Dimanche 09 Mai 2021
Pamplona, Fundi, Madrid, Eauze, Chevaux du Sud, CTN, Coursan, Tendido Cero, El Toreo...

jc08jj

Oreille pour Javier Castaño, très à son avantage malgré les difficultés…

Rafaelillo (saluts et silence) a ouvert le bal avec « Primera », 595 kg, qu’il reçut par deux largas cambiadas avant un bon enchaînement par véroniques. Deux piques en subissant puis brindis à l’assemblée pour un corps à corps imposé par un Miura jouant la défensive et donnant de la tête sur les retours. Le petit José fit le boulot avec application et assurance sans parvenir à prendre totalement le dessus sur un opposant qui ne baissa jamais la garde. Avec le quatrième, « Vagoneta », 560 kg, qui ne s’est pas employé au cheval, Rafaelillo s’engagea alors dans quelque chose qui ne ressemblait en rien à une partie de plaisir, tant le bicho s’est montré réfléchi et menaçant. Sans possibilité de réussir le desquite, le Murciano s’est montré professionnel et digne. Final par espadazo.

Fernando Robleño (saluts et silence) allait lui aussi recevoir genoux en terre son premier client, « Redondo », 570 kg, pour réaliser dans la foulée quelques capotazos méritoires. Tercio de piques sans grande histoire, mais correct en deux rencontres, brindis à l’auditoire et début à tribord de bon aloi. Discret à gauche, le Miura ayant fermé illico la porte, Fernando servira une faena essentiellement droitière comprenant des séquences bien ajustées, la mort venant quelque peu ternir son trasteo.

Javier Castaño (oreille et saluts) prit en premier lieu un toro… castaño, « Intruso », 565 kg. Deux piques ne feront guère baisser le chef à ce Miura qui sema le danger aux banderilles. Début de faena avec la suerte de la chaise avant que Castaño, visiblement très calé dans ses zapatillas, n’embarque le Miura sur les deux rives en citant de loin et en templant des muletazos harmonieusement enchaînés, concluant son labeur par une bonne épée. Une faena à la hauteur des nouvelles ambitions de ce torero qui a grimpé vers des marches plus élevées depuis son encerrona de Nîmes, justement face aux… Miura ! Malheureusement pour lui, « Navajito », 640 kg, qui s’était distingué lors de l’encierro matinal par sa folle course en solitaire et son remarquable galop, s’est montré décevant, comme d’ailleurs pratiquement tous ses frères, le troisième excepté. Un toro sans fonds, qui donnait de la tête et qui ne permit jamais à Castaño, malgré ses efforts, d’entrevoir la serrure de la grande porte… Cela dit, Javier a encore marqué des points, notamment grâce à son premier combat, de loin le plus intéressant de cette tarde faussée un peu par le vent et beaucoup par le comportement manquant de race de la plupart des toros de Zahariche.

pamp08sd

S’il n’a pas battu le record (2´11), l’encierro de Miura a toutefois été très rapide puisque l’affaire a été liquidée en 2´27… Un parcours qui a vu « Navajito », N°20, sortir du groupe, faisant la course seul en tête sur la plus grande partie du trajet, faisant le spectacle et créant l’émotion en jouant du chef de temps à autres, provoquant des blessures sans coup de corne en fonçant dans le tas à trois reprises.

pamp08s

Miraculeusement, come c’’est heureusement le plus souvent le cas compte tenu des nombreuses situations périlleuses que l’on peut constater (voir chronique du jour : Keiju), il n’est à déplorer rien de grave, seulement deux coureurs ayant été transportés à l’Hôpital de Navarra, l’un de 35 ans pour un choc aux lombaires, l’autre de 29 ans pour de nombreux traumatismes, dont un facial, environ quatre-vingts personnes étant soignées sur place pour contusions multiples, mais sans caractère de gravité.

Avec Feria TV, retour sur l’encierro des toros de Miura en cliquant ICI

FUNDI

Juan Mora étant blessé, c’est finalement El Fundi qui le remplacera le jeudi 12 à Pamplona pour affronter les Victoriano del Río avec El Juli et Sébastien Castella.

elf08d

La décision de la Casa de Misericordia a pour conséquence qu’en fin de compte, le maestro de Fuenlabrada pourra ainsi fêter sa despedida dans une plaza où il a tant donné. Entré par la petite porte, je ne lui souhaite qu’une chose, c’est bien sûr d’en repartir par la grande !!!

MADRID

Cette deuxième novillada nocturne était marquée par la présentation à Las Ventas de deux novilleros, le Colombien Juan Viriato et notre compatriote Thomas Cerqueira.

Devant eux, Pascual Javier (silence aux trois) n’a pas pu faire grand-chose devant son premier, guère plus face au quatrième qui l’accrocha au moment de tuer et devant celui qu’il prit en lieu et place de Juan Viriato, blessé, sa faena aurait pu connaître un meilleur sort s’il l’avait mieux rematée à l’épée.

Thomas Cerqueira (silence aux deux) tomba sur un premier novillo de Javier Molina compliqué et dangereux qui ne lui laissa aucune chance de s’imposer, d’autant plus que l’épée n’était pas vraiment orthodoxe.

tc08j

A son second, il fit l’effort de ne pas sombrer devant un opposant qui avait laissé sa race aux vestiaires, comme la plupart de ses congénères. Avec une telle opposition, au demeurant sérieuse et exigeante, il n’y avait rien à faire d’autre, ou si peu, que de s’en tirer sans mal et dignement.

C’est finalement ce que fit le jeune Biterrois, au contraire de Viriato qui eut moins de chance, se faisant cueillir par son premier novillo en portant l’épée. Des secondes angoissantes, dans la mesure où le jeune Colombien a été repris au sol pour se faire remonter par la corne...

jv08r

Il gagna rapidement l’infirmerie où on l’opéra pour une cornada de 25 cm dans la cuisse droite contournant le fémur et occasionnant plusieurs contusions. Pronostic grave.

(Photos : Juan Pelegrín - Las Ventas)

EAUZE

Eauze cet après-midi... Beau temps, 3/4 d'arène. Toros de Luc et Marc Jalabert, une corrida qui comptait pour le concours "Toros de France"

Les toros ne permirent pas aux toreros de briller, par leur manque de charge en général, sinon par des comportements compliqués.

Juan Bautista, à son 1er, brindé à Julien Lescarret, fit une faena essentiellement droitière alignant quelques bonnes séries, mais eut plus de mal à gauche, conclue par une bonne estocade. Silence.

jb08t

Son second se montra sans charge au début, débuté par des séries à gauche. Mais il alla a maá et Jean Baptiste a pu aligner quelques belles séries sur l'autre corne. Une entière et saluts.

Julien Lescarret retrouvait pour une dernière apparition dans cette arène, la piste de son alternative, et aussi celle où il avait gracié un toro. Son 1er, brindé à ses compagnons de cartel, était sans charge et Julien tenta... mais n'obtint pas grand-chose. Une demie et silence.

jl08v

Son second, plus compliqué, n'avait pas de charge. Et Julien fut mauvais à l' épée. Silence.

Thomas Dufau est tombé sur le meilleur toro de l' après-midi auquel il tira de belles séries, surtout à droite. Une belle estocade d'effet rapide fit tomber l' oreille.

td08y

Son castaño de second était absolument sans charge, mais il faut dire qu'il avait fait une spectaculaire vuelta de campaña. Mais Thomas essaya... peut-être un peu trop... A quoi rimaient ces circulaires inversées finales avec un tel toro ? Un mete y saca final provoqua l'hémorragie et la chute du toro. Silence. 

Au niveau des piques, 11 au total, dont 1 seule pour les 2 toros de Dufau. Malgré des mises en suerte lointaines, surtour de la part de Julien Lescarret, aucune poussée significative. Le prix de la meilleure pique est resté disierto.

En matinée, devant 1/3 d'arène, Clemente 1 oreille, Louis Husson, avec de très mauvaises épées, a néanmoins été applaudi.

Texte JM Lamy - www.corridapassion

Voir des extraits de la corrida avec Feria TV en cliquant ICI

CHEVAUX DU SUD

Présentation de la deuxième édition des Chevaux du Sud. Festival du livre et du film équestre à vivre pendant 5 jours, du 11 au 15 juillet au Saintes Maries de la Mer.

stes21mp

Salon du livre, chevauchées littéraires, festival de films documentaires, soirées cinéma/rencontres, – expositions, – présentations d’équitations de travail, espace forum, rencontres avec les auteurs, spectacles…

lor23w

Voir la vidéo de Feria Tv en cliquant … ICI

CTN

Pour ce "siete de julio", le CENTRE DE TAUROMACHIE DE NIMES avait été invité chez FRANCOIS ANDRÉ pour clôturer sa temporada scolaire.

ctn08x

Le ganadero Frédéric LAUTIER, pour ce faire, avait offert au CENTRE trois becerras (qu'il en soit ici remercié) qui ont permis aux élèves de fourbir leurs armes avant de commencer les tournées estivales dans les villes et villages du GARD, de l'HÉRAULT et des BOUCHES DU RHÔNE.

ctn08y

La soirée s'est terminée (tard) autour de quelques délicieuses charcuteries, du verre de l'amitié, et d'une animation muy flamenca par un groupe d'ARLES amené par MARCO ROMERO.
(Communiqué)

COURSAN

Et bien oui, l’aficion existe bien dans le département de l’Aude et surtout à Coursan où une équipe de bénévoles se dévoue corps et âme pour le maintien de la tradition taurine.

cours08x

Arènes construites en dur pouvant accueillir 800 personnes, deux ou trois spectacles taurins par an, voilà ce que la présidente Hélène Selle et les membres du club taurin Paul Ricard de Coursan proposent aux habitants de ce village de 6000 âmes.

cours08y

Ces photos vous feront vivre cette journée des tauromachies à Coursan, le bétail était fourni par la manade Robert Margé.

cours08z

Merci à Jean-François Moulin en bon animateur de spectacle taurin, l’école taurine d’Arles (corrida), l’école taurine de Raphèle (course camarguaise) et aux recortadores de " l’Arte Arlésien ".

Texte et photos Bernard Planchon

TENDIDO CERO

Au sommaire : la novillada de San Fermín, la feria de Burgos et ses peñas, les premières novilladas de Las Ventas et un gros plan sur Morenito de Aranda.

ma08c

Pour voir l’émission, cliquez ICI

EL TOREO

Bolsín "El Toreo" à Caissargues… Dans le cadre de l'opération AGGLO TORO de Nîmes Métropole, la première des cinq manifestations organisée par l'école "El Toreo" a eu pour cadre les arènes de Caissargues ce samedi 7 juillet.

En présence de plusieurs élus de la municipalité, notamment de Mme Nathalie Puel déléguée aux actions culturelles, de M. Schopfer, 1° adjoint au maire, et de Mme Liliane Fraigneau, adjoint au maire, trois jeunes de différentes structures taurines étaient confrontés à du bétail de Jean François Turquay (ganadero installé près d'Eyguières) et ont contribué largement au succès artistique de cet après-midi.

Au cartel, dans l'ordre, le jeune Andy Younes, de l'école taurine d'Adour Aficion dirigée par Richard Milian, fit preuve d'une grande maturité et de beaucoup de technique et "d'entrega" face à une vache plutôt réservée, mais noble, qu'il fallait bien consentir dans la muleta, ce que fit Andy avec maestría.

pract08d

Ensuite, Clément Fernandez (El Toreo) se révéla un jeune torero ayant beaucoup de personnalité face à une vache plutôt faible et noble, dessinant de superbes naturelles et construisant très intelligemment sa faena.

pract05c

Enfin, la jeune Nelly Bentejac (El Toreo), toujours très appréciée du public, étala quant à elle un sens inné du temple et de tauromachie face aussi à une vache noble, mais faible.

pract08b

Le novillo fut toréé par Clément Fernandez qui connut quelques difficultés, normales à son niveau. Le becerro se révélant de charge courte, Clément fit néanmoins face en donnant quelques bonnes séquences.

L'esprit du bolsín n'étant pas un concours, mais un apprentissage, tous les jeunes furent récompensés d'une très jolie plaquette représentant le "trophée Armand Pellier" mis en jeu tout au long des cinq manifestations.

pract08a

C'est autour du verre de l'aficion offert par le bar le "Moderne" de Caissargues que l'ensemble des participants ont conclu cette première journée.

Rendez-vous est pris pour ce mercredi 11 juillet à Générac à 17H pour la seconde manifestation du bolsín "El Toreo" avec du bétail des frères Tardieu et comme jeunes : Joao Machado, de Béziers, Nelly et Clément Fernandez, de Nîmes.

Merci à la cavalerie d'Alain Bonijol, au picador de service Marc Reynaud, et à Miguelito qui encadra parfaitement la manifestation.

(Communiqué - Photos: Chantal Berthon)



 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff