Samedi 23 Mars 2019
Mateo, Casas, Cali, Utrera…
Vendredi, 30 Décembre 2011

a-a-mj30aa

Mateo Julián a décidé de mettre un terme à sa carrière de torero…

Après des mois de réflexion et de remise en question, j'ai décidé de mettre fin à mon début de carrière.

En effet, depuis quelques temps, j'ai réalisé qu'il vaudrait mieux pour moi partir la tête pleine de bons souvenirs, plutôt que de finir aigri en s'acharnant sur un rêve inaccessible pour moi...

a-a-mj30a

Les toros m'ont aidé à grandir moralement et humainement... J'ai vécu grâce à eux, de grands moments de bonheur mais aussi de tristesse...

C'est une aventure humaine qui fait grandir et qui me rendra plus fort pour l'avenir.

a-a-mj30b

Je remercie toutes les personnes qui m'ont aidé, soutenu, encouragé et aimé durant cette merveilleuse aventure.

Je souhaite une bonne et heureuse année 2012 à toutes et à tous.

Mathieu Picart « Mateo Julián »

a-a-mj30c

"Suite au communiqué de Mateo Julián, l’équipe du site www.mateojulian.com souhaite ajouter que, comme nous l’avons dit souvent ici, être Torero est la chose la plus belle au monde mais aussi la plus dure. Avant d’arriver à être une vedette de la tauromachie, il y a un but bien plus important à atteindre lorsqu’on prend le chemin pour être torero : celui de devenir un Homme au sens moral du terme.

Par ce communiqué, Mateo Julián le prouve encore une fois et donne l’exemple d’un garçon doté d’une grande humilité, d’une grande sagesse, conscient des difficultés, d’un sens aigu des réalités, qui ne se ment pas et respectueux du Toreo.

Il n’a pas souhaité être « un de plus » dans l’escalafón et a préféré tirer sa révérence la tête haute avant que ce soit le milieu taurin qui le lui dise. Nous restons persuadés que Mateo Julián avait tout pour accéder à son rêve et qu'il faisait partie des meilleurs espoirs. La Tauromachie perd un bon torero, certes, mais la Vie gagne un Grand Homme.

Il restera de Mateo Julián cette image d’un novillero qui se donnait à fond à chacune de ses prestations, honnête, respectueux de la profession, au sourire large et franc et pétri de qualités aussi bien taurines qu’humaines."

Inutile de préciser que j’adhère totalement à ces propos. Enhorabuena pour ce que tu as accompli en tant que torero Mateo, et Suerte pour ta vie future, Mathieu…

CASAS

Communiqué de M. Jean-Paul Fournier, Sénateur Maire de la ville de Nîmes…

"C’est pour notre ville une fierté que l’un de ses fils, Simon Casas, atteigne le plus haut sommet de la tauromachie mondiale en devenant le premier français à conduire la programmation tauromachique et culturelle des arènes de Madrid.

Cette nouvelle doit être comprise comme la reconnaissance internationale d’un talent hors du commun, mis au service de la passion d’une vie. C’est, n’en déplaise à quelques clubs taurins heureusement très minoritaires, la confirmation du choix fait par notre municipalité dans la sélection du délégataire de nos arènes nîmoises.

a-a-jpf30a

Je suis persuadé que la nouvelle dimension prise par Simon Casas au sein de la famille très fermée des grands acteurs taurins constitue un atout extraordinaire pour notre ville et l’enrichissement de nos férias.

Je veux donc adresser officiellement, après l’avoir fait directement auprès de lui, les félicitations de la Ville de Nîmes pour cette extraordinaire nouvelle qui témoigne de la reconnaissance qu’il a su acquérir auprès de tous les acteurs majeurs de la tauromachie."

Jean-Paul Fournier
Sénateur du Gard
Maire de Nîmes
Président de Nîmes Métropole

CALI

Pour la quatrième corrida de feria, devant un public clairsemé, Iván Fandiño a coupé l’unique oreille face à son premier adversaire d’Ambaló et a écouté une pétition à l’autre.

a-a-if30a

Pepe Manrique, après silence au premier, a été sévèrement cueilli par son deuxième en début de faena et a dû gagner l’infirmerie où des fractures au niveau des côtes ont été pronostiquées. Quant à Ramsés, son après-midi s’est déroulée dans le silence.

Lors du festival nocturne, qui a provoqué le « no hay billetes », les toreros n’ont pas complètement profité de la bonne caste de la plupart des pensionnaires de César Rincón (Las Ventas del Espíritu Santo), notamment à cause de leur déficience avec l’estoc. La seule oreille est allée à Ramiro Cadena, Luis Bolívar, David Mora, Daniel Luque, José Fernando Alzate et Juan Solanilla écoutant pour leur part une ovation.

UTRERA

Le cartel du festival caritatif organisé par la confrérie des Gitans d’Utrera a été dévoilé.

a-a-esp30a

Le 19 février, défileront Espartaco, Pepe Luis Vázquez, Julio Aparicio, Morante de la Puebla et Cayetano qui seront opposés à des toros de diverses ganaderías.

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 stm19aff

 arl19aff

 al23aff

 ist25aff