Mercredi 17 Juillet 2024
MADRID
Samedi, 25 Mai 2024
cp25ph
 
Confirmation digne de Christian Parejo, la terna n'étant guère aidée par un lot manquant notamment d'allant pour relever davantage les débats...
 
No hay billetes. Toros de La Ventana del Puerto et Puerto de San Lorenzo (4) - même maison - dont la plupart de jeu limité, le premier offrant davantage d’options.
 
 Sébastien Castella : saluts et silence.
 
Daniel Luque : silence aux deux.
 
Christian Parejo : saluts et silence.
 
sc25k
 
Sébastien Castella démarra avec un toro protesté, car juste de forces, qui ne s’est guère employé au cheval. Salut de José Chacón au second tercio et après un retour de cérémonie par échange de bons procédés, le manque d’allant de son adversaire a quelque peu altéré l’impact de son trasteo malgré quelques échanges valeureux, le tout se finissant par quasi entière tombée. Avec le cuarto, le Biterrois ne trouva pas de quoi réussir le desquite malgré quelques gestes de classe qui n’ont pas toutefois suffi à totalement convaincre le conclave à cause d’une opposition sans brio. Trois quarts au second envoi.  
 
dl25k
 
Daniel Luque commença avec un client qui ne lui permit pas de briller avec le capote, mais qui mit ensuite les reins à la pique avant un salut d’Iván García et Jesús Arruga avec les palitroques. La faena ne prit jamais totalement son envol par la suite, son toro s’avérant de charge limitée et finissant parado. Le maestro de Gerena n’insista guère et en finit d’une atravesada avant accrochage sans conséquences au descabello. Le quinto sortit distraído, sans brio à la pique avant un bon quite de Parejo puis un brindis au respectable. Début alluré, Luque soignant le geste, relâché, les mouvements parfois remarquables étant toutefois altérés par les conditions de son opposant. Entière.
 
cp25k
 
Christian Parejo a reçu pour sa confirmation le toro qui offrait le plus de possibilités. Applaudi pour son accueil capotero, l’affaire se poursuivit par deux rencontres sans grande histoire puis les saluts d’Antonio Chacón et Vicente Herrera aux banderilles. Passage des trastos à charge de Sébastien et brindis au public, deux cambios au centre applaudis avant derechazos appliqués, Parejo se montrant calme et déterminé. La suite par naturelles une à une, ce noble premier terminant toutefois moins bien qu’il n’avait commencé. Entière puis descabello. Applaudissements à l’arrastre et saluts du Chiclanero pour une confirmation somme toute méritoire. L’ultime s’employa au cheval sur le premier assaut puis après un brindis au maestro José Ortega Cano, le protégé de Tomas Cerqueira débuta par le haut, donnant la distance face à un adversaire brusque face auquel il fournit un bel effort avec ganas et aguante. Il frôla la correctionnelle à plusieurs reprises, mais toujours en relevant le défi devant un toro finissant rajado, avec deux poignards XXL à tête chercheuse. Faena de « mucho mérito » conclue par entière tombée. En définitive, une confirmation somme toute digne pour Christian...
 
Photos : Plaza1