Lundi 23 Septembre 2019
Istres, Bilbao, Valencia, Liria…
Samedi, 16 Juin 2012

ist16ww

Sortie a hombros pour El Fundi, Alberto Aguilar, Victorino Martín et son mayoral…

No hay billetes, beau temps. Six toros de Victorino Martín bien présentés, dans le type, donnant du jeu la plupart, plus compliqué le premier, le quatrième étant honoré de la vuelta posthume.

vm16x

El Fundi a reçu une vibrante ovation à l’issue du paseo après qu’au micro, le speaker ait rappelé les grandes lignes de sa carrière, notamment en France, où il est le torero espagnol de tous les temps qui y a le plus toréé… Le maire, François Bernardini, et Bernard Marsella sont venus en piste lui remettre un souvenir.

elf16x

Ensuite, El Fundi - légers applaudissements et deux oreilles - a entamé les débats avec le Victorino qui allait poser le plus de problèmes, notamment à bâbord. Après deux rencontres, il brinda un premier trasteo en affichant une grosse volonté et pas mal de vaillance pour ne pas se faire déborder par un adversaire exigeant qui lui ferma illico la porte gauche. Séries droitières énergiques, mais sans grand dominio. Deux pinchazos, un tiers de lame et descabello. Avec le quatrième, ce fut une tout autre chanson, son opposant affichant une caste vive, le maestro de Fuenlabrada - qui ne banderille plus - pouvant alors exprimer tout son métier et sa technique en alternance sur les deux côtés dans des séries bien guidées au cours d’une faena dédiée à Diego Ventura. Entière. (voir chronique du jour : « Bombardero »).

elf16y

Juan Bautista - oreille et saluts - esquissa trois bonnes véroniques lors de la réception de son premier et après deux bonnes piques, il brinda à l’auditoire une faena bien débutée sur les doblones avant d’exécuter plusieurs séries de redondos templés suivis à gauche de naturelles aidées. Ensemble décidé qui lui valut une récompense après une entière au second envoi. Le quinto, un autre toro encasté permit à son picador Puchano d’écouter une ovation pour notamment un premier puyazo très spectaculaire avec belle maîtrise lors d’une séance de montagnes russes… Ensuite, Jean-Baptiste brinda au Fundi une faena plutôt prudente et réfléchie dans son entame, mais qui ne tarda pas à monter en puissance, hélas ternie par le maniement des aciers. Deux pinchazos, le premier a recibir, entière puis descabello.

jb16x

Alberto Aguilar - oreille et deux oreilles - a confirmé par un moral en hausse ses bonnes dispositions madrilènes, ce qui s’est senti tout au long de l’après-midi. Ayant gagné en confiance et maitrise de soi, il prit d’abord un client qui sortit avec fougue et qui provoqua un batacazo sur la seconde rencontre. Brindée à l’assistance, sa faena débuta par doblones allurés, avec toutefois une menace qui allait se concrétiser immédiatement par une voltereta sans conséquences. Alberto s’aperçut vite de la qualité de la corne gauche, côté qu’il exploita avec succès en plusieurs séries bien tracées avant un retour à tribord pour d’autres gestes méritoires. Entière au deuxième essai. Il ferma ensuite la marche avec un autre bon toro qu’il reçut avec une certaine allure au capote. Après deux bons puyazos et un brindis au Fundi, Alberto s’en donna à cœur joie en instrumentant une faena à la fois sérieuse et ajustée qui transmit au public, terminée par entière en conclusion d’une excellente tarde de toros…

aa16x

En matinée, dans le cadre de l'opération Ouest-Provence, très intéressante et sympathique actuation de jeunes aspirants qui ont su séduire le public par leur fraîcheur et leur envie.

ist16w

On y reviendra bientôt en détails...

vm15e

La veille au soir, François Bernardini avait remis un souvenir  à Victorino Martín… Geste prémonitoire ? (deux photos de Daniel Chicot)

vm15d

BILBAO

Devant un tiers d’arène seulement, Iván Fandiño a connu pas mal de difficultés pour une encerrona-concours marquée par plusieurs tercios de piques intéressants, ce qui laissa le public très étonné en apprenant que le prix au meilleur piquero avait été déclaré desierto !

if16w

C’est finalement « Pocosueño », de Torrestrella, qui a été désigné vainqueur. Quant à Fandiño, qui n’a pas démérité et s’est attaché à soigner la lidia, son bilan a été : saluts, silence, saluts avec pétition majoritaire, silence, saluts et saluts.

VALENCIA 

C’est finalement l’œuvre de l’artiste valencian Calo Carratalá « Grafito y Oro » qui a été retenu par le jury pour illustrer la prochaine Feria de Julio de Valencia.

val16x

LIRIA

Ángel Bernal a créé une grosse surprise en présentant la prochaine feria de Murcia puisque Pepín Liria sera au cartel du 10 septembre en compagnie d’Enrique Ponce et Manzanres !

pl16w

Retiré des ruedos depuis quatre ans et à présent directeur artistique de l’école taurine de cette ville, Pepín a accepté d’intégrer de ce cartel de façon exceptionnelle, précisant qu’il n’avait pas l’intention d’entamer un retour suivi, mais qu’il voulait uniquement célébrer le 125ème anniversaire de cette arène, « son arène ».

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 nim vend25aff