Samedi 27 Novembre 2021
Murube, Dax, Padilla, UCTPR, Leiris, Film…
Mercredi, 19 Octobre 2011

a-a-mu19aaVallées desséchées, Eden romantique… Entre Las Cabezas de San Juan et Villamartín, une route épouse avec sensualité les flancs des collines desséchées par le soleil de plomb qui a pesé tout au long de l'été...

Aucune voiture à l'horizon. Aucune maison. Un semblant de désert. Au bout de vingt kilomètres, une venta... Je sors de la voiture, commande un soda. Les dominos claquent sur la table en plastique accolée à la porte d'entrée. Trois hommes passent l'après-midi, ils donnent vie aux heures mortes en martelant de leurs dominos la table et le silence. Ici, il n'y a rien. Il n'y a pas d'horloge. Il n'y a pas d'habitants. Il n'y a pas de temps. Loin de Séville, et proche à la fois, cette région semble perdue au milieu d'un océan de sécheresse. La venta repose au creux d'une vague de terre ocre, tel un poisson échoué dans le ventre d'une dune.

a-a-mu19c

Ici, la vie reprend chaque midi, lorsque l'on allume le groupe électrogène qui fournit le bâtiment en électricité. En face, à moins de cinquante mètres, un grand portail s'élève. Il donne accès au majestueux Cortijo Soto Real. 5000 hectares aménagés pour accueillir les touristes les plus aisés dans un hôtel cinq étoiles. L'opulence des richesses fait ici contraste avec la pauvreté de la venta voisine. Deux mondes se côtoient, séparés par la route courbée et déserte, sans jamais se mélanger.

a-a-mu19g

A quelques kilomètres de là, Pepe Murube élève ses taureaux sur les terres de la Cobatilla. En 1970, le père de l'actuel propriétaire décide de fonder sa ganadería en rachetant à la famille Urquijo l'élevage que la famille Murube avait créé en 1851. Indissociables, ces deux familles ont su créer puis maintenir un encaste qui connut ses heures de gloire dans les années 1960. Si les taureaux murubeños sont aujourd'hui lidiés lors de corridas à cheval, Pepe Murube ne cache pas son plaisir lorsque les figuras expriment l'essence du taureau de la Cobatilla.

a-a-mu19a

Dans son jardin de terre, une fois blanche, d'autres fois ocre, Pepe Murube cultive avec patience un encaste attachant, autant par sa douceur que par l'harmonie de sa morphologie. Crise oblige, quelques vaches seront prochainement évincées du troupeau, ceci permettant par ailleurs de ne conserver que la fine fleur de l'élevage mère.

a-a-mu19f

Quelques jours avant l'indulto sévillan, Pepe invite Jose Mari Manzanares à tienter chez lui. Morante, dont une des propriétés est voisine de la Cobatilla, prévient José Mari qu'il viendra lui aussi toréer avec lui. À l'heure du tentadero, aucune trace de Morante. Le ganadero et José Mari Manzanares attendent le torero de la Puebla... qui n'arrive jamais !

a-a-mu19e

L'un et l'autre prennent alors la décision de toréer deux vaches, espérant voir arriver Morante. Après avoir toréé les deux vaches, le ganadero sort une troisième vache, destinée à Morante de la Puebla.

a-a-mu19b

Le tentadero terminé, ganadero et torero se dirigent en voiture vers la sortie de la finca en parcourant le long chemin de gravier qui mène jusqu'à l'entrée de la Cobatilla. Là, au pied d'un arbre, ils découvrent Morante. Assis, il s'était arrêté observer le coucher de soleil…

a-a-mu19d

(Texte et photos : Julien Aubert)

DAX

Après diverses consultations menées par Gabriel Bellocq, Maire de Daxn et Jacques Pène, 2ème adjoint au Maire délégué aux fêtes, les noms des membres qui composent la nouvelle commission tauromachique de la Ville de Dax sont les suivants : Hervé Touya, Jacques Pons, Pierre Athané, Yves St Germain, Pascal Lavigne, David Roca, Didier Cambos et Pierre Doussy.

a-a-dax19a

Issus des principales peñas de la Ville, les membres de cette commission tauromachique travailleront collégialement sous la coordination de Jacques Pène.
 

PADILLA

Après une douzaine de jours passés à l’hôpital Miguel Servat de Saragosse, Juan José Padilla a rejoint la clinique Fernández-Vega d’Oviedo où il sera soumis à des examens oculaires poussés en vue de tenter de lui faire récupérer la vision de son œil gauche.

Lors d’une conférence de presse, il a remercié le docteur Valcarrer et toute son équipe, ainsi que le personnel soignant et tous les gens qui lui ont adressé des messages de soutien…

a-a-jjp19a

Après ses paroles de remerciements, Padilla a conclu qu’il n’a aucun ressentiment envers le toro et qu’il s’agit d’un accident… Il a ajouté que ce qu’il souhaitait le plus au monde, c’était de revêtir le costume de lumières… Les docteurs ont déclaré que par rapport à son état, Padilla avait bien récupéré en seulement douze jours et ils se sont montrés confiants pour la suite… en ajoutant que les miracles existaient ! Suerte, Maestro…

UCTPR

La résidence de l’ambassadeur de France à Madrid a été le témoin de la naissance du premier club taurin Paul Ricard en Espagne.

Avec près de 400 clubs taurins repartis en France et en Belgique, les " Paul Ricard " comptabilisent plus de 15000 membres.

L’entreprise de Paul Ricard est l’unique marque qui encourage et appuie en France toutes les expressions de la tauromachie. L’acte fondateur, présenté par Jorge Mantilla, président du club taurin Paul Ricard de Madrid, fut l’occasion d’honorer Annie Delaye, épouse de l’ambassadeur Bruno Delaye, celui-ci n’ayant pu y assister.

a-a-uctpr19a

Elle a reçu la médaille d’honneur du club Taurin en remerciement à son constant appui à la tauromachie.

Dominique Perron, président national des clubs taurins Paul Ricard, a reçu également cette distinction.

Les parrains de l’association sont Paco Ortiz et Myrna Girón, fille de César Girón. Celle-ci a tenu dans son discours des paroles très chaleureuses et de souvenirs vers son grand-père Paul Ricard. "Les Toros le passionnaient et il a voulu partager avec tous son afición".

Elle a tenu également à rendre hommage à la son père, le torero Cesar Girón, dont ce mercredi se célébreront les quarante années de sa disparition.

a-a-uctpr19b

Comme membres du club ont étés présentés Rafael Peralta, Rubén Espinosa, Eduardo Dávila Miura et Victorino Martín.

Au moment de clôturer la cérémonie, César Rincón , président d’honneur du club, très ému par sa responsabilité, a pris la parole pour "un club où la personnalité de César Girón est si importante".

(Communiqué)

LEIRIS

Extrait de « A cor et à cri », de Michel Leiris, Gallimard, NRF, 1988...

a-a-ml19a

a-a-ml19y

D’actualité et drôlement bien vu en ce qui concerne notre passion…

a-a-ml19x

FILM

Grégoire Fabvre a  réalisé le film documentaire, « Passara », sur le village portugais de Barrancos, unique lieu au Portugal où la mise à mort du taureau en public est admise. Ce film était projeté au Musée des Cultures taurines lors de l’exposition « Courir le taureau ».
 
« Passara » sera projeté au festival « Cinémed » de Montpellier le dimanche 23 octobre à 14h à l’auditorium du Musée Fabre et le mardi 25 octobre à 16 h au Corum - Salle Einstein.
Lien internet du festival : cliquez ICI

Par ailleurs, les dvd du film sont en vente à Nîmes dans les librairies Tessier et Goyard, ainsi que sur la page web des Editions Atelier Baie (vente en ligne)... Cliquez


a-a-passara19a

Un extrait du film devrait être diffusé lors de l’émission de « Signes du toro » de novembre…

a-a-passara19b
(Communiqué)

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 stm23aff

 ist06aff