Jeudi 19 Mai 2022
Madrid, Caveirac, Milhaud, Lescarret, Livres, Querencia…
Vendredi, 18 Mai 2012

sc17ww

Oreille et blessure pour Sébastien Castella…

Avec le no hay billettes affiché, la corrida de Victoriano del Río a posé beaucoup de problèmes à la terna du jour. Bien présentés, la plupart sont allés a menos à la muleta. Meilleur le second.

Sébastien Castella aura connu une drôle de tarde  marquée par deux sentiments contrastés : la joie d’obtenir un trophée, le seul du jour, au terme de son premier combat, et la souffrance, mêlée à une stupéfiante dose de pundonor et de vaillance, suite à une cornada reçue dans la cuisse droite…

sc17w

Gêné par le vent, dont les rafales assez violentes ont perturbé les débats, Sébastien a été violemment cueilli alors qu’il citait de loin. N’écoutant que son courage, il est allé au terme de sa première faena pour conclure d’un espadazo qui déclencha une pétition suivie d’effet.

Alors qu’on aurait pu penser que le Biterrois allait être opéré dans la foulée, il n’en a rien été puisqu’il a tenu à rester dans le ruedo pour affronter le quatrième. Une belle et émouvante démonstration de dépassement de soi… Brindis à l’assistance et faute de pouvoir s’imposer malgré sa détermination, il est clair que Castella a marqué des points aujourd’hui à Las Ventas. Encore des gestes valeureux, une grosse frayeur sur un sec retour, mais guère d’options laissées par un adversaire à la charge limitée, surtout à gauche. Silence. Suerte pour la récupération…

Manzanares a salué aux deux. On le vit très alluré au capote face au second, et une fois de plus, sa cuadrilla s’est mise en évidence, ce qui n’est plus une surprise… Faena de « más a menos » en adéquation avec le comportement de son opposant, recibir en deux temps après pinchazo et pétition minoritaire. Avec le quinto, encore d’excellentes choses au capote puis sévère affrontement avec un bicho dangereux et de charge peu claire, le tout se terminant par un coup de canon maison.

Alejandro Talavante n’a pas été en reste question entrega. Il s’est fait applaudir à son premier au terme d’un combat délicat comprenant quelques bonnes séquences droitières face à un ennemi qui manquait de forces et de suivi dans ses charges. Avec l’ultime, Talavante brilla au capote par soyeuses véroniques puis sur un quite enchaînant delantales et chicuelinas. A la muleta, les choses se compliquèrent rapidement et malgré un bel effort, l’Extremeño ne put totalement convaincre, son adversaire jouant le béton et contraignant Talavante à rechercher une proximité, faisant passer le frisson à plusieurs reprises… Silence.

(Photos Juan Pelegrín - Las Ventas)

CAVEIRAC

La journée taurine organisée par le club taurin Jean-Marie Bourret a connu un franc succès. On englobera dans les félicitations le groupe de bénévoles qui n’ont pas ménagé leur peine, et l’ensemble des toreros qui ont fait le maximum au cours des deux tientas, le tout marqué par une ambiance sympathique et une pointe de nostalgie en voyant évoluer certains d’entre eux…

jess17wJessica

fla17w

A noter que les deux tientas ont été accompagnées musicalement par le groupe « Siempre Flamenco », une prestation particulièrement appréciée…

dl17w

Le matin, la première tienta a été à la charge de Denis Loré, Lauri Monzon et Brice Truccato, le fils de William pour qui ce festival était organisé en guise d’hommage.

fritero17w

dl17x

lm17w

bt17w

dd17x

Derrière eux, le fidèle Fritero officiait sur son cheval, avec aussi la participation de Didier Dubois, et à pied, de jeunes aspirants ont été aussi de la fête, dont le jeune El Rafi qui a confirmé la bonne impression déjà laissée à Palavas, et aussi Thomas Ubeda et El Diego.

elrafi17w

tu17w

eld17w

Après les agapes de la mi-journée, rebelote avec un changement de casting, Patrick Varin, Juan Villanueva et Jordi prenant le relais, suivis encore par de jeunes apprentis, dont Santiago Sánchez Mejías, Alejandro Rubio et dans la catégorie des vieux crampons, mais toujours alerte, Serge Alméras !

pv17x

cav17z

 

pv17w

pv17m

jv17z

jordi17x

ssm17x

ar17x

sa17w



Petit clin d’œil sympathique avec la pointe de fantaisie et d’originalité propre à ce genre de courses, l’insolite prestation de Lauri Monzon en tant que…  picador !

lm17m

En définitive, enhorabuena à tous, organisation, musiciens, matadors, banderilleros, picadors, éleveurs (Roland Durand, Gallon et Tardieu), mais aussi au public qui est venu soutenir cette initiative.

MILHAUD

Ce dimanche à Milhaud, grande tienta des frères Gallon qui a permis en particulier de voir nos jeunes de la section "El Torero" en action. Clément Fernandez et Nelly ont été supérieurs, ils n'ont à rougir de rien, simplement de continuer à avoir confiance en leur potentiel....

nel17w

Nous, les prácticos, sommes là pour leur donner cette confiance comme nous l'avons donnée à "Clémentito"... Ça, c'est la vraie transmission du savoir de "l'ancien" au jeune. Nous fonctionnons en groupe pour eux, nous sommes différents de tous les autres, c'est comme ça ! Notons aussi les progrès constants de Hugo.

pract17w

Et merci à tous les prácticos présents qui ont pu aussi monter leur savoir faire... C'est comme cela qu'il faut fonctionner dans les organisations futures des bolsíns "El Toreo". Je compte sur vous!!!
(Communiqué)

LESCARRET

jl18w

LIVRES

LIBRAIRIE GOYARD : RENCONTRES  ET  SIGNATURES

FERIA DE PENTECÔTE 2012 - MERCREDI 23 MAI – 18H30

Vernissage de l’exposition « Traje de luces » de Robert Bourgier

SAMEDI 26 MAI – 15H30

Jean-Marie MAGNAN – « Dessine moi un Taureau »
Éditions Actes Sud

Catherine Le GUELLAUT – « La Sombra del Sol »
Editions Cairn

DIMANCHE 27 MAI – 15H30

Alain MONTCOUQUIOL – « Le Fumeur de Souvenirs »
Éditions Verdier

Jean-Pierre FORMICA – « Carnets Taurins »
Éditions Actes Sud

François ZUMBIEHL–« Une breve histoire de la corrida »
Editions Jean-Claude Behar

COUP DE CŒUR « SOL Y SOMBRA » : Maxence FERMINE – « Noces de Sel »
Editions Albin Michel

LIBRAIRIE GOYARD – 34 BD VICTOR HUGO 30000 NIMES
Tel. : 04 66 67 20 51 – Mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
(Communiqué)

QUERENCIA

Si Louis Nicollin est avant tout connu pour sa verve et son club de foot (Suerte pour dimanche… et c’est un Nîmois qui le dit !), n’oublions tout de même pas qu’il possède aussi une manade de cocardiers installée à la Tour d’Anglas, dans le domaine qui a longtemps appartenu à Jean Lafont. Un haut-lieu de la Bouvine visité par les membres du CTPR « La Querencia » de Saint-Gilles présidé par Philip Kugener.

quer17a

Une visite des plus agréables sous un soleil radieux, les participants étant accueillis chaleureusement pour découvrir un musée chargée de tant de souvenirs de la course camarguaise et un splendide « pays » qui a hébergé tant de cocardiers de renom…

nic17w

Rappelons la liste des « Biou d’Or »…

Manade Jean Lafont : Cosaque (56), Mario (63), Cailaren (67), Joinville (72), Ventadour (77 et 79), Furet (86), Barraïé (88, 89 et 92).

Manade Nicollin : Virat (2002 et 2004)

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

al23aff.jpg

nim25aff

vic18haff

ist09aff1

stsev04aff

cer16aff

arl14b_-_aff.jpg