Lundi 17 Mai 2021
Orchestre Chicuelo II

chic08xx

Música, Maestros !

A l’occasion de la sortie de leur nouveau CD, le neuvième qu’ils ont enregistré, c’était bien l’occasion de faire un peu le point avec cette formation qui depuis près de quarante ans anime la plupart des corridas de notre région.

Je ne vais pas refaire en détail l’historique du groupe, mais je rappelle toutefois qu’il s’agissait au départ d’une banda qui lors des premières ferias, était composée d’un groupe d’amis qui animaient surtout les rues… et les bars ! Par la suite, cette peña est devenue l’orchestre officiel des arènes de Nîmes, élargissant progressivement son champ d’action et devenant une référence dans le genre…

Puis est venu le temps des arrangements et des enregistrements dans lesquels sont compilés les pasodobles les plus célèbres, ainsi que des morceaux populaires, le plus souvent à connotation taurine ou… « fériesque » !

musique chicuelo IIa

Rencontre avec Jean-Luc Marchand, fils du regretté Robert qui a tenu longtemps la baguette, afin de revenir sur les activités actuelles de « Chicuelo II », une formation sur laquelle les ans ne semblent pas avoir de prise…

« Dans l’orchestre, je joue de la grosse caisse et avec Rudy Nazy, le chef d’orchestre, on s’est réparti le travail. Il s’occupe de toute la partie musicale et des relations avec les palcos, et moi, je m’occupe de la partie secrétariat  de l’association.

chic08t

Nous faisons aussi des concerts, mais ça reste tout de même marginal par rapport à l’activité corrida. En concert, le répertoire est un peu différent puisque outre les pasodobles, nous interprétons aussi des musiques d’un autre genre, comme le latino et le jazz… Et cette année, compte tenu de la demande de plus en plus grande des comités des fêtes, nous serons certainement appelés à jouer davantage. Par exemple, nous nous produirons pour la fête des Suds à Arles, en compagnie de Reynier, le chanteur du groupe "Santiago de Cuba" !

En ce qui concerne les corridas, le style a forcément évolué puisque chaque chef d’orchestre apporte sa patte, et avec un changement du chef, ça a donc un peu changé, avec par exemple plus de solos, une plus grande mise en valeur des cuivres… Mais sur le fond, on reste quand même dans le même genre, avec toutefois des nouveautés. On continue de travailler avec les éditions AGORILA de Bayonne, un des seuls producteurs de musique espagnole en France, et les amis de l’orchestre nous ramènent souvent des morceaux qu’on ajoute parfois à notre répertoire, comme la « Concha Flamenca » dont Jacques Durand nous avait parlé.

De temps en temps, des toreros nous demandent des morceaux, mais en général, on adapte le pasodoble choisi au style du matador. Et en définitive, les grands toreros ont peu d’exigences à ce niveau, ils nous font confiance.

chicuelo IIc

La définition de notre rôle est simple, il faut que le spectacle reste à la piste et on est là que pour l’accompagner. On a été très flattés que 15.00 personnes se lèvent pour applaudir le trompettiste et le saxophoniste dans les parties  solo de Concha Flamenca, mais quelque part, il faut trouver un équilibre pour que la musique reste un épice dans le plat qu’est la corrida, et non pas le plat de résistance, qui reste la faena !

Il arrive toutefois qu’on sorte de l’ordinaire avec des prestations originales, comme la corrida goyesque d’Arles en septembre. C’est quelque chose qu’il faut préparer pour harmoniser l’ensemble, un travail que Rudy coordonne, bien entendu. Ça nécessite plusieurs rencontres avec la soliste, Cécilia Arbel, et le chœur lyrique « Voce », puis une répétition générale en piste, ce qui explique que ce jour-là, il n’y a pas de corridas le matin.

Et pour la prochaine, nous innoverons encore puisque chaque torero aura son morceau pour la faena et pour son éventuelle vuelta… et tous ces morceaux seront chantés ! En outre, compte tenu de ce qui s’est passé l’an dernier, le public étant resté à la fin de la corrida, ce qui était à la fois très sympa et gratifiant, ça nous a amenés à jouer encore, nous allons prévoir un répertoire pour la sortie de la corrida…

chic08f

Dans notre nouveau CD, intitulé « Música del Arte Torero », on trouve des morceaux nouveaux comme des plus clasiques. Par exemple, on a choisi de mettre « Nimeño » et « Juan Bautista » car on a tenu à faire un clin d’œil à celui qui a été le parrain de notre premier CD, et on a voulu aussi rendre hommage à un important torero français actuel. Comme une sorte de continuité…

Pour sortir un CD, il faut s’y prendre pratiquement un an avant, on a commencé à travailler sur le répertoire avec le chef d’orchestre et le producteur, puis est venu le temps des soirées de répétitions jusqu’au produit fini. Aux morceaux connus, on a ajouté quelques créations, notamment un pasodoble d’un compositeur catalan, « Tota una vida », que les éditions AGORILA ont tenu à mettre à tout prix dans le contexte actuel de la corrida en Catalogne…

musique chicuelo IIb

Rudy se rend souvent dans le Sud-Ouest, il écoute ce qu’il pourrait nous ramener, et c’est comme ça qu’on a joué « L’encantada ».  Puis il y a des classiques, pour faire un mélange harmonieux entre les morceaux de légende et les créations qui un jour pourraient à leur tour devenir des classiques…

A ce propos, il y en a un, « Paseíllo en Baiona », qui est dédié à Pierre Meyzenc, le créateur d’AGORILA… C’est un hommage qu’on tenait à lui rendre. Et cette année, pour les 150 ans des arènes de Bayonne, ils organisent un grand concert qui sera un temps fort de cette temporada.

chic14t

Pour revenir à la corrida, il y a quelques morceaux qu’on aime particulièrement jouer, lorsque le contexte s’y prête, comme pour Enrique Ponce, à qui l’on joue « Martín Aguero », un pasodoble très doux, qui s’harmonise bien avec son temple. Les musiciens prennent beaucoup de plaisir à le jouer et à observer d’un œil la faena, pour concilier le goût de la musique et leur aficion…

Cette année, on va continuer d’accompagner les corridas dans les arènes de la région, avec les deux principales, Nîmes et Arles, mais aussi Les Saintes, Beaucaire, Saint-Gilles… »

chic08x 001

On peut se procurer le CD aux éditions AGORILA en cliquant ICI et chez les Passionnés, qui auront aussi une boutique sur Nîmes au 3 rue des Arènes pendant la Feria en cliquant .

chic08y 001

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff

 mdm0aff