Jeudi 18 Juillet 2024
MAUGUIO
Dimanche, 02 Juin 2024
nino01ph
 
Nino Julián a remporté le IIe Trophée Daniel Gimenez pour avoir coupé trois oreilles lors de la novillada de la Romería 2024…
 
La première satisfaction de cette novillada est venue, comme l’édition précédente, de l’affluence puisqu’une nouvelle fois, il a été annoncé le No Hay Billetes !  Enhorabuena donc à Gilles et Matthieu Vangelisti, ainsi qu’à tous ceux qui autour d’eux ont œuvré pour donner ses lettres de noblesse à la tauromachie melgorienne !
 
maug01nhb
 
A l’issue du paseo, il a été observé une minute d’applaudissements à la mémoire de Thomas Guzman, un proche de la ganadería Blohorn qui nous a quittés récemment.
 
blohorn01vuelta
 
Il convient aussi de noter le comportement intéressant du bétail dans sa diversité, la palme allant sans conteste à « Cosserou », de Blohorn, qui a eu les honneurs de la vuelta posthume, lidié en cinquième position par Nino.
 
Novillos de San Sebastian et Pagès-Mailhan pour Lalo, Piedras Rojas et Blohorn pour Nino, et Gallon puis La Golosina pour Tristán.
 
Lalo de María : saluts puis bronca après trois avis.
 
Nino Julián : oreille et deux oreilles.
 
Tristán Barroso : saluts et silence.
 
lalo01k
 
Lalo de María a ouvert la séance avec le San Sebastian par larga de rodillas avant capoteo alluré puis deux rencontres, applaudie la première. Nino se distingua sur un quite par faroles puis brindis à l’assistance d’une faena débutée par deux cambios au centre comprenant quelques passages bien orchestrés face à un bicho ayant toutefois tendance à lorgner vers les tablas. Avec le Pagès-Mailhan qui prit deux piques sans brio, Lalo brinda à Patrick Alarcon, mayoral chez Blohorn, un trasteo composé de séries au cachet affirmé, avec toutefois quelques difficultés à transmettre. La faena s’éternisa au point d’entendre le troisième avis fatidique ternissant sa prestation à cause du mauvais emploi des aciers.
 
nino01k
 
Nino Julián a été particulièrement en verve ce jour, d’abord avec un jabonero de Patrick Laugier avec qui il se distingua au capote avant un puyazo suivi d’une brillante exécution du second tercio du Nîmois. A la muleta, face à son adversaire noble mais aux forces un peu limitées, il fit bouillir la marmite par une réception agenouillée au centre, donnant ensuite la distance lors d’échanges variés qui eurent l’heur de plaire aux étagères. Entière au second envoi. Mais c’est avec le Blohorn que Nino allait donner sa pleine mesure, bien soutenu par le public après un puyazo de Mathias puis un nouveau tercio de banderilles, Nino brindant ensuite au respectable la faena de la tarde. Très entreprenant, il profita des qualités de charge de Cosserou pour faire vibrer les gradins lors de séries enlevées, allègres et allurées. Entière un poil desprendida avant de se faire violemment repousser verdugo en main, deux mouchoirs blancs et un bleu tombant alors du palco dans l’alegría générale. Vuelta avec l'éleveur. On le reverra avec plaisir dans une quinzaine à Istres pour un mano a mano avec Marco Pérez très prometteur…
 
 tb01k
 
La curiosité venait de Tristán Barroso, peu vu par chez nous, qui démarra avec un Gallon mal piqué en deux fois. Brindis à l’auditoire puis entame suave d’une faena ambidextre relevée par les bonnes réponses de son opposant, le tout conclu par demie. Pour clôturer la séance, le pupille santacolomeño de Juan Bautista s’employa au cheval, provoquant un batacazo sur le premier assaut. Tristán brinda ensuite à Patrick Laugier une faena débutée genoux dans le sable, affichant ensuite rythme et conviction sans toutefois excès de transmission, le tout s’escagassant hélas ensuite avec la ferraille.
 
nino01
 
En se retirant de cette novillada somme toute entretenue, le public affichait des marques de satisfaction… et les organisateurs aussi ! On ne va pas s’en plaindre, le plus important étant que ce rendez-vous semble avoir trouvé son public et sa date. En route vers le troisième no hay billetes l’an prochain ? Ojalá…