Samedi 22 Juin 2024
Mont-de-Marsan
Jeudi, 18 Juillet 2013

ep18xx

Quand Enrique Ponce fait revenir le soleil…

Arènes pleines, averses par intermittence. Six toros de Núñez del Cuvillo de présentation correcte, donnant un jeu inégal, la plupart nobles avec divers degrés de bravoure, meilleurs les 4 et 5.

Enrique Ponce : silence et oreille.

Manzanares : silence et oreille.

Daniel Luque : oreille et applaudissements.

Temps changeant, à l’image d’une corrida qui connut quelques éclaircies artistiques de haut niveau. A commencer par Enrique Ponce qui débuta bien au capote, puis après deux puyazos dans la cible, qui instrumenta quelques séquences bien léchées face à un adversaire qui par manque de forces, en atténua les impacts. Bajonazo et descabello. Avec le quatrième, sous une averse qui ne laissait rien présager de bon, le maestro de Chiva allait surprendre l’assistance par son abnégation et son pundonor. Le Cuvillo sauta au cou du cheval sur le premier assaut, prit une seconde pique bien dosée et affirma son attirance pour les planches. Voyant cela, Ponce réalisa un trasteo intelligent, sans rien brusquer, jusqu’à se mettre son opposant dans sa canasta, provoquant la musique… et le retour bienvenu du soleil !!! Avec autant d’entrega que de maestría, il distilla quelques instantanés pour les photographes et en finit d’une entière qui libéra un trophée au terme du meilleur moment de cette course donné avec ce qui se nomme « la difficile facilité » !

ep18e

Le premier client de Manzanares alla bouger le piquero sur le premier assaut et après un second puyazo bien cuidé et un bon quite de Luque, le public acclama Juan José Trujillo qui salua après avoir casqué deux bonnes paires. Faena commencée par redondos suaves avant que Manzana ne doive aguanter un extraño sur la série suivante. Face à un bicho de charge réduite, et malgré quelques séquences droitières méritoires, les choses en restèrent là après entière en étant poursuivi. Avec le quinto, Manzana signa quelques capotazos somptueux avant deux rencontres bien dosées. Bon tercio de banderilles avec saluts de Curro Javier puis début de faena relâché, alternance de gestes soignés sur les deux ailes, essentiellement la droite, administrés avec suavité et quiétude, pour une conclusion recibiendo juste un peu ternie par un puntillero maladroit. Mais dans son corte, l’Alicantino s’était justifié.

manz18m

Daniel Luque a fait admirer son bon toreo de cape, puis son premier client traversa la piste pour aller à la rencontre du lancier. Deuxième pique trasera puis bon quite par chicuelinas avec un bicho qui afficha une claire tendance à la fuite. Luque parvint à le maintenir dans l’étoffe, poursuivant par redondos templés, circulaires inversées et naturelles méritoires. Travail artistiquement abouti. Entière. Avec l’ultime, capoteo harmonieux, bon premier puyazo et le second pour la forme, bon tercio de banderilles, début par le haut près des planches, enchaînements au tracé ajusté, mais son Cuvillo eut du mal à suivre le rythme. Trois quarts et descabello.

dl18d

Voir le résumé de la corrida en cliquant ICI

En matinée, devant une demi-arène environ et par beau temps, quatre erales de Camino de Santiago bien présentés et donnant du jeu, un peu en retrait l’ultime. Le troisième a été honoré de la vuelta posthume.

Les meilleurs gestes sont venus de Daniel Soto qui a accueilli son adversaire au centre avant de donner une autre série de capote allurée. Brindis au public, deux cambios au centre, puis séries templées en donnant la distance dans une composition harmonieuse hélas gâchée par un mauvais maniement des aciers. Silence.

ds18dw

Louis Husson a curieusement été peu à l’aise et après un bon quite par faroles puis un brindis à l’auditoire, sa faena n’a jamais vraiment décollé malgré quelques mouvements méritoires, l’ensemble s’avérant irrégulier et peu dominateur, l’estoc n’arrangeant rien pour lui non plus.

lh18l

Galdos Moreno a manifesté une grosse envie et s’est montré « en novillero ». Très présent dans tous les tiers et ne manquant pas de recours, y compris avec les palos, le Péruvien a proposé une copie à la fois dynamique et allègre, mais parfois un poil brouillonne, accusant sans mal une voltereta et connaissant lui aussi quelques soucis avec la ferraille. Vuelta… aux deux !

per18p

Thibaut Garcia commença mieux que ce qu’il ne finit. Après avoir signé une belle demie puis un bon quite face à un adversaire un peu en dessous des autres, il brinda lui aussi à l’assemblée une faena appliquée, mais qui alla toutefois a menos, ponctuée d’une entière. Applaudissements.

tg18t

Le prix à la meilleure faena est allé à Galdos Moreno. Pour ma part, si j’avais eu à décerner un trophée, il serait allé sans hésitation à Jean-Louis Darré dont les pupilles ont montré à chacun le chemin qui lui restait à parcourir, chacun ayant certes des qualités, mais aussi une bonne marge de progression... (Voir chronique du jour : « Ronces »).

Avec Feria TV, voir la corrida de Fuente Ymbro et le triomphe de Fandiño en cliquant ICI