Jeudi 19 Mai 2022
Nîmes, Madrid, Beaucaire, Bayonne, Pégoulade, Piñatel, Art et Courage…
Mercredi, 23 Mai 2012

aa23ww

Ouverture sans grand éclat, vuelta pour Alberto Aguilar et Joselito Adame…

Un peu moins de demi-arène, retour du soleil sur la ville, mais avec rafales intermittentes parfois gênantes.

vm23z

Six toros de Victorino Martín dans le type, inégaux de forces et de comportement…

vm23w

Diego Urdiales est venu confirmer avec un premier adversaire qui d’emblée le mit sous la menace. Après deux piques, la première appuyée et la deuxième banale, Urdiales eut affaire à la fois au handicap d’un vent qui ne lui laissa pas une muleta verticale et un Victorino fort dépourvu de bonnes manières. Rien de bien notable dans ces conditions et conclusion médiocre. Silence.

du23w

Avec le quatrième, applaudi à sa sortie pour ses hechuras, Urdiales s’engagea dans un capoteo énergique, avant que le pensionnaire du Paleto n’aille rendre visite au réserve suivie d’un second puyazo avec le titulaire. Brindis au respectable et faena comprenant quelques beaux mouvements droitiers. Malgré les réponses molles du cornu et de secs hachazos tirés depuis la rive gauche, le Riojano avait fait le boulot, ce qui n’a pas été forcément perçu par tous. Pinchazo puis entière, saluts.

Alberto Aguilar prit un premier client qui d’emblée tira un fort coup de boule dans les planches. Capoteo dynamique puis première rencontre brouillonne avant bon quite par chicuelinas. La deuxième pique fut protestée puis Joselito Adame alla donner la réplique au quite pour récolter quelques applaudissements. Faena brindée au public, bonne entame par derechazos au centre puis naturelles méritoires. Face à un adversaire noble, mais juste de forces et qui baissa de ton, Alberto insista jusqu’à un désarmé puis se reprit bien avant de conclure par entière après pinchazo. Vuelta.

aa23w

Je sais bien qu’il y a des quintos buenos, mais celui-là, il faisait partie des exceptions ! Et Aguilar allait vite s’en rendre compte, quand après un désarmé au capote, le Victorino sortit seul d’un premier assaut avant de filer vers le réserve qui ne se fit pas prier pour le coincer. Autre puyazo en deux fois, toujours sur le réserve, protestations sur les étagères qui redoublèrent quand après les clarines, le bicho eut droit à une ration supplémentaire de la part du picador de turno lors d’une séance inopinée de montagnes russes… Au second tercio, le manso allait semer une belle pagaille et Alberto dut ensuite s’en tirer comme il pouvait face à une adversité peu propice aux grandes envolées lyriques ! Déjà averti sur une extraño, le Madrilène se lança alors dans une séance de porfía diversement appréciée. Pinchazo, trois quarts de lame, entière, toro relevé… Silence. Le plus curieux dans tout ça, c’est en tout cas mon avis, aura été l’ovation qu’une partie du public crut opportun de réserver à ce manso lors de son évacuation par l’arrastre… Perte de critères ?

Joselito Adame se fit applaudir d’emblée capote en mains en accueillant le troisième qui après une longue hésitation se fit applaudir pour son arrancada avant de retourner au cheval dans une charge qui surprit le cavalier, tourné, renversant ainsi la pièce montée… Bon quite avant un troisième assaut protesté, le bicho étant placé trop près du peto. La faena, brindée à l’assistance, comprit une belle entame par derechazos templés, mais les choses manquèrent vite de rythme, le toro ne pouvant cacher longtemps sa mollesse derrière sa noblesse. Naturelles aidées quelque peu marginales, bien que tirées convenablement, le Mexicain abusant toutefois de son organe vocal et prolongeant à l’excès un trasteo qui ne s’envola jamais totalement. Entière un poil tombée d’effet immédiat et saluts.

ja23w

Avec l’ultime, qui prit un premier puyazo sortie fermée avant un deuxième mieux dosé, Adame débuta par derechazos ajustés, mais malgré son aguante et son désir de s’imposer, les difficultés allèrent de pair avec la menace permanente. Entière d’effet rapide, pétition fifty-fifty et vuelta.

Avec Feria TV, le résumé de la corrida en cliquant ICI



MADRID

La corrida de Juan Pedro Domecq n’a pas tenu toutes ses promesses. Face à un lot inégal en forces et comportement, les faits les plus marquants de la tarde auront été d’excellentes naturelles de Juan Pablo Sánchez, qui venait confirmer, le début de sa deuxième faena et un superbe quite de Morante au dernier et une faena que Talavante a pinchée.

mor23w

A noter encore l’altercation dans le callejón entre Morante et Fernando Lozano, apoderado de Sánchez, qui ont failli en venir aux mains… La raison ? Le quite de Morante au sixième, avec un toro qui finit les cornes dans le sable. Mais il semble bien qu’il ne s’agissait que d’un prétexte, le contentieux remontant à plus loin…

(Photo : Juan Pelegrín – Las Ventas)

BEAUCAIRE

Cartels de la feria 2012…

Jeudi 26 juillet en nocturne : Corrida Portuguaise, toros du Laget pour Roberto Armendariz, Manuel Manzanares et Ginés Cartagena (fils), Forcados de San-Manço.

Samedi 28 juillet à 11h : Novillada sans picadors avec les élèves du Centre Français de Tauromachie.

A 18h : six toros de Lagunajanda pour Alberto Aguilar, Thomas Dufau et David Galván.

Dimanche 29 juillet à 11h : Novillada sans picadors avec l'Ecole Taurine d'Arles.

A 18h : six toros de La Palmosilla pour Ruiz Miguel, Roman Perez et Diego Silveti.

Avec la vidéo de Jérôme Contestin, voir la présentation de la Feria de Beaucaire en cliquant ICI

BAYONNE

Carteles 2012, c'est pour vendredi !

Les cartels de la temporada 2012 seront annoncés le vendredi 25 mai à 19 h, à la Maison des associations.

bay23w

A cette occasion les peñas taurines de Bayonne remettront leurs prix aux triomphateurs de la temporada 2011, des vidéos des toros au campo seront diffusées et nous aurons l’honneur d’avoir la présence de Toreros et de Ganaderos. Entrée libre et gratuite.

A partir de mardi 29 mai 2012, vous allez pouvoir contacter le standard des arènes de Bayonne pour le prix d’un appel local au 0811 80 64 64.

Accédez au site des corridas de Bayonne en cliquant ICI

PÉGOULADE

Plusieurs tableaux embelliront la Pégoulade 2012. Cette parade autour des grands boulevards de l’écusson nîmois va présenter un historique des Fêtes données dans la cité d’Auguste. De la Fête de la Saint Jean au final du DJ Philippe Corti, sans oublier les 60 ans de la Feria de Nîmes.

peg23w

Un tableau intitulé “Peña Ricard” illustrera une des bandas incontournables (constituée des musiciens de la Gardounenque et les membres et amis aficionados de l’Académie d’Art Flamenco de Nîmes) de la décennie des années 50/60 lors des premières Ferias de Pentecôte, afin d’animer comme il se doit une Pégoulade nostalgique de ses débuts.
(Communiqué)

PIÑATEL

Voilà revenu le temps des férias et de ses annonces de cartel… avec ses figuras et ses novilleros à confirmer, mais également avec ses jeunes espoirs. C'est l'un d'eux que nous allons vous présenter aujourd'hui.
 
Originaire de Fos-sur-Mer, Antoni Piñatel, âgé de 23 ans, fera ses premiers pas dans les arènes du Palio, dirigées par Bernard Carbuccia, à l'occasion de la féria d'Istres 2012 lors de la becerrada du Samedi matin organisée par Ouest-Provence.

vd23w

A l'heure où ses camarades de classe écrivaient sur les fiches de renseignement scolaires qu'ils voulaient être pompier ou footballeur, ce jeune enfant du pays fosséen écrivait Rejoneador et révélait déjà sa passion et ses envies.

Depuis maintenant plusieurs années, Antoni s’entraîne sur le sable de la placita du Mas de Font Granada chez Damien et Véro Donzala (près de Nîmes). Grâce à cet entraînement intensif, jour après jour, guidé par les conseils techniques de Damien Donzala et l'expérience acquise par ce dernier au cours de sa longue carrière de Rejoneador, Antoni est enfin prêt, avec sa cuadra de chevaux toreros, dont certains sont issus de l'élevage de Font Granada, à fouler le sable des plus grandes arènes.
(Communiqué)



ART ET COURAGE

ac23w

ac23v

ac23z

ac23x

HEMINGWAY

Nous sommes à J-1 pour la soirée prix Hemingway dans les Chiqueros des arènes de Nîmes.

Exceptionnellement accessibles à cette occasion, les chiqueros serviront d'écrins aux lectures de nouvelles finalistes du prix Hemingway 2012.

Cette soirée riche en émotions permettra à chacun de découvrir à la fois un lieu unique, des univers littéraires originaux et une atmosphère fabuleuse.

Nous prolongerons ensuite ces moments rares par un apéritif offert par l'UCTPR.

Nous vous donnons donc rendez-vous à 21h30, aux arènes de Nîmes, entrée par la porte du patio de caballos.
(Communiqué)

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

al23aff.jpg

nim25aff

vic18haff

ist09aff1

stsev04aff

cer16aff

arl14b_-_aff.jpg