Mardi 22 Juin 2021
Mont-de-Marsan, Tyrosse, Châteaurenard, Lunel…

raf21ww

Les lauriers à Rafaelillo et sa cuadrilla…

No hay billetes, temps agréable. Six toros d’Escolar Gil bien présentés, dans le type, donnant un jeu varié, la plupart manquant de fonds, meilleur le premier, « Cantarero », qui a été crédité de la vuelta posthume.

 eg21g

Rafaelillo : oreille avec deux vueltas, silence et vuelta.

Fernando Robleño : silence aux trois.

Sobresaliente : Jérémy Banti.

Venu remplacer Javier Castaño, Rafaelillo a affiché d’emblée toute sa décision avec le capote par belles véroniques avant trois puyazos, le dernier en partant de loin. Second tercio à bien vite oublier, brindis à l’auditoire et faena entretenue, principalement gauchère avec sur la fin cites de face. Entière avec bronca au palco pour avoir refusé la seconde oreille. Vuelta au toro.

eg21e

Avec le troisième, nouvelle réception bien cadencée au capote, trois piques et bon second tercio avant travail défensif imposé par un fauve vicelard, face auquel il fallait se protéger de fusées meurtrières. Atravesada avant entière.

raf21w

Le quinto a été reçu par deux argas afaroladas de rodillas puis bon capoteo et dans la foulée, ovation au piquero pour trois assauts bien jugulés. Aux banderilles, saluts de José Mora et José Luis Neiro. Brindis au Fundi et faena volontaire mais quelque peu confuse face à un opposant aux charges désordonnées. Entière après pinchazo. Dans l’ensemble, Rafaelillo s’est montré très combatif et semble avoir retrouvé une seconde jeunesse et il serait sorti par la grande porte que ça n'aurait rien eu de scandaleux…

raf21r

Fernando Robleño se distingua au capote à la réception de son premier qui alla cogner très fort au burladero, en ressortant sonné. Un coup de boule malencontreux qui aura des conséquences pour la suite par rapport à sa charge, Robleño distillant cependant quelques muletazos méritoires sur la rive droite avant entière tombée et descabello. Le quatrième se laissa piquer en deux fois et le Madrilène ne put rien faire de bien concluant, si ce n’est quelques naturelles égrenées une par une. Entière et descabello.

fr21f

Avec l’ultime, Fernando se fit encore remarquer au capote et après deux piques, il commença à l’estribo une faena marquée par son entrega face à un adversaire aux attaques décousues, concluant toutefois à la peine avec la ferraille.

raf21b

La cuadrilla de Rafaelillo a empoché le prix de 2800 € qui lui a été remis en piste à l’issue d’une course qui a surtout valu par son début.

TYROSSE

Trois quarts d’arènes. Toros de Dolores Aguirre donnant un jeu irrégulier, meilleur le quatrième.

me21x

Manuel Escribano : saluts et deux oreilles.

me21a

aa21a

 Alberto Aguilar : saluts aux deux.

td21t

Thomas Dufau : silence et saluts.

me21m

Photos : Isabelle Dupin

CHÂTEAURENARD

Un tiers d’arène environ, beau temps. Cinq toros de Peñajara et un (2) de Concha y Sierra.

af21f

Antonio Ferrera : silence et oreille.

ma21m

Morenito de Aranda : saluts et vuelta.

ml21m

Marco Leal : applaudissements et silence.

Photos : Jean-Claude Carbonne "El Divino Calvo"

LUNEL

1/2 arène environ, temps très chaud. Six novillos de Pagès-Mailhan.

Borja Jiménez : vuelta aux deux.

Fernando Rey : oreille et saluts.

Lilian Ferrani : silence et oreille.

Borja Jiménez a reçu le trophée au meilleur novillero.

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 arl10aff

 vic23aff

 cer22aff

 mdm0aff

 stm23aff