Jeudi 06 Mai 2021
Saint-Martin, Aire, Madrid, Bougue, CFT…

me01g

Manuel Escribano enfonce le clou avec un Dolores…

Demi-arène environ. Six toros de Dolores Aguirre porteurs d'bien présentés, donnant dans l’ensemble du jeu. Le quatrième a été honoré de la vuelta al ruedo. Le mayoral a fait la vuelta en compagnie de Marco Leal au sixième puis il est sorti a hombros en compagnie de Manuel Escribano.

Sánchez Vara : saluts et oreille.

Manuel Escribano : saluts et deux oreilles.

Marco Leal : oreille et vuelta.

Avec le retour d'une météo plus clémente, cette corrida a d'abord été marquée par l'hommage rendu à Dolores Aguirre et Lucien Tardieu, pour qui une minute de silence a été observée.

me01f

Ensuite, les aficionados ont pu apprécier le jeu des toros, notamment au premier tiers, pour une vingtaine de rencontres. Chez les toreros, tous méritants, Manuel Escribano a confirmé son bon moment en obtenant deux trophées devant "Caracorta", toro de vuelta al ruedo...

Photos : Mundotoro

AIRE

Le laurier de César…

Novillada des Arsouillos. 1/3 d'arène. Pluie au 3ème toro. Six novillos de Jacques Giraud.

Mario Alcalde en lilas et or: silence et ovation.

César Valencia en gris souris et noir: saluts et une oreille avec pétition de seconde.

Borja Jiménez en bleu outre-mer et or: silence et tour de piste.

Joyeux drilles aturins, les Arsouillos, qui ne sucent pas que la glace, durent, pour leur novillada annuelle, supporter les trombes d'eau qui descendaient des Pyrénées. Les fortes ondées qui tombèrent à partir de la seconde moitié de la novillada ne perturbèrent pas le spectacle. Ce fut, en fait, la partie la plus intéressante.

Le bétail de Jacques Giraud, bien armé mais très disparate dans son ensemble avait donné jusque-là un jeu décevant: fuyant sous le cheval et cherchant l'homme, se retournant sans aller jusqu'au bout de la passe, sortant du leurre par le haut, sans que les piétons ne puissent lier des séries conséquentes. Il y avait du danger en permanence et peu à faire. Le quatrième fut du même acabit, mais les deux derniers permirent aux toreros de s'exprimer un peu plus. Le dernier avait une certaine noblesse, limitée néanmoins.

Mario Acalde est déjà un vieux routier. Professionnel face au premier dont il se débarrassa rapidement, il montra, à son second passage, qu'il n'était pas là par hasard. Ce furent de bonnes séries courtes, car le toro permettait vraiment peu, mais centrées et profondes. Il tua mal et la pluie doucha les enthousiasmes.

Le Vénézuélien César Valencia possède cette entrega des toreros latinos. Agréable à la cape qu'il manie avec douceur et élégance, il est également spectaculaire aux banderilles: il le montra à son second passage. Il fit preuve de beaucoup de volonté tout au long de cette après-midi. S'il fut parfois désarmé et frôla de sévères corrections, ce fut le fruit d'une volonté qui ne se démentit pas. Cette décision, il la montra aussi à l'épée portant une estocade entière spectaculaire au cinquième qui roula sous ses pieds. Le public enchanté demanda les deux appendices que le président refusa de lui céder.

cv01g

C'est à son second passage que Borja Jimenez se distingua. Il partit à genoux à la porte du toril. Le toro sortit comme un bolide et il ne dut son salut qu'à un plongeon spectaculaire. Par la suite, il banderilla médiocrement, mais avec la muleta il se rattrapa largement. C'était le meilleur de l'envoi, il débuta au centre à genoux puis, avec beaucoup de fermeté et d'élégance il le conduisit dans des séries courtes, mais qui firent leur effet. Hélas, il connut des difficultés à la mort et dut se contenter d'un salut.

Dans l'ensemble, un trio très nettement au-dessus de l'opposition du jour et un César qui faute de sortir en triomphe, recueillit le laurier d'une actuation remarquée.

Pierre Vidal

Photo : Jean-Mi

MADRID

Un quart d’arène, six novillos de El Montecillo donnant dans l’ensemble un bon jeu, meilleurs les 2 et 4.

Imanol Sánchez : applaudissements et saluts.

Emilio Huertas : vuelta avec pétition et silence.

Juan Millán : saluts et silence.

eh01gEmilio Huertas

Photo : Juan Pelegrín

BOUGUE

bou01f

CFT

Fin de la présentation de l’expo sur le XXXème anniversaire du CFT...

 cft30a

cft30gh

cft30i

cft30jk

cft30m

Expo visible jusqu’à la Feria de Pentecôte :

- Le vendredi à 15h, visite privée guidée. S’inscrire auprès de Marie-Reine au 06 83 12 05 27.

- Le samedi, visite libre de 14h30 à 18h30.

- Le dimanche : visite libre de 10h à 13h.

- Pendant la feria de Pentecôte, visites libres le jeudi 16 mai de 18h à 21h et du vendredi 17 au lundi 20 mai inclus de 10h à 21h.

(Club de l’Impé, grande porte en bois juste avant l’hôtel Imperator à Nîmes)

cft30q

cft30u

cft30w

cft30x

cft30z

Rendez-vous... dans 30 ans !!!

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff