Samedi 19 Septembre 2020
Querencia, Rion, Camille, Encabo, Quito…
Dimanche, 27 Novembre 2011

a-a-quer27aa

Le club taurin «  La Querencia » de Saint-Gilles a fêté ses vingt-cinq ans…

Beaucoup de fidèles au mas d’Auzières, chez Michel et Vincent Fare, pour la fête de La Querencia, avec deux novillos pour Tomasito et Luis Husson en apéritif, avec en prime un temps printanier… ou presque.

a-a-tom27a

Face à un novillo de La Paluna - le fer de Vincent Fare -, d’origine Cebada Gago qui hélas montra d’emblée son penchant à chercher la sortie, Tomasito s’efforça à tirer tout ce qu’il pouvait, sans pouvoir lier, mais en donnant toutefois quelques muletazos ajustés.

a-a-lh27a

Avec un exemplaire d’origine Marquis de Domecq, le jeune Louis Husson, drivé depuis le burladero par Richard Milian, a conquis l’auditoire par un toreo alluré et une envie qui lui ont valu à plusieurs reprises les ovations de l'assistance (voir chronique).

a-a-lh27b

a-a-quer27a

A l’issue de cette matinée taurine, l’actuel président du club, Philip Kugener, a remis un souvenir aux toreros… avant d’être lui-même félicité et récompensé, aux côtés de son épouse Christine, par le maire de Saint-Gilles, Alain Gaido, pour son implication à la tête de ce club qui pour ses vingt-cinq ans d’existence n’a rien perdu de son côté convivial et amical.

a-a-quer27b

Une journée « de puta madre » à marquer d’une pierre blanche…

a-a-quer27c

RION

Par un temps plutôt frisquet et un brouillard épais, le festival de Rion des Landes a été néanmoins une réussite… Avec un bétail des frères Jalabert qui a permis à la plupart des toreros de se mettre à leur avantage - le quatrième étant honoré de la vuelta posthume -, le palmarès est éloquent…

a-a-sfm27a

Stéphane Fernandez Meca : oreille

a-a-jb27a

Juan Bautista : deux oreilles et la queue

a-a-jl27a

Julien Lescaret : deux oreilles

a-a-jleal27a

Juan Leal : deux oreilles et la queue

a-a-clem27a

Clementito : deux oreilles

a-a-rion27a

La reseña de Pierre Vidal…

½ arène. Fiesta Campera. 5 novillos de Luc et Marc Jalabert, bien présentés, 1er âpre, 2ème noble, 3ème juste de force mais noble, le 4ème excellent (très complet), le 5ème excellent lui aussi. Vuelta au 4ème.
 
Froid de gueux, fine pluie et brouillard intense, il fallait avoir la foi pour se rendre à Rion dimanche. Les absents ont eu tort car dans les gradins, on s'est régalé. Le lot de Jalabert avait de quoi réjouir l'aficionado car il a donné matière à toréer.

Stéphane, 44 ans, un cœur de 15 ans et une aficion de 20, s'est accroché comme un mort de faim et malgré l'âpreté du tambour major, il ne s'en est pas laissé compter : entière "à la ley" et oreille.

Juan Bautista a fait une véritable démonstration à la cape d'abord : véroniques suaves bien cadencées et parfaitement rématées par une demi de luxe. La suite du même tonneau, des deux bords et avec un parfait sens du rythme. Entière et récompenses suprêmes. L'Arlésien fait l'unanimité: il est dans un grand moment.

Julien Lescarret a mis un moment pour comprendre le second, juste de force et court de charge, mais la faena est allée a más et le Landais a fini fort, montrant sa détermination et ses capacités. Il était décidé à triompher sur ses terres...

Juan Leal est tombé sur le bon numéro. C'est l'anti-Bautista, sa tauromachie est basée sur l'aguante et l'immobilité; dans ce registre, il a fait fort : il a un sacré sang-froid et franchement, il nous a plu. Il a une vraie personnalité et il a son mot à dire dans le concert des novilleros actuels, souvent stéréotypés.

Clementito, lui aussi face à un bon sujet qui pardonnait ses pêchés de jeunesse, s'est emparé de cette occasion pour montrer ses dispositions. Il est encore vert, mais on le reverra avec joie.

CAMILLE

Les arènes de Garons ont abrité le solo de Camille Juan qui lidiait deux toros de La Pampa devant les adhérents de son club. Une fête bien sympathique, hélas ternie par la blessure de Camille au deuxième, un toro charpenté avec lequel il avait bien débuté à la muleta avant de se faire violemment toucher au bas ventre, ce qui eut pour effet de mettre fin prématurément à sa faena. On espère évidemment que sa blessure ne soit pas trop sérieuse…

a-a-cj27a

ENCABO

Après s’être séparé d’Andrés Caballero, le diestro madrilène Luis Miguel Encabo sera dorénavant apodéré par Rafael Corbelle.

a-a-lme27a

QUITO

a-a-cb20a

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 nimes27aff

 stm11aff

 jl21aff