Samedi 27 Novembre 2021
Thomas Dufau : Un lendemain qui chante…
Lundi, 19 Septembre 2011

a-a-td19aa

Après son triomphe de la veille, rencontre avec un Thomas Dufau souriant et décontracté. On le serait à moins…

- Thomas, comment t’es-tu préparé pour cette dernière corrida « pas comme les autres » ?
Je l’ai prise justement comme les autres, avec toutefois une pression supplémentaire car toréer avec José Tomás dans des arènes de Nîmes pleines à craquer, ce n’est pas rien. Sinon, je n’ai pas voulu me prendre plus la tête, j’y suis allé avec la même envie que celle que je ressens à chacune de mes sorties…

a-a-td19a

- Le matin, on t’a vu faire un footing dans les rues de Nîmes. Pas banal pour un torero, non ?--

- C’est quelque chose que j’ai l’habitude de faire pour éliminer le stress ! Comme je toréais en fin de matinée, c’était aussi pour moi un petit réveil musculaire…

a-a-td19b

- La pluie, ça t’a fait peur ? Tu as crains que cette corrida s’arrête ?

- Non, ce qui me faisait le plus peur, c’est que le vent se lève car on sait bien qu’à Nîmes, il peut être assez violent et changer le cours d’une corrida…

a-a-td19c

- Comment se sont comportés Conde et Tomás avec toi ?

- Ils ont été très sympas, Javier Conde a eu des mots très gentils et on m’avait dit que José était plutôt froid, qu’il était dans son monde, mais on a pu échanger quelques mots et ça s’est finalement très bien passé avec les deux.

a-a-td19d

- On ne peut pas vraiment dire que les choses avaient bien commencé…

- En effet, le toro de la cérémonie s’est invalidé à cause de la piste et j’ai dû attendre la sortie du sobrero qui ne m’a pas laissé l’opportunité de m’imposer. J’étais évidemment déçu et ce n’était pas évident d’attendre ensuite le sixième, il pleuvait, il ne faisait vraiment pas chaud, mais bon, je savais que je ne pouvais pas me planter, qu’il fallait y aller à fond, le jour de José Tomás, des arènes pleines, c’était à moi de tout prouver, de ne rien lâcher, c’est pour ça que quand le sixième est sorti, j’ai voulu tout donner d’emblée pour montrer mes ganas de m’imposer…

a-a-td19e

- Le quite sur le toro de José Tomás, c’était histoire de te remettre dans la course ?

- Oui, c’était aussi une façon d’affiche mon envie, un brin de competencia, une manière de montrer que j’étais là moi aussi et de relever le défi !

a-a-td19f

- Et avec le sixième, les choses ont carrément basculé du bon côté…

- Oui, le dernier était noble, mais n’avait pas beaucoup de forces. Sans trop l’obliger au début, j’ai réussi à m’imposer en lui laissant beaucoup de distance…

a-a-td19g

- Durant toute la lidia, as-tu ressenti que le public était à fond avec toi ?

- Oui, en lui montrant que j’avais envie de triompher, j’ai bien ressenti ce soutien. Passer après José Tomás qui avait coupé trois oreilles, ce n’était vraiment pas évident, mais j’ai fait abstraction de ce contexte, j’ai relevé le défi et finalement, avec le soutien du public, tout s’est bien passé…

a-a-td19h

- Si je te dis qu’on a fait des prières quand tu as monté l’épée… tu me crois ?

- Oui, moi le premier !!! J’ai perdu pas mal d’oreilles à cause de l’épée, mais depuis quelques temps, je me suis beaucoup entraîné et avec Richard, j’ai trouvé une autre solution qui me convient mieux et quand j’ai tué de toros en privé en appliquant cette nouvelle manière de porter l’épée, ça allait déjà mieux.

a-a-td19i

- Sortir a hombros avec José Tomás, ce n’est pas donné à tout le monde… Tu devais avoir les poils qui se dressent, non ?

- Evidemment, c’est très émouvant. Pour l’anecdote, José Tomás est venu me voir et m’a demandé ce que je voulais faire, soit sortir en premier, soit que ce soit lui, soit qu’on sorte ensemble… Je lui ai demandé qu’on sorte tous les deux à côté et il m’a répondu que c’était avec grand plaisir et quand on a fait le tout de piste puis qu’on s’est séparés, il m’a demandé de le suivre, il voulait que je passe avec lui par la Porte des Consuls ! J’ai refusé et je lui ai dit que c’était lui qui avait coupé trois oreilles… mais j’ai quand même ajouté qu’un jour, j’essaierai de sortir à ses côtés par cette porte !!!

a-a-td19j

- Ce matin, quand je t’ai appelé, un message stipulait que ta messagerie était pleine… Franchement, ça ne m’a pas surpris. Ça ne doit pas arrêter depuis hier, non ?

- Effectivement, j’ai reçu beaucoup de félicitations, d’éloges, la répercussion est importante, j’avais besoin de ce triomphe et je suis bien conscient que ce n’est qu’un début, mais ça va encore plus me motiver pour la prochaine saison…

a-a-td19l

- Justement, la saison qui arrive, comment va-t-elle se présenter ?

- Elle va passer par l’Amérique où j’irai me préparer, mais aussi toréer dans les ferias pendant la Temporada Grande au Mexique. Je me remets en question après chaque course et je suis bien décidé à tout faire pour aller de l’avant car ma prochaine temporada devant être celle de ma véritable confirmation !!!

a-a-td19m

Ce quart d’heure avec « Zurrapelo », toro de Jandilla, nul doute qu’il va se le repasser souvent dans sa tête… Franchement, je ne vois pas où Thomas pourrait aller chercher meilleure motivation… Allez, suerte, Maestro, y que vuelve pronto !

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 stm23aff

 ist06aff