Lundi 20 Mai 2019
San Sebastián
Samedi, 18 Août 2012

jjp17xx

Pour que subsistent les corridas à Illumbe…

Meilleure entrée de la Semana Grande, environ 8000 personnes, grosse chaleur. Quatre toros de Garcigrande et deux de Domingo Hernández (1 et 3, même maison) formant un lot bien présenté, donnant du jeu la plupart, sauf le deuxième, plus compliqué, et le quatrième, qui s’est invalidé en début de faena.

A l’issue du paseo, les toreros ont été invités à saluer, recevant une chaleureuse ovation d’un public qui a fait savoir par la suite sa volonté de continuer à assister à des corridas dans la plaza d’Illumbe…

ss17b

Juan José Padilla (oreille) a ouvert le bal en se montrant décidé au capote avant deux puyazos, bien le premier, le deuxième pour la forme. Il se fit applaudir palos en mains puis brinda à la famille Chopera une faena complète donnée face à un toro en or, comprenant des séquences ajustées et conclue par une entière trasera puis descabello. Le Cyclone fit la vuelta avec la bandera du Pirate et dans son salut final, il embrassa le sable avant de faire comprendre par un geste qu’il reviendrait ici… pour les corridas de l’an prochain !

jjo17v

Morante de la Puebla (sifflets) débuta par une belle série de véroniques face à un toro qui poussa lors de la première rencontre avant que le piquero ne se fasse siffler au second assaut totalement loupé. Bon quite par chicuelinas du Juli puis faena en version accélérée à cause des mauvaises manières de son opposant qui manifesta plus de genio que de franche noblesse. Voyant cela, Morante opta pour la version courte, ce qui ne fut pas du goût de l’auditoire qui le lui fit savoir, la bronca enflant avec les aciers.

mo17d

El Juli (vuelta) reçut son adversaire par un brillant capoteo par véroniques. Premier puyazo sur le passage avant une séquence assez insolite puisque Julián resta planté - et « esplanté - au moment de son quite, le bicho se désintéressant totalement de son capote pour partir seul vers le cheval ! Autre quite par gaoneras puis entame de faena par le haut suivie d’enchaînements ajustés sur les deux rives. Final rapproché qui malgré quelques enganchones fit monter la température… qui n’en avait pas besoin ! Las, le maestro de Velilla perdit les trophées à cause de la ferraille, un pinchazo profond suivi de deux descabellos venant ternir la bonne impression laissée auparavant.

elj17h

Antonio Barrera (saluts) a été incontestablement le malchanceux de l’étape, son toro s’invalidant dès le début de sa faena, le forçant à abréger.

ab17j

Sébastien Castella (saluts) a exécuté une longue faena qui connut de bons moments, notamment à tribord. Le Biterrois salua après une conclusion par trois quarts de lame.

sc17k

Alejandro Talavante (oreille) se fit applaudir au capote, première pique poussée puis deuxième en simulacre avant brindis au public, avec derrière moi des aficionados criant « Toros si, Toros si »… Bonne entame en se mettant rapidement droit, brillant sur des changements de mains puis sur redondos templés et naturelles suaves, le tout sur la « boca de riego » avec final encimista qui trouva un bel écho sur les étagères. Demie.

at17m

A l’issue de la course, tous les toreros sont sortis derrière une banderole qui revendiquait l’attachement de l’aficion aux corridas à Illumbe. Puisse-t-elle être entendue…

ss17z

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 nim20aff

 vic30aff

 al23aff

 ist16z

 cer06aff