Mercredi 17 Juillet 2019
Mimizan
Samedi, 25 Août 2012

mim25xx

Sortie a hombros de Thomas Dufau et Juan del Álamo…

Arènes quasiment pleines, pluie fine au paseo pour subitement faire place à un ciel dégagé et un temps ensoleillé. Six toros de Camino de Santiago bien présentés, donnant un jeu divers, le plus souvent intéressant, mention au second, le plus complet, mais aussi aux 3, 5 et 6, le premier noble, mais sans durer, et le quatrième remplacé par un sobrero vite parado. Tous applaudis à l’arrastre, à l’exception du sobrero. A la fin de la course, Jean-Louis Darré a été invité à saluer…

cs25x

Accueillis à l’extérieur par un barrage de gendarmerie établissant une ligne de front entre une centaine de liberticides toujours aussi braillards, la première bonne surprise de cette tarde mimizanesque (je ne suis pas sûr du bon emploi de cet adjectif…) est venue de l’affluence puisque à l’heure du paseo, les arènes étaient abondamment garnies, dépassant pour cette corrida le chiffre de l’année précédente.

La deuxième bonne surprise, mais était-ce vraiment une surprise, a été la bonne tenue d’ensemble - avec pour le moins quatre bons toros - des pensionnaires de Jean-Louis Darré qui pour la première fois sortait un lot complet de sa rame « Camino de Santiago »…

Julien Lescarret (silence aux deux), impeccable dans ses bas blancs,  faisait sa despedida dans cette arène et pour l’occasion, un paso doble a été joué en son honneur avant que les dirigeants du club taurin local ne lui remettent un tableau.

jl25j

Il reçut son premier par capoteo alluré, le bicho prenant une première pique trasera en poussant puis une seconde de plus loin avec bonne arrancada. Bon quite de Thomas Dufau puis entame de faena par plusieurs séries droitières méritoires avant changement de décor sur l’autre rive, le toro baissant de ton. Echec aux aciers. Après un intermède meublé par « L’Encantada »,  le recortador Eric Pascal a sauté par-dessus le quatrième, s’attirant une belle ovation.

ep25x

Ensuite, le rouquin ne se fixa pas, attaquant curieusement le cheval à trois reprises et trainant les postérieurs, ce qui conduisit, à tort ou à raison, le président à sortir le mouchoir vert. Problème de motricité, de vision ? Bien le puntillero pour  avoir expédié ce titulaire dès le deuxième essai depuis les planches, ce qui n’avait rien d’évident. Sortit alors un sobrero très emmorrillado qui se révéla rapidement parado, ne laissant aucune option au futur retraité.

jl25c

Thomas Dufau (oreille et oreille) s’illustra au capote avant un premier puyazo adroit puis un second plus léger. Bon quite par chicuelinas de Juan del Álamo puis après avoir brindé à l’assistance, excellente entame assis sur l’estribo puis en se fendant… Bonnes réponses d’un toro noblissime sur les redondos templés, faena poursuivie à gauche dans les mêmes dispositions, final par circulaires inversées et entière. Toro fort logiquement ovationné à l’arrastre. Avec le cinquième, qui prit un bon premier puyazo avant un deuxième plus cuidé après refus de changer le tercio, Thomas décida de poser les palos et se fit ovationner, avec notamment une troisième paire au violon. Brindis à Julien Lescarret puis faena essentiellement droitière comportant des séquences ajustées qui ont transmis. Coup de canon après pinchazo.

td25g

Juan del Álamo (oreille aux deux) prit un premier client qui allait provoquer un batacazo sur le premier assaut. Deuxième pique rectifiée puis faena plus assise sur la rive droite qui emporta l’adhésion du conclave avant entière. Avec l’ultime, un tío de 570 kilos qui prit deux bonnes piques, brindis à l’assemblée puis faena qui provoqua l’émotion lors d’un spectaculaire accrochage qui aurait pu avoir des conséquences bien plus tragiques. Pris à l’entre-jambe, Juan se fera reprendre au niveau de la poitrine, ressortant choqué… mais indemne !  Se regardant à peine, il repartit au combat comme un valiente qu’il est, exécutant notamment deux séries de naturelles supérieures. Deux pinchazos avant entière et oreille archi-méritée pour son pundonor et son abnégation.

jda25b

Le prix au meilleur picador est allé à Jacques Monnier qui a piqué le cinquième. A l’issue de la course, Jean-Louis Darré a été applaudi, ainsi que Nathalie Vallejo-Hinchaupé qui à la tête de la cavalerie « El Pimpi » faisait là sa dernière course. J’y reviendrai…

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 cer06aff

 mdm30aff

 arl11aff