Mardi 23 Juillet 2024
ISTRES
Dimanche, 16 Juin 2024
ist16ep
 
Grande journée de clôture au Palio avec comme colofón l’indulto d’un toro de Juan Pedro Domecq par Enrique Ponce. Sortie a hombros de Ponce pour ses adieux, Galván et Clemente, ainsi que de Carlos Olsina le matin après vuelta d’un Pagès-Mailhan…
 
Certains persifleront peut-être, mais à la sortie, les aficionados présents étaient pratiquement unanimes pour déclarer qu’ils venaient de vivre une tarde exceptionnelle. On ne va pas se perdre ici dans des considérations récurrentes après les corridas du style vuelta ou pas vuelta, 1 oreille ou 2 oreilles, ou encore et surtout… indulto ou pas indulto. Pourquoi ? Parce que les querelles byzantines ont rarement fait avancer les choses et qu’en définitive, chacun reste sur sa propre impression. 
 
Ce qui compte, c’est du moins mon avis, c’est avant tout le ressenti. Cette tarde des adieux de Ponce, il fallait la vivre in situ. Beaucoup ont eu la chair de poule et les yeux embués. Ce n’est jamais une honte d’exprimer ses sentiments et quand on assiste devant soi à une accumulation de séquences de bon toreo comme ce jour au Palio générant l'émotion, on ne va tout de même pas se plaindre que la mariée soit trop belle ! 
 
Après, faut-il aussi peut-être rappeler que chaque arène a ses propres caractéristiques et critères, et que chacun est libre d’y adhérer ou pas.  On ne va pas à Bayreuth pour assister à un concert de rap, pas plus qu’au Grau du Roi pour manger une fondue savoyarde ! Tout ça pour dire que Bernard Marsella a selon moi totalement réussi avec sa programmation de la « main tendue » et que la plupart des jeunes ont su se mettre au diapason de leurs ainés. Et c’est tant mieux.
 
Et le bétail dans tout ça ? Bien entendu, tout ne pouvait pas être parfait, mais dans l’ensemble, pas mal de toros ont permis aux maestros de s’exprimer et jamais l’ennui ne s’est installé sur les gradins pendant ces trois jours. 
 
Condensé de la journée avant demain lundi dans la journée des reseñas plus détaillées…
 
Tarde : No hay billetes, beau temps. Six toros de Juan Pedro Domecq donnant pour la plupart un bon jeu, la palme allant au quatrième, « Broncista » qui a été indulté.
 
ep16k
 
Enrique Ponce : saluts puis deux oreilles et rabo symboliques.
 
dg16k
 
David Galván : deux oreilles et oreille.
 
clem16k
 
Clemente : deux oreilles et oreille.
 
co16pm
 
Matin. Trois quarts environ, météo favorable. Six Pagès-Mailhan qui ont offert à divers titres des possibilités aux trois diestros. Le quinto a été honoré de la vuelta posthume.
 
rafi16k
 
El Rafi : oreille et vuelta.
 
co16k
 
Carlos Olsina : oreille et deux oreilles.
 
jm16k
 
Jorge Martínez : saluts et silence.
 
Pour le reste, corrida accidentée à Aire sur l’Adour avec blessure au cou de Dorian Canton qui a été transféré à l’hôpital de Mont de Marsan pour une intervention. Apparemment, les nouvelles seraient positives… 
 
A Madrid, Paco Ureña a été sérieusement blessé par l’ultime toro de Jandilla qui lui a infligé, suite à une spectaculaire voltereta, une fracture de la clavicule gauche…
 
On reviendra demain sur tout ça avec plus de détails. Mais franchement, quelle journée…