Samedi 27 Novembre 2021
Rugby, Dax, Saragosse, Pablo, CTN, CFT, Le Lartet, Réaction…
Vendredi, 14 Octobre 2011

a-a-ru13a

Ça sort un peu des toros, mais à l’occasion de la demi-finale de la Coupe du Monde entre Français et Gallois, un petit cocorico ne fait pas de mal…

D’autant plus qu’entre le monde du rugby et celui des toros, il y a pas mal de passerelles, pour ne pas dire d’osmose… Alors, allez les Bleus, défoncez-vous, régalez-vous, régalez-nous, soyez encastés !!!

Je profite de ce petit clin d’œil pour vous signaler une proposition de voyage lors du prochain Tournoi des Six Nations pour Ecosse-France avec Voyageurs du Monde. Préparez vos kilts !!!

a-a-fe2-1

Un avant match de qualité avec un déjeuner de gala au Balmoral Hôtel, la référence à Edimbourg, avec la garantie d’un billet en 1° catégorie (tribune latérale).
Sans oublier bien sûr, Edimbourg, magnifique ville avec son légendaire Château, un excellent hôtel à proximité du quartier nocturne, ses nombreux pubs et une immersion dans la campagne écossaise avec la visite d’une distillerie très traditionnelle de whisky !!!
Un excellent cocktail pour un super week-end écossais dans l’esprit Voyageurs du Monde… !
Prix de 1510 € par personne base chambre double / twin à l’hôtel Hilton Grosvenor 4*
Pour tout renseignement, merci de contacter Jean-François MENGELLE
Voyageurs du Monde - Service groupes & Collectivités
Département Sports / Evénements
75, rue de Richelieu
75002 Paris
Tel : 01 58 71 15 31 / Email : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
(Communiqué)

DAX

Gabriel Bellocq, maire de Dax, vient de dissoudre la Commission Taurine qui était présidée par Christian Laborde. Cette décision est certainement la conséquence directe d’une temporada 2011 plutôt médiocre, mais pour l’instant, aucune solution de remplacement n’a été avancée, ni sur le système, ni sur les personnes. Wait and see… pour une nouvelle composition d’équipe. Autour de quel capitaine ?

a-a-dax13a

L'occasion tout de même de remercier Christian Laborde pour l'accueil réservé avec son équipe à Torofiesta pour ces trois dernières temporadas...

SARAGOSSE

Environ un tiers d’arène. Fernando Robleño (saluts aux deux) a ouvert le bal avec un jabonero de 630 kilos qui fit illusion sur le premier puyazo avant de subir. Malgré une charge irrégulière, le Madrilène fit un bel effort, sans toutefois totalement s’imposer.

Le quatrième, un remendio cinqueño d’Alcurrucén, provoqua un batacazo sur le premier assaut avant de mettre les reins aux tours suivants. Brindis à l’auditoire  puis… à la guerre ! Robleño obtint d’emblée le soutien du public pour son entrega et l’effort colossal qu’il fournit face à un adversaire incertain, dangereux, qui lui demanda les papiers. Frôlant la correctionnelle sur l’entrée a matar, il reprit l’estoc pour une entière tombée d’effet immédiat. Honte aux quatre « entendidos » qui lui ont refusé la vuelta !

Alberto Aguilar (silence et saluts) a lui aussi débuté avec un jabonero, mais plus léger, qui a étalé sa mansedumbre sous le fer. Désarmé d’emblée suite à une violente attaque du Prieto qui manqua par la suite de fixité, Alberto tenta de donner le change par la gauche, sans possibilité de vraiment s’exprimer faute de franchise dans les charges de son opposant. Rapide faena de aliño, entière avec sévère poursuite, long final au descabello, le bicho se défendant sur place…

Le quinto, applaudi pour son trapío, prit trois piques sans s’employer. Brindis à l’ensemble de sa cuadrilla autour de Denis Loré. La suite… tout sauf une partie de plaisir ! La bagarre, quelques muletazos volés face à un toro qui n’a jamais humilié, beaucoup de décision et de vaillance, dans le style « conquérant de l’impossible » ! Estoconazo sin puntilla qui à lui seul valait peut-être un trophée… que personne n’a demandé !

Carlos Gallego (saluts et silence), jeune diestro local, tomba sur un premier qui ne s’employa guère au cheval et qui par la suite, par manque de race et d’allant, lui compliqua la vie. Gallego étala son envie, mais à l’impossible nul n’étant tenu, les choses tournèrent court. Superbe estocade qui racheta le reste.

L’ultime permit à Gallego sans totalement s’employer de briller sur trois ou quatre capotazos. Il accusa sa faiblesse sous le fer et après que Carlos eut brindé à El Soro, que les tracas de santé n’ont guère épargné, l’Aragonais tira quelques muletazos méritoires, sans que le Prieto ne consente totalement à se livrer. Final à la peine.

Les trois diestros se sont retirés avec les applaudissements compréhensifs du public. Une corrida décevante qu’on pourrait résumer en deux mots : poca historia…

La veille, jeudi 13, la corrida d’Alcurrucén a donné un jeu irrégulier. Deux silences pour Curro Díaz, saluts de Juan Bautista à son deuxième et vuelta de Leandro à son premier.

Avec Plus.es, voir le résumé de la corrida d’Alcurrucén en cliquant ICI

Voir le résumé de la corrida de Prieto de la Cal en cliquant 

PABLO

On les a retrouvés comme on les avait quittés… Evidemment, il s’agit des fameux « Jeudis des Artistes » des Amis de Pablo Romero avec pour cette première, Tom Garcia et Tine qui ont réalisé une œuvre en direct pour le plus grand plaisir… de nos yeux !

a-a-tg13a

Ambiance toujours conviviale autour de tapas, de vin des Costières et d’huîtres…

a-a-ti13a

Prochain rendez-vous le jeudi 10 novembre avec Muriel Goro et Marie Do Gibert…

a-a-ja13a
 CTN

La reprise des cours de l’Ecole Taurine se fera le samedi 15 octobre à 14h au mas « La Carioca » chez notre ami Philippe Heyral (rendez-vous à 14h à l'hôtel « Campanile » des 7 collines, pour ceux qui ne connaissent pas)...

a-a-ctn13a

- Inscription des nouveaux élèves
- Renouvellement pour les anciens (Certificat médical, autorisation des parents, cotisation)
- Présentation des professeurs et fonctionnement de l’Ecole

CFT

Dimanche 16 octobre 2011, à 15 heures, aux arènes Emile-Trazic, de Garons,  le Centre Français de Tauromachie, pour sa "Rentrée Solennelle", offrira 6 becerros de la ganaderia des frères Gallon, qui seront toréés et mis à mort, par un représentant :
De Nîmotaure (Jordi Le Rolland)
De l'Ecole Taurine de Catalogne (Mario Lopez Moya)
De l'Ecole Taurine d'Arles (Yoan Martinez)
De l'Ecole Taurine de Béziers (Joao Machado)
D'Adour Aficion (Louis Husson)
Du Centre Français de Tauromachie (Joaquin Dupont-Ferrier)
 
Entrée gratuite.

 

a-a-cft13a

LE LARTET
Les Amis du Lartet (ganadería de Paul et Jérôme Bonnet)...

La Temporada 2011 touche à sa fin, et comme les années passées, nous vous proposons de nous retrouver pour la fête du Lartet ; la disponibilité des équipes médicales nous oblige à modifier notre date, nous vous donnons donc RDV le samedi 5 novembre…

a-a-ll13a
 
15h30 : ARENES de PLAISANCE
Lidia de 3 novillos avec picador (cartel en cours de formation) puis 2 becerros seront réservés aux membres de l’association qui souhaitent s’essayer aux techniques de la tauromachie.

A l’issue du spectacle, et si le temps le permet, un apéritif Ricard dans le ruedo vous sera offert.

19h30 : à la salle des fêtes de GALIAX, apéritif tapas et repas de l’afición avec au menu assiette gasconne (avec foie gras), cassoulet, fromage des Pyrénées, tarte aux fruits, café – armagnac – vin rouge et rosé…

a-a-pb13a

VENEZ NOMBREUX, VOS AMIS SERONT LES BIENVENUS !
Prix de la journée: adhérents : 25 € - autres : 30 €
Comptant sur votre présence et celle de vos amis, nous vous prions de croire en notre sincère amitié.
Robert DUFRECHOU
(Communiqué)

BULLETIN à renvoyer IMPERATIVEMENT pour le 29 octobre
à Martine GHION – 17 Rue des Apothicaires – 32190 VIC FEZENSAC
NOM/Prénom :
Sera présent au Festival – 25 €/membre -> x 25 €= €
Autres personnes présentes –
spectacle (carte de soutien) : 10 €/personne –> x 10 € = €
repas : 20 €/personne -> x 20 € = €
Chèque à l’ordre des Amis du Lartet Total : €

http://www.ganaderiadulartet.fr/

RÉACTION

BASTA YA comme l’ouvrage d’un antitaurin - antihumain notoire. »

Les antis étaient une fois de plus venus chercher l’affrontement par la provocation.  L’épisode de la statue de Nimeño n’avait pas suffi, ils avaient besoin de plus.  Dans leur insatiable quête d’images démontrant que les aficionados étaient des « sauvages », ils ont décidé de s’enchaîner dans le ruedo des arènes de Rodilhan, caméra au poing sachant  pertinemment que l’aficion avait été piqué au fer rouge à Nîmes et que leurs insultes et menaces commençaient à porter leurs fruits.  L’aficion était au bord de la révolte alors ils se sont dit qu’ils suffisaient de pousser un petit plus pour qu’elle tombe enfin dans le piège tendu.

Le plan était facile, Rodilhan, petites arènes, aucun service de sécurité…  Les aficionados allaient se régaler.  Eux, les antis, nos prédateurs allaient devenir des proies faciles.  Cette fois-ci leur mot d’ordre n’était pas la provocation verbale ou gestuelle.  Juste s’enchaîner et attendre la réaction des aficionados, ensuite résister à l’évacuation.  Tout ceci sous l’œil de leurs caméras afin de montrer au monde entier « l’agressivité » des aficionados et de se faire passer pour les victimes pacifistes, qu’ils ne sont point.  Tout est réussi, même leur mise en scène post incident, les voilà en train d’essuyer leurs larmes devant les caméras de nombreuses télévisions, mimant leur incompréhension face une réaction qu’il connaissait d’avance.  On pourrait dire qu’ils ont été agressés à l’insu de leur plein gré.

Cela fait 10 ans que les aficionados essuient sans broncher les insultes d’une poignée de personnes devant les arènes.  10 ans d’une lutte haineuse qui s’est amplifiée via le premier média mondial qu’est internet.  10 ans de provocations et de menaces.  10 ans et une radicalisation du mouvement antitaurin qui devient très inquiétante. L’aficion a dit à Rodilhan BASTA YA.  J’ai envie d’ajouter « malheureusement » mais je ne peux pas condamner une réaction de ras-le-bol.

A « toro pasado » il est facile de juger alors ne jugeons pas, tirons plutôt les leçons de l’épisode Rodilhan. 

1/ Une proposition de réaction digne en cas de répétition de cet incident.  Comme cet exemple :

Ne réagissons pas à la provocation et une fois qu’ils se seraient enchaînés, sortons tous des arènes, fermons les portes, appelons les CRS et qu’ils s’occupent de les trainer dehors.  Et finalement peu importe que la corrida commence avec une heure de retard, restons dans nos droits.  Une fois dehors tous dans le panier à salade, contrôle d’identités et libre choix aux organisateurs de porter plainte contre les fauteurs de troubles.  Car ne l’oublions pas, ceux qui étaient dans l’illégalité ce sont eux, malheureusement pris par l’émotion nous avons fait la besogne des CRS et là nous nous sommes mis également en tort.  Ce n’est pas notre rôle. 

En agissant de la sorte, quelles images pourront-ils montrer, des images d’antis seuls dans les arènes enchaînés devant des tendidos vides ?

2/ Faisons notre mea culpa, acceptons nos torts, plus jamais de violence pour répondre à leurs violences.  Nous avons la loi de notre côté ne gâchons pas cette chance.

3/ L’Observatoire, la Municipalité et l’Empresa doivent attaquer en justice les fauteurs de troubles.  Profitons du fait qu’ils vont porter plainte contre des « photos » pour contrattaquer.  D’autre part, il est illégal de diffuser des photos d’aficionados comme ils le font…  Appuyons ceux qui veulent porter plainte contre la diffusion de leur image. 

4/ Il est grand temps que les aficionados montent au créneau par le biais des Clubs Taurins.  Sans tarder, nous devons faire circuler une demande signée par tous pour que des mesures soient prises afin de ne plus devoir essuyer les insultes et provocations des antis.  La radicalisation des antis et le ras-le-bol des aficionados me font craindre le pire à brève échéance.  Tout ceci sent la poudre.  Il suffit de lire les propos de certains extrémistes antis pour se rendre compte que les menaces sont sérieuses.  Tenons en compte les droits de chacun, notre droit d’aller aux arènes sans être importuné et le droit des antis de manifester.  Exigeons donc aux autorités qu’un périmètre de non manifestation soit d’application systématiquement dans TOUTES les villes taurines les jours de corridas.  Exigeons des peines lourdes pour ceux qui viendraient s’opposer au bon déroulement du spectacle.  Exigeons aussi aux aficionados de se comporter dignement et pacifiquement face aux provocations, ainsi que pour les antis proposons de lourdes peines contre les nôtres qui répondraient à la violence par la violence.  Faisons pression sur les municipalités.

L’antihumaniste belge, instigateur de l’émeute à Rodilhan, Montignies a dit « La date du 8 octobre 2011 a irrémédiablement changé les règles du jeu. La guerre est déclarée. »  A nous de lui répondre « deux ne se battent pas si un ne veut pas. »  La date du 8 octobre 2011, doit être la date à laquelle l’aficion a dit STOP A LA PROVOCATION !!!  Nous voulons que nos élus nous protègent nous et nos enfants des agressions répétées des antis.

Cette énième acte de provocation de la part des antis doit être le dernier et c’est à nous, les aficionados unis de monter au front pour faire valoir nos droits.

Mais c’est à vous de nous réunir et de nous représenter face aux élus des villes taurines.

EL BELGA

(texte reçu de la part d'un aficionado  belge)

 

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 stm23aff

 ist06aff