Mercredi 17 Juillet 2019
Céret, Afflelou, Châteaurenard, Les Saintes, Ponce, Ferrani, Bautista, Tendido Cero, Grana y Oro, Croatie…
Lundi, 16 Juillet 2012

eh16zz

Retour sur la novillada matinale d’Escobar du dimanche 15 juillet…

Arènes pratiquement pleines, temps agréable avec ciel capricieux. Six novillos de José María Escobar (2, 4, 6 plus le sobrero) et Mauricio Soler Escobar, bien présentés,  dans leur type, avec quelques tamaños à la limite d’une corrida de toros… Le cinquième a été changé pour boiterie, ce qui occasionna un cocasse numéro d’équilibriste de la part d’un banderillero qui grimpa jusqu’au sommet du toril pour faire rentrer l’invalide. J’avoue que je n’avais encore jamais vu ça !!! Mais au fond, était-ce bien à lui d'aller s'y coller ? 

band16r

El Dani (saluts et silence) a entamé les débats avec un Mauricio Escobar veleto astifino qui dès le début s’est mis à mesurer les planches. Distraído, il prit deux bons puyazos de Tito Sandoval avant de rechigner à foncer une troisième fois. Faena brindée au public qui se résuma en un trasteo décidé mais quelque peu marginal, comprenant de bonnes séquences droitières face à un animal dont les forces s’épuisèrent vite par la suite. Entière au troisième assaut. 

eld15x

Le quatrième (photo) ne brilla guère avec le cavalier après un bon capoteo par véroniques, et s’ensuivit une faena encore décidée, mais sans grand relief face à un volumineux opposant qui ne fit rien pour l’aider.

esc15s

Imanol Sánchez (saluts et saluts depuis le callejón) tomba d’abord sur un adversaire qui prit deux piques avant de refuser la troisième malgré l’insistance du lancier. Lorsqu’un toro prend plusieurs rencontres dans le bon tempo, on ne peut que s’en réjouir, mais vouloir en faire une règle quand le toro n’a pas les conditions requises, ça devient rapidement ennuyeux… et déplacé ! Applaudi aux banderilles, avec une troisième paire au violon, il brinda ensuite à l’assistance, se distinguant sur plusieurs séries droitières, mais faisant fi de plusieurs avertissements, il finit par se faire accrocher, sortant du choc avec une taleguilla en lambeaux… Entière tendida, descabello, vuelta avortée.

il15v

Le quinto se mettant rapidement à boiter fit trois petits tours avant de s’en aller, avec l’inédit épisode du banderillero grimpeur évoqué plus haut… Sortit alors un sobrero qui prit trois rations sans style avant qu’une nouvelle fois, Imanol se taille un beau succès au second tercio. Face à un opposant compliqué, il fit ce qu’il put, tirant quelques muletazos estimables, sans toutefois exercer un grand dominio. Entière tendida et longueurs au descabello.

Emilio Huertas (oreille et silence), drivé par Tomás Campuzano, prit d’abord un client qui chercha à franchir les barrières, sans toutefois parvenir à ses fins. Après un bon capoteo, il prit deux piques suivies de banderilles allurées et engagées d’Ángel Otero qui salua.

ao15z

La faena, brindée à l’assistance, débuta par d’élégants doblones genou ployé et comprit notamment des derechazos templés, alors que sur l’autre rive, ce fut moins évident. Frôlant la correctionnelle sur un pecho, Emilio conclut par entière pour empocher la seule récompense de cette matinée.

eh15f

Face à l’ultime,  l’autre Otero, José, salua à son tour pour deux bonnes paires.

jo16r

Ensuite, remarquable intervention, comme à chaque fois, de la cobla « Mil.Lenaria » pour l’interprétation de la « Santa Espina »… avant que Huertas fasse preuve d’entrega, sans se départir toutefois d’une certaine prudence, tirant le plus souvent des lignes et éprouvant beaucoup de peine avec les aciers, finissant par tomber l’Escobar à la limite du troisième coup de trompette.

mus16d

Le CT de Bruxelles a déclaré son prix « desierto », celui de l’ADAC allant à Tito Sandoval et Nicolas Flores Martín.

Avec Feria TV, voir le résumé de cette novillada en cliquant ICI

AFFLELOU

Concernant les prises de position du lunettier Alain Afflelou au sujet des Fêtes de Bayonne, ci-dessous la lettre ouverte d’Alain Lartigue à laquelle on ne peut, je crois, qu’adhérer…

Courrier_Afflelou_16.7.12

Courrier_Afflelou_16.7.12_001

Courrier_Afflelou_16.7.12_002

CHÂTEAURENARD

Retour avec les clichés de Jean-Claude Carbonne sur la corrida de Santiago Domecq qui a vu Sébastien Castella indulter « Madrugador », toro de Santiago Domecq…

chat15z

chat15y

sc15z

LES SAINTES

Photos de Daniel Chicot) illustrant la corrida flamenca qui a connu un important succès populaire et artistique…

ms15z

fdc15zFinito de Córdoba : silence et oreille.

jjp15zJuan José Padilla : deux oreilles et deux oreilles et le rabo.

jc15z   Javier Conde : oreille et oreille.

stes15w

PONCE

Comme c’était déjà le cas pour Mont-de-Marsan où il remplacera Manzanares, Enrique Ponce entrera finalement dans les cartels de la Feria de Julio de Valencia à la place de l’Alicantino pour un mano a mano le samedi 28 avec Morante de la Puebla, toros de Victoriano del Río.

ep15f

FERRANI

Festival à BALMESADA (Bilbao) le 14 juillet : LILIAN FERRANI triomphateur…

lf16f

Novillos de Isabel Reyna, Víctor Mendes : oreille, Óscar Higares : oreille, Mari Paz Vega, oreille, Julio Benítez, ovation, Palomo Danko, ovation et le novillero de l'Ecole Taurine d'Arles Lilian Ferrani, deux oreilles.
(Communiqué - Photo : William Matre) Toutes les photos et la vidéo sur http://www.ecoletaurinearles.com/actualités/

BAUTISTA

Un Français à Lima… Douze matadors sont annoncés pour la Feria del Señor de los Milagros de Lima en plaza de Acho… Enrique Ponce, El Juli, Juan José Padilla, José María Manzanares, Alejandro Talavante, El Fandi, Miguel Ángel Perera, Iván Fandiño, David Mora, Daniel Luque, Juan Bautista et Javier Castaño.

jb16d

Pour le moment, aucun matador national n’a été contacté. Cette année, la nouveauté viendra du fait qu’il n’y aura pas quatre corridas de toros, mais cinq, plus une novillada piquée.

Est-ce qu’il y aura une corrida de la “peruanidad” ?

Les ganaderías retenues sont La Ahumada, San Estebán de Ovejas,  Roberto Puga (Pérou), Achury Viejo et La Carolina (Colombie)

Abonos à partir du mercredi 18 juillet par TELETICKET de WONG y METRO.
(Communiqué)

TENDIDO CERO

Avec Saúl Jiménez Fortes comme invité, un retour sur les sanfermines, ainsi que des sujets sur le Club Taurin de Londres et la ganadería Mopntalvo…

jf16f

Pour voir l’émission, cliquez ICI

GRANA Y ORO

Au sommaire : les sanfermines, la présentation de la Feria de San Antolín de Palencia, le retour de Perera, la corrida d’Arévalo, la gallosina par Ángel Bravo…

map16t

Pour voir la vidéo, cliquez ICI

CROATIE

APARICION en Croatie !

En septembre prochain, une nouvelle ville romaine sera taurine, après Arles, Nîmes… Split en Croatie se met à l’heure de la « corrida ».

En effet, le court-métrage documentaire de Méryl Fortunat-Rossi « APARICION » vient d’être sélectionné au SPLIT FILM FESTIVAL (international festival of new films) qui aura lieu du 15 au 22 septembre 2012.

ap2w

Après son solo nîmois, le public croate verra à son tour toréer José Tomás… par procuration seulement, puisque c’est à travers les regards des aficionados que les cinéphiles croates découvriront le toreo de cet extraterrestre venu de Galapagar.

Toutes les infos du film sur: http://www.facebook.com/jtaparicion
(Communiqué)

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 cer06aff

 mdm30aff

 arl11aff