepe Luis Girugeda sont sortis en triomphe accompagnés du mayoral de Palha.
 
Il a fallu beaucoup de courage et un sens profond de l’éthique pour que les responsables des Arsouillos donnent la novillada, tenant ainsi parole. Il pleuvait des cordes, le public gelait et une annulation aurait été admise. Nous aurions alors manqué un bon spectacle ; celui d’une novillada qui postule dès maintenant pour une récompense à l’issue de la temporada du Sud-ouest. Messieurs les jurés, il ne faudra pas oublier cette après-humide mais émouvante que nous avons vécue. Accessoirement, soulignons l’efficacité de la bâche qui a conservé à la piste l’essentiel de ses qualités.
 
aire01f
 
Avec ce lot, Palha aura fait un retour fracassant dans le Sud-ouest. L’ensemble allant à màs dans sa présentation: les quatrième, cinquième et surtout sixième, impressionnants par leur trapío, mais aussi par leur devanture ample et astifina. Un lot brave dans l’ensemble avec un grand quatrième, très complet, et un sixième qui a pris quatre piques en partant de loin. A la muleta, ils ont été tous comestibles, avec de la mobilité, sans mollir et en humiliant quand les coletudos l’ont exigé. Le plus noble fut le troisième.
 
aire01peñ
 
Bien Peñaranda qui confirme la bonne impression laissée à Mugron. Le jeune homme s’appuie sur une technique solide qui donne une impression globale de maîtrise du sujet. Il a opté pour un toreo classique, sans invention certes mais efficace. Ses deux trasteos ont été menés avec une certaine sérénité, mais aussi avec une créativité limitée. Son assurance, cette sécurité, qualités louables, manquent parfois de vie, de surprise. Deux estoconazos ont rématé ses deux travaux et lui ont valu une double récompense justement octroyée.
 
aire01cer
 
On attendait beaucoup de Víctor Cerrato et lui-même attendait beaucoup de ce qui était son début de temporada et… on a été déçu, disons-le nettement, comme il l’était lui-même. Il n’a pas été à la hauteur d’un lot sérieux, certes, mais qui offrait des opportunités. Sans doute les deux volteretas qu’il a subies à son premier passage l’ont-elles refroidi, mais il n’a que partiellement profité des qualités du cinquième. Il eut néanmoins de bons moments à gauche, ce qui donne de l’espoir au sympathique torero de Leganés. Il aura une nouvelle cartouches ce dimanche à Madrid où il devra tuer mieux qu’il ne l’a fait dans ces arènes Maurice Lauche pour se relancer.
 
aire01cir
 
Pepe Luis Cirugeda fut une agréable surprise. A son premier passage, il offrit le meilleur toreo de l’après-midi: le plus élégant, relâché avec de bonnes séries par le bas dans une bonne cadence. Un ensemble de qualité révélant une personnalité attractive. L’estocade portée au ralenti fut remarquable. Par la suite, il se montra persévérant face au sixième peu engageant qui avait laissé trop de force sous le cheval. Il s’arrima avec volonté et donna une ultime série gauchère signe de sa domination. Une estocade en se jetant dans les cornes et une récompense méritée.
 
aire01palha
Le ganadero
 
La banane n’était pas un fruit de saison hier à Aire, mais tout le monde l’avait à la sortie, car on peut dire que malgré les frimats printaniers et les angoisses -bien compréhensibles- du trésorier : “il y a eu course” et pas des moindres… Bravo donc!
 
 
Pierre Vidal  - corridasi - Photos : Bruno Lasnier