Mercredi 19 Mai 2021
Hagetmau, ETA, Nîmes, Istres, Pontevedra, Fernay, Bilbao, Alberto, Aire, St-Perdon...

jj06dd

Décevante novillada de Moreno de Silva. La seule oreille pour Javier Jiménez…

Les jours se suivent… et ne se ressemblent pas. Après les intempéries de la veille qui avaient conduit à l’annulation de la course de l’après-midi, les arènes étaient baignées par le soleil pour cette novillada donnée devant des gradins abondamment garnis (quasi plein). Toutes les conditions semblaient donc réunies pour que l’on vive une tarde intéressante, mais deux heures plus tard, c’est la déception qui prédominait.

Avant tout à cause du bétail, car si ce fer a laissé ici ou là dans nos arènes quelques souvenirs agréables, le lot lidié ce jour ne restera pas dans les annales. Bien présenté, certes, dans le type, mais donnant rarement l’occasion de vibrer. On peut tourner autour du pot, chipoter, ergoter, il a manqué à la plupart de ces novillos beaucoup de choses pour soutenir l’intérêt des combats.

mds06v

Il faut dire aussi que du côté des hommes, ce ne fut guère mieux, et même s’il s’agissait de novillada, on aurait aimé un plus grand professionnalisme chez eux, à quelques exceptions près car faute de grandes envolées, il y a une chose que l’on peut au moins soigner : la lidia. Et dans ce domaine, le bât a souvent blessé. C’est vrai pour la plupart des banderilleros, mais aussi pour trois novilleros qui pour une raison ou une autre, ne se sont guère attachés à toréer en tenant compte des conditions de leurs adversaires, bonnes ou mauvaises. Tous les toros n’ont pas la même lidia et quand on ne peut pas faire du joli, on s’attache au moins à s’adapter au caractère de son opposant pour essayer de l’améliorer, du moins de le mettre en suerte correctement.

Gómez del Pilar (silence aux deux) débuta bien au capote avec le premier bien pris sur la première pique avant changement… Faena brindée au public comprenant plusieurs séries suaves et templées, le novillo affichant une bonne dose de noblesse, mais s’avérant en même temps terne, le tout manquant de transmission. Désarmé puis plus loin desplante alors que le toro s’enfuyait vers les planches ! Encore désarmé au moment de cadrer, puis entière. Le quatrième poussa de façon un peu désordonnée en deux assauts puis prit le regatón, comme s’il s’agissait d’un grand toro ! Il finit par s’arranquer de loin, mais on était bien loin d’un grand tercio de brave. A la muleta, il se réserva d’emblée et le novillero dut abréger, ce qu’il fit non sans mal avec les aciers.

gdp06a

Adrián de Torres (silence aux deux) nous est apparu aussi vert que son costume… Son premier ne s’est pas employé au capote puis il partit seul vers le lancier avant une deuxième pique protestée. Mauvaise mise en suerte… qui n’a pas été la seule de cette tarde. Ensuite, faena sans grand intérêt, le bicho chargeant au pas, tout en s’avérant incierto et un poil avisé. Faena de tanteo sans aucun relief conclue par un bajonazo. Le cinquième poussa sur une rencontre protestée, le novillo restant trop longtemps sous le cheval, et ce fut guère mieux à la seconde. La suite par succession de trapazos face à un adversaire qui ne baissa jamais sa garde. Marginal et desconfiado, Adrián dut ensuite s’enfuir aux planches pour éviter le pire. Entière tombée.

adt06a

Javier Jiménez (silence et oreille) s’appliqua au capote avant deux rencontres adroitement exécutées par le piquero. Brindis au public avant d’aller faire le boulot face à un novillo sans allant. Trois gestes méritoires dans un ensemble où le novillero d’Espartinas a cru bon d’avoir à cultiver des effets faciles, en l’occurrence hors de propos. Entière après pinchazo. Avec l’ultime, qui prit une pique trop longue avant une autre en étant placé finalement sous le peto, Jiménez montra son envie, profitant de la bonne charge (enfin !) d’un novillo qui aurait peut-être mérité davantage qu’une succession de passes en restant marginal. Après entière, une oreille est tombée du palco. Mais l’arbre avait bien du mal à cacher la forêt…

jj06a

Il n'est jamais très agréable de rédiger des reseñas quand les choses ne se sont pas franchement bien passées, surtout quand ça tombe sur une organisation - qui n'y est pour rien - qui depuis fort longtemps oeuvre pour présenter des novilladas venant d'élevages réputés. Comme pour le vin, il y a des années bonnes et d'autres non... Ce n'est pas pour autant qu'il faille arracher le vignoble...

ETA

Novillada sans picadors aux Arènes d'Hagetmau le 5/8/2012 - 4 novillos de Alma Serena…

Clementito : 1 oreille - salut - Lilian FERRANI : 1 oreille - 2 oreilles, vuelta du novillo et prix de la meilleur faena.

Videos de Lilian Ferrani avec le second novillo d'Alma Serena :

http://youtu.be/CbQvuMSM3_M

http://youtu.be/_S6gOF_TDbQ

Ecole Taurine d'Arles
http://www.ecoletaurinearles.com
(Communiqué)

 NÎMES

Feria des Vendanges… Derniers jours…

nim06f

Rappel : la vente des abonnements pour la Feria des Vendanges se poursuit jusqu’au 24 août.
(Communiqué)

ISTRES

Voir le résumé de Feria TV de la corrida du 5 août en cliquant ICI

PONTEVEDRA

Voir les résumés de feria TV des triomphes de Juan José Padilla et Sébastrien Castella en cliquant ICI… puis de Sébastien Castella et du Juli en cliquant

FERNAY

Tentadero avec Arturo Saldívar qui est venu découvrir les "vaquillas" du Mas des Jasses de la Ville (Arles)
avant le rendez-vous de Vic-Fezensac le 10 août prochain…

as06a

En présence de son apoderado Antonio Pedrosa et de Bernard Marsella, empresa d'Istres, le Mexicain a enchanté la placita du ganadero Olivier Fernay le temps d'une tienta de grand niveau où les trois becerras ont montré de belles qualités qui ont permis au jeune maestro d'étaler toute sa torería, surtout avec la troisième qui venait de" punta à punta " de la piste avec une fireza et une alegría d'anthologie !

as06b

of06a

(Photos et Texte : service communication)

BILBAO

Pour remplacer Manzanares, El Juli entre dans le cartel du jeudi 23 août avec Padilla et Talavante, toros du Pilar, et Daniel Luque dans celui du lendemain, avec Ponce et Jiménez Fortes, toros de Juan Pedro Domecq.

ALBERTO

Après s’être séparé de Simon Casas, Alberto Aguilar n’a pas trainé pour trouver un nouveau mentor en la personne de José Antonio Campuzano. Suerte…

aa17z

AIRE

Samedi 25 août à Aire sur l’Adour :

- Exposition sur le 40ème anniversaire des Arènes et sur la tradition taurine locale (Patio des caballos)
- 19h : Capea gratuite, avec des élèves de l’école Taurine Adour Aficion-Richard Millian et du bétail d’Alma Serena (origine Adelaida Rodríguez).
- A l’issue de la Capea, aux allées de l’Adour, repas champêtre « Toro à la broche ». Animation musicale Los Arsouillos et groupe Flamenco…

aire06c
(Communiqué)

SAINT-PERDON

Voir les novillos de Baltasar Ibán sur le site de La Muleta en cliquant ICI

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 nim pent17aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff

 mdm0aff