Samedi 27 Novembre 2021
Día de la Hispanidad, Réactions, Adrián, Saldívar, Béziers…
Jeudi, 13 Octobre 2011

a-a-fr12aa

Quand Frascuelo remue les aficionados venteños...

Devant un tiers d’arène, le lot de Valdefresno a surtout valu par le cinquième. Frascuelo (saluts aux deux), invité à saluer à l’issue du paseo, a distillé à son premier des gestes de grande classe, que ce soit au capote ou avec la muleta, notamment sur la rive droite, provoquant de sonores olés de la part de ses partisans. Todo un torero…

a-a-fr12a

Fermín Spinola (saluts et vuelta) venait confirmer son alternative. Victime d’une spectaculaire voltereta avec le toro de la cérémonie, heureusement sans conséquences, c’est ensuite avec « Buscador », le meilleur de l’envoi, que le Mexician réalisa un trasteo bien construit, perdant toutefois l’oreille avec l’estoc.

a-a-fs12a

Andrés Palacios (silence aux deux) n’a pas trouvé sur sa route le toro qui aurait pu lui donner l’occasion de se mettre en évidence. Seule sa volonté a transparu lors de deux combats sans répondant.

a-a-ap12a

Photos : Juan Pelegrín – Las Ventas

SARAGOSSE

Ovationné à son premier, c’est avec le sixième, façon de parler car il y eut quatre sobreros, que Daniel Luque a pu donner sa pleine mesure. Le président s’est montré à juste titre soucieux de la qualité du bétail présenté, défendant comme il pouvait la catégorie de l’arène.

Silence aux deux pour Perera et saluts aux deux pour le Cid. 

Voir le résumé par Plus.es de la corrida de Parladé en cliquant ici ICI

SÉVILLE

Décastés la plupart, les toros du Marquis de Domecq n’ont pas donné beaucoup d’occasions aux trois jeunes diestros engagés de se mettre en évidence. Deux oreilles ont été coupées aux deux plus potables de l’envoi, une par Salvador Cortés et l’autre par Antonio Nazaré, David Mora faisant la vuelta à son premier et saluant à l’autre.

Avec Feria TV, le résumé de cette corrida en cliquant ICI

RÉACTIONS

Suite aux exactions d’un commando activiste responsables d’un trouble à l’ordre public dans les arènes de Rodilhan, ci-dessous les réactions de Jean-Paul Fournier, Daniel Jean Valade et la Coordination des Clubs Taurins du Gard…

Je ne puis accepter de laisser publier dans la presse que je serais resté inactif lors de la manifestation du collectif anti corrida qui s’est déroulée samedi dernier dans les arènes de Rodhillan.
 
J’ai en effet réagi immédiatement en faisant contacter le Préfet du Gard pour qu’il mobilise la Gendarmerie afin que la situation puisse être gérée sans débordements.
 
Je regrette bien évidemment que les moyens mis en œuvre par l’Etat n’aient pu éviter des actes de violence que je condamne avec vigueur.
 
Attaché au maintien de nos traditions je poursuivrai mon engagement pour la liberté de la pratique des activités taurines qui forgent notre identité et qui je le rappelle sont inscrits au patrimoine immatériel et culturel de la France.
 
Je suis également attaché à la liberté d’opinion qui est un pilier de la démocratie.
 
Ces deux libertés doivent pouvoir s’exercer dans le respect de tous.
 
Cela signifie aussi que l’on ne doit accepter aucune forme de violence, d’où qu’elle vienne, et que les opposants à la corrida doivent, eux aussi, adapter leur moyen d’expression à cet impératif de respect envers les nombreux aficionados qui vivent de moins en moins bien les multiples provocations dont ils sont la cible.
 
Jean-Paul FOURNIER
Sénateur du Gard
Président de Nîmes Métropole
Maire de Nîmes


Déjà installé sur les gradins des arènes de Rodilhan lorsqu'un premier groupe d'anti-corridas a déployé des banderoles auparavant dissimulées,   suivi d'un second groupe envahissant la piste et s'y enchaînant, j'ai, en accord avec le Président de la course, rejoint la piste.
 
J'ai suggéré :
au Maire de Rodilhan d'appeler de son côté la Gendarmerie, garant de l'ordre public ;
au Chef de la Police Municipale de Rodilhan, de rester au côté du Maire de la commune.
 
J'ai indiqué :
à x aficionados que, les Gendarmes ayant été appelés, ils feraient les constats voulus et agiraient ;
aux 3 Gendarmes lorsqu'ils sont arrivés qu'ils devaient tout faire pour éviter les débordements.
 
La violence n'est pas acceptable où qu'elle se produise.
 
Pas plus que la provocation très préméditée.
 
Le respect des intérêts culturels d'autrui doit demeurer rigoureusement pratiqué.
 
Daniel J. Valade
Adjoint au Maire de Nîmes
Délégué à la Culture et à la Tauromachie


Après la provocation devant la statue de Nimeño II, les anti-corrida ont franchi une nouvelle étape, lors d'une opération commando en piste dans les arènes de Rodilhan pour la finale de Graines de Torero.

L'escalade dans la provocation et la violence des anti-corrida a atteint son but. La Coordination ne cautionne pas et ne cautionnera jamais aucune violence et aucune provocation. Elle réaffirme son attachement au respect des hommes et de leurs lois.

Elle tient à rappeler que les spectacles taurins sont légaux où ils sont organisés. La Coordination demande aux pouvoirs publics et à ses représentants de prendre leurs responsabilités, il est de leur devoir de tout mettre en œuvre pour que de prochains affrontements n’aient pas lieu. Si la loi n'est pas respectée, nous craignons que la répétition de ces actes de violence ou de provocation n'aboutisse à un drame.

En ce qui concerne le Rassemblement de l'Aficion du 21 octobre à 19 h 30 devant la statue de Nimeño II, la Coordination demande à tous ses membres et sympathisants de ne pas céder à la moindre provocation, de manifester silencieusement et dans le respect.

Nîmes 13 octobre 13/10/2011
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Coordination des Clubs Taurins de Nîmes et du Gard

a-a-gt12a

Je croyais que c'était interdit par la loi...

ADRIÁN

Fernando Adrián, qui a remporté le trophée de la Cape d’Or à Nîmes, puis triomphé notamment à Dax cet été avant d’être déclaré vainqueur du Zapato de Oro d’Arnedo, sera dorénavant apodéré par Simon Casas et le père du Juli. C’est toujours l’ex-matador madrilène Ángel Gómez Escorial qui le suivra régulièrement dans ses déplacements…

a-a-fa12a

SALDÍVAR

Le torero Arturo Saldívar, victime d’une cornada au scrotum à Calanda, se remet favorablement de sa blessure qui malgré son caractère de gravité n’a touché aucun organe vital.

a-a-as12a

BÉZIERS

a-a-bez12a


 

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 stm23aff

 ist06aff