Mercredi 19 Juin 2019
Valencia, Santander, Madrid, Céret, Café Toro, Monteño, Planète, Cayetano, Montblanc, Utrera, Delon, Grana y Oro, Tendido Cero…
Mardi, 18 Juin 2013

val18vv

La Feria de Julio se déroulera du 23 au 28 juillet…

FERIA DE JULIO

Mardi 23 : six novillos de Daniel Ruiz pour Román, Martín Escudero et Fermín Espinosa "Armillita".

Mercredi 24 : six toros de Las Ramblas pour Finito de Córdoba, Manuel Díaz "El Cordobés" et Juan José Padilla.

Jeudi 25 : six toros de Núñez del Cuvillo pour El Fandi, Sébastien Castella et Daniel Luque.

Vendredi 26 : six toros de Garcigrande-Domingo Hernández pour El Juli et Manzanares en mano a mano.

Samedi 27 : six toros de Juan Pedro Domecq et Victoriano del Río pour Morante de la Puebla et Alejandro Talavante en mano a mano.

Dimanche 28. Six toros de Fermín Bohórquez pour Fermín Bohórquez, Andy Cartagena et Diego Ventura.

FERIA DE OCTUBRE

Dimanche 6  octobre : six novillos de Los Galos pour Fernando Beltrán, Román et le triomphateur de la Feria d’Algemesí.

Mercredi 9 : six toros de Lagunajanda pour Manuel Escribano, Joselito Adame et Jesús Duque qui prendra l’alternative.

SANTANDER

 La feria se déroulera cette année, avec deux corridas en moins, du 20 au 27 juillet…

 Samedi 20 : six novillos de Julio García pour Fernando Rey, José Garrido et Lama de Góngora.

 Dimanche 21 : six toros d’Ángel Sánchez y Sánchez pour Pablo Hermoso de Mendoza, Leonardo Hernández et Roberto Armendáriz.

 Lundi 22 en soirée  : spectacle équestre de la Real Escuela Andalouse, hors abonnement.

 Mardi 23 : six toros de Puerto de San Lorenzo pour Antonio Ferrera, Iván Fandiño et Jiménez Fortes.

 Mercredi 24 : six toros de Juan Pedro Domecq pour Morante de la Puebla, José María Manzanares et Juan del Álamo.

 Jeudi 25 : Beneficencia, six toros de Garcigrande et Domingo Hernández pour Juan José Padilla, El Juli et Miguel Ángel Perera.

 Vendredi 26 : six toros de Valdefresno pour Manuel Escribano, Morenito de Aranda et Alberto Aguilar.

 Samedi 27 : six toros de Victorino Martín pour Francisco Marco, Javier Castaño et Luis Bolívar.

sant18w

 MADRID

 Juan del Álamo a été le grand protagoniste de la corrida de dimanche dernier à Las Ventas, accusant une forte voltereta, mais coupant une oreille d’un sobrero de Carriquiri après avoir été applaudi à son premier, de Los Recitales.

jda18j

 Fernando Cruz a salué à son premier et Rubén Pinar n’a écouté que le silence.

jda18g

 Photos : Juan Pelegrín - Las Ventas

 CÉRET

Le vendredi 21 juin à partir de 19h30 à la Bodega del Pilar à Nîmes, la Peña Taurina Diego Puerta recevra  les représentants de l'ADAC qui viendront  présenter Céret de Toros 2013 en présence du maestro Fernando Robleño. Présentation des affiches avec videéo des toros au campo.

cer18c

Buvette et tapas agrémenteront cette sympathique soirée d'aficion...

(Communiqué)

 CAFÉ TORO

ct18c

MONTEÑO

em18e

PLANÈTE

plc18w 001

N° 113 consacré aux Ferias de Nîmes et de Vic, à la venue de José Tomás au Musée des Cultures Taurines de Nîmes, à Sébastien Castella et El Juli, à Fritero pour un dernier hommage, à St-Martin-de-Crau…

plc18z 001

CAYETANO

 Dimanche dernier, Cayetano Ortiz a coupé une oreille à chacun de ses novillos d’El Cahoso, sortant a hombros des arènes d’Arenas de San Juan (Ciudad Real).

 co18c

Prochains contrats pour Cayetano : le dimanche 23 à Saint-Sever, novillos d’Escolar Gil, le 7 juillet à Vauvert, novillos de Palha, et le 13 à Céret, novillos d’Hubert Yonnet...

 MONTBLANC

mb18m

UTRERA

 La mairie d’Utrera a publié un arrêté interdisant aux mineurs de sept ans d’assister aux corridas de toros dans les arènes de cette ville. Une décision qui a fait beaucoup de bruit dans une zone très taurine et déjà, diverses associations et entités ont émis des protestations pour tenter de faire revenir les responsables sur cette décision à la limite du ridicule.

utr18u

 La question qui se pose à présent est la suivante, quel maire prendra la décision d’interdire aux nourrissons  l’accès aux arènes?

 (Voir chronique du jour : « Quand j’avais sept ans »)

 DELON

 Il ya deux ou trois ans, ou plus, j’ai reçu un coup de fil de Marc Delon, aficionado nîmois, amateur entre autres de littérature et responsable du blog « Des Photos, des Mots et des Toros », pour me demander si je voulais bien écrire un petit texte répondant à la question : «  Pourquoi allez-vous voir des corridas ? », ou quelque chose comme ça.

 De là, un petit texte que j’avais commis… et qui se trouve à présent dans une compilation qui vient de paraître en librairie ! Diversité d’opinions, de motivations, de ressentis, mais pour ce qui me concerne, il y a longtemps que je ne me pose plus de questions… Peut-être pour y avoir déjà répondu !

 md18t

"Pourquoi vont-ils voir des corridas ? C’est une question que l’on avait tout simplement oublié de poser. Autant les motivations du cinéphile ou celles du mélomane ne font guère de mystère et ne se trouvent jamais discutées, autant la foule des arènes semble être sans visage, sans raison(s) et même sans cœur à tous ceux qui ne s’y sont jamais mêlés.

 Etrange époque où l’on remet en cause un spectacle sans jamais interroger son public, où la vigueur d’interdire dépasse la liberté d’aimer, où la vie d’un canard engraissé serait aussi estimable que celle de son gastronome.

 Il était donc temps de connaître les motivations obscures ou rationnelles qui poussent chaque année deux millions de personnes vers des arènes françaises. Car il y a là une véritable société, aussi diverse que celle des amphithéâtres de droit commun.

 Marc Delon a rassemblé un nombre important de témoignages dont la variété langagière et sentimentale ne manquera pas de surprendre les curieux et les philistins. Certains s’émeuvent ainsi de la beauté du geste de toréer, d’autres puisent dans la corrida une représentation de la vie et de la mort, d’autres encore ne peuvent donner pour explication que celle des souvenirs.

 Quelle étonnante assemblée humaine que celle des arènes, où l’on trouverait presque, chaque après-midi de toros, de quoi remplir un dictionnaire des professions sinon un échantillon du peuple français. C’est ainsi que selon le prix de votre place et selon votre niveau de chance, vous vous trouverez assis à côté d’un brancardier, d’un notaire, d’un gardien de square, d’une anesthésiste, d’un faussaire ou d’une présentatrice météo.

 Marc Delon est parvenu à reconstituer la grande foule des grandes corridas, ces publics aux voix dissonantes, dont les murmures récurrents évoquent confusément l’anarchie, et qu’une émotion soudainement unanime fait crier depuis un même fonds de gorge : « Olé ! ».

 Une arène, un public, des milliers de ténors."

 Le recueil s’intitule « Pourquoi ils vont voir des corridas » et il est édité par les éditions Atlantica.

 En savoir plus en cliquant ICI

 GRANA Y ORO

Emission ayant pour invité Manuel Escribano, avec aussi des sujets sur la Feria del Arte y Cultura de Madrid, l’hommage des clubs taurins Paul Ricard à Joaquín Sabina, la corrida de Mauguio, la feria de Plasencia, et le succès de Ferrera à Lisbonne.

me18m

Pour voir l’émission, cliquez ICI

TENDIDO CERO

Emission consacrée à Joselito Adame et ses passages réussis à Las Ventas, à la la Feria Arte y Cultura de Madrid et une évocation de Belmonte pour sa passion de l’acoso campero avec Morante et Espartaco padre…

tc18tr

Pour voir l’émission, cliquez ICI

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 cer06aff

 mdm30aff