Lundi 23 Septembre 2019
Magescq, Medellín, Mexique, Santander, Pique, Fiesta campera, Grana y Oro, Jalabert…
Dimanche, 17 Février 2013

clem17xx

La seule oreille pour Clemente…

Plein ou presque. Six novillos d'Urcola (propriété de Victorino Martín).

José Garrido en saumon et blanc: saluts et tour de piste.

Filiberto Martínez en mauve et or: vuleta et vuelta.

Clemente en rose et or: silence et une oreille.

Toute la famille taurine du Sud-Ouest était là dimanche pour ce premier rendez-vous. Les gradins étaient bien garnis et les cœurs plein d'espoir. Trop, sans doute, car dans l'ensemble le résultat ne fut pas à la hauteur des espérances. Les novillos d'Urcola, sous l’œil de Victorino qui avait fait le déplacement pour l'occasion, ne donnèrent pas le jeu espéré. Ils étaient dans l'ensemble bien présentés, allant de menos, le premier efflanqué, à más, le dernier sérieux client, les cornes dans l'ensemble tournées vers le bas, mais acérées.

La plupart des Urcola manquèrent de force et n'eurent pas la vibration nécessaire. Le second partit de loin et se bougeait avec du piquant mais il ne tint pas la distance et ses bonnes dispositions tournèrent court. Le plus intéressant fut en définitive le sixième, un tonton qui se réservait, marchant au pas, cherchant l'homme sous les leurres.

Clemente montra son autorité et sa classe devant ce pervers dangereux. Il ne céda pas, monta à la corne contraire et lui mettant avec douceur la corne sous le mufle, il finit par lui imposer sa loi. Comme un vieux briscard, il finit par construire un trasteo complet, montrant que sous sa mansedumbre l'animal avait du caractère. Une entière de côté et une grosse oreille. C'est le fait du jour.

clem17a

Jusque-là, il y eut dans le public des mâchoires décrochées, peu de raisons de s'enthousiasmer en effet. José Garrido et Filiberto Martinez en savent déjà beaucoup. Ils ont du courage et quelques tumades ne les émeuvent pas.

jg17aJosé Garrido

Ils voulaient triompher et parfois ils ont fait durer quelque peu leurs travaux. La fadeur de l'opposition ne leur permit pas de se montrer sous leur meilleur jour.

fm17aFiliberto Martínez

Pierre Vidal

MEDELLÍN

Pour la corrida de clôture, triomphes de Morante de la Puebla et Sébastien Castella.

mo17g

Face à des toros d’Ernesto Gutiérrez, Morante a coupé une oreille à ses deux opposants dans son corte personnel qui a beaucoup transmis, Castella les deux de son premier après une magistrale leçon d’aguante et d’entrega, et Pepe Manrique a été applaudi les deux fois.

sc17y

Avec Feria TV, voir le résumé de cette corrida en cliquant ICI

MEXIQUE

A Morelos (Cuernavaca), pour l’inauguration des arènes, Pablo Hermoso de Mendoza s’est particulièrement distingué en obtenant l’indulto de son second toro de Los Encinos, « Enamorado », ce qui est très rare en rejón. En tout cas, beaucoup plus qu’à pied où en terres aztèques ça n’y va pas avec le dos de la cuillère… Le Navarrais avait déjà coupé deux oreilles à son premier.

phm17t

Pour sa part, Rodolfo Bello a coupé une oreille de son premier Felipe González.

A Huamantla, Leonardo Hernández a coupé une oreille de son premier adversaire de Xajay avec ovation à l’autre, El Zapata a triomphé en obtenant les deux oreilles et le rabo de son second Vicencio et Arturo Saldívar a obtenu un trophée avec l’ultime après avoir salué à son premier.

mex17a

A Zapotlanejo (Guadalajara), pour le festival du Cortijo Los Fernández, Juan José Padilla a coupé deux oreilles, Arturo Macías, Fermín Rivera, El Payo et le práctico Alejandro Fernández une face à des novillos de différents élevages.

SANTANDER

Lors d’une soirée de gala, la mairie de Santander et plusieurs clubs taurins ont remis leur trophée correspondant à la feria 2012. Principal récipiendaire, El Juli, déclaré triomphateur.

elj17f

Ont été aussi primés, Victorino Martín, meilleure ganadería, Diego Ventura, meilleur rejoneador, Jiménez Fortés, meilleur jeune et meilleure estocade. Autres personnalités distinguées, le photographe centenaire Francisco Cano et Fernando Cepeda pour l’ensemble de sa trajectoire.

PIQUE

Chers aficionados,

Nous vous invitons à la conférence de la Peña « Los Pechos » intitulée « La pique, les bravoures » qui aura lieu le samedi 2 mars  à partir de 20h30, dans notre local au 6 rue Claude Dépruneaux à Mont de Marsan.

Nous aurons, une nouvelle fois, l’immense plaisir d’accueillir un grand spécialiste des encastes taurins en la personne de Monsieur Thomas Thuriès, créateur du site taurin terredetoros.com.

pique17f

Après être venu nous présenter « l’évolution des encastes depuis le 19ème siècle » et « la sélection dans l’encaste Santa Coloma », il va cette année nous présenter le thème majeur de la tauromachie actuelle, le tercio de piques, en rentrant dans ce débat par le toro de combat et l’expression de sa bravoure.

A l'issue de la conférence, un apéritif vous sera bien évidemment proposé afin de poursuivre le débat jusqu'au bout de la nuit.

N'hésitez pas à faire passer l'info !!! Obstinément Montois…

(Communiqué)

FIESTA CAMPERA

Rappel…

ds17r

GRANA Y ORO

L’émission qui a pour invité le matador « El Capea » revient notamment  sur le vote de l’ILP au Congrès, sur les festivals de Ciudad Rodrigo, la feria de Valdemorillo, et le jeune lauréat du prix de peinture « José Mari Manzanares », seulement âgé de dix ans…

capea17f

Pour voir l’émission, cliquez ICI

JALABERT

C'est un Luc Jalabert très en verve interrogé par Christian Royer, président du V 105, sur les quatre facettes, déjà très riches, de sa vie professionnelle devant une salle bien remplie.

v105a

Eleveur de chevaux camarguais et organisateur de spectacles (actuellement directeur des arènes d'Arles), rejoneador professionnel à haut niveau, apoderado de Juan Bautista au début de sa carrière et ganadero avec son frère Marc Jalabert à la Chassagne. Tous ces thèmes ont été abordés avec des détails croustillants qui ont fait le bonheur de l'auditoire.

Juan Bautista, accompagné de son épouse et de sa fille, ainsi que sa sœur accompagnée de sa fille, lui ont fait la surprise d'être présents ce soir-là. On a pu voir le regard brillant du patriarche de la famille chargé d'une émotion bien naturelle.

v105b

Jean-Marie Egidio représentait la commission taurine d'Arles tandis que Gilles Raoux, accompagnait Juan Bautista. Excellente soirée très instructive sur une histoire quasi centenaire d'une grande famille de Camargue: les Jalabert.

Texte et photos : Bernard Planchon

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 nim vend25aff