Lundi 26 Août 2019
Nîmes, Espagne, Morante, Yankees, Toros, Toronotes, Courrier, Expo…
Jeudi, 12 Septembre 2013

 dm12xx

Sortie a hombros par la porte des cuadrillas de David Mora… mais la plupart des Fuente Ymbro décevants...

Un tiers d’arène environ, ciel changeant, légère brise. Six toros de Fuente Ymbro bien présentés, inégaux de forces, donnant la plupart un jeu limité et terne, meilleur le second et à un degré moindre le cinquième.

Finito de Córdoba : silence aux deux.

David Mora : oreille et oreille.

Daniel Luque : saluts et silence.

On les savait malades, des propres dires de l’éleveur, et après Nîmes, on ne peut souhaiter qu’une chose, qu’ils poursuivent leur convalescence jusqu’à la guérison pour la prochaine temporada ! Car leur ramage n’a que trop peu ressemblé à leur plumage, seul le second, de davantage de piquant et de recorrido, se sauvant vraiment de la quema…

fc12f

Finito de Córdoba ouvrit le bal avec un adversaire qui donna rapidement des signes de faiblesse et après un quite par chicuelinas de Mora, le Cordouan se lança dans des séries certes ajustées, mais qui manquèrent, et pour cause, de transmission. Quelques beaux gestes de-ci, de-là, et… nada más ! Echec aux aciers.  Au quatrième, pas plus adéquat pour la lidia, sinon moins, Finito exécuta un trasteo marqué par une succession d’échanges sans saveur par faute d’allant de son opposant.

dm12d

David Mora a été le plus en vue. Il faut dire qu’il a eu le moins mauvais sorteo avec un premier qui s’employa dans son capote avant de prendre deux piques suivies d’un quite par gaoneras. Brindée au Juli, sa faena comprit de bons moments sur les deux côtés, après une entame décidée. Donnant la distance, il frôla la correctionnelle à plusieurs reprises, ce qui eut pour effet de générer un peu d’émotion avant manoletinas et conclusion par entière caída. Avec le quinto, qui prit deux bons puyazos, Mora brinda à l’auditoire une faena au cours de laquelle il fut nettement en dessus de son toro. S’arrimant comme un beau diable, il fit en effet un bel effort pour faire durer un adversaire qui alla a menos, concluant encore d’une entière tombée.

dl12d

Daniel Luque débuta bien au capote face à son premier qui prit deux piques insignifiantes puis commença par le haut une faena où on le vit tenir le rôle de l’infirmier au cours d’échanges sans éclat, malgré une évidente volonté du maestro de Gerena. Demie et descabello. Face à l’ultime, il étala encore ses bonnes manières au capote avant une premier puyazo poussé avec séance de montagnes russes. Bon quite par chicuelinas, autre puya plus légère puis brindis à l’assistance avec séries forcées et arrimón qui eut du mal à connecter avec les étagères, le pupille de Gallardo n’ayant pas plus de jus et de fond que la plupart de ses congénères.

ESPAGNE 

A Albacete, triomphe de Miguel Ángel Perera qui a coupé trois oreilles, deux puis une, aux toros de Jandilla et Vegahermosa, Juan José Padilla obtenant un trophée à son second et El Fandi un à son premier.

A Salamanque, devant les El Pilar, oreille pour Iván Fandiño à son premier et saluts à l’autre, oreille pour Jiménez Fortes à son second et deux silences pour Sébastien Castella qui a notamment gâché un faenón à cause des aciers.

A Baza, El Cid a obtenu les trophées symboliques pour avoir indulté « Nadador », de Benjumea. Il avait auparavant coupé une oreille à son premier, El Cordobés en coupant une à chaque et Salvador Vega une à son premier puis applaudissements face à l’ultime.

A Villa del Prado, la novillada a été marquée par la cornada subie par Borja Jiménez dans la cuisse gauche qui a sectionné la veine saphène. Il est toutefois sorti a hombros avant de se faire opérer en compagnie de Román qui a aussi coupé deux oreilles à son second novillo de Navalrosal. Quant à Martín Escudero, qui a obtenu un trophée à chacun de ses combats, il a refusé de sortir a hombros aux côtés de ses deux compañeros…

MORANTE

Avec Feria TV, voir la faena de Morante de la Puebla à Dax devant "Matemáticas",  toro de Victorino Martín, en cliquant ICI

mo12mo


YANKEES

Après avoir assisté à la Feria d’Arles, un groupe d’aficionados américains est présent à celle de Nîmes…

lm12c

Ce jeudi, ils ont été reçus par la Peña Don Eduardo Miura de Nîmes en son siège de la Brasserie des Trois Maures. A cette occasion, Lore Monnig, présidente de la NATC, a remis leur médaille à Simon Casas et Ricardo Gallardo en présence notamment de Bernard Dumas, président de la Peña Miura, Daniel Jean Valade, adjoint à la Culture et la Tauromachie, et Bernard Planchon, délégué UCTPR. Une sympathique manifestation au cours de laquelle Simon Casas a rappelé le caractère international de la tauromachie, qui n'a pas de frontières, avant que Daniel Jean Valade ne récolte lui aussi une chaleureuse ovation pour son allocution... en anglais !!!

lm12b

 

« L’Association Nationale des Clubs Taurins des États-Unis d’Amérique (NATC) a été fondée en 1961. Elle est composée de clubs taurins situés dans différents endroits du pays comme New York, Los Angeles, Chicago, San Francisco, Miami, et El Paso (Texas) par exemple.

L’objectif principal de la NATC est de réunir les aficionados taurins nord-américains, dans le but d’établir une relation avec des organisations similaires à d’autres pays et, de cette manière, promouvoir le déroulement et la préservation de la Fiesta Brava.

Pour cela, la NATC organise un congrès annuel qui inclut les membres des onze clubs taurins des Etats-Unis. La convention annuelle s’est tenue dans différentes villes des USA, au Mexique, en Espagne et s’est célébrée en quatre occasions en France : à Dax (2002), Arles (Pâques -1998), Nîmes (Pentecôte-1992) et Mont-de-Marsan (1988).

Pour célébrer le congrès de l’an 2013, la NATC a choisi de retourner à Arles et Nîmes pour leurs très célèbres ferias de septembre – la Feria du Riz en Arles et des Vendanges en Nîmes, qui représentent les belles et anciennes traditions culturelles et taurines du Sud-Est.

lm12d

Le but du congrès est de fournir une opportunité aux participants de mieux se connaître et faire la connaissance des aficionados arlésiens et nîmois, de permettre à chacun d’améliorer sa connaissance et son appréciation de la fiesta brava, mais aussi d’étudier l’histoire d’Arles et Nîmes, et la très importante tradition taurine du Sud-Est de la France, et de découvrir l’ambiance, la convivialité de leurs Ferias.

La NATC est le reflet du fait que l’afición « a los toros » aux États-Unis est très importante et se développe. Une preuve de ceci est que le club de « Los Aficionados de Los Angeles » vient de célébrer son soixante-quatrième anniversaire; « Barrera Taurina de El Paso » (Texas) vient de célébrer son cinquante-cinquième anniversaire, et avec plus de cinquante ans, il y a les clubs de San Francisco, Chula Vista, Chicago, New York et les Bibliophiles Taurins d’Amérique.

Tous ces clubs sont très dynamiques : ils font des réunions et publient des revues mensuelles, en plus d’organiser des évènements spéciaux. Le club de « Los Aficionados de Los Angeles », par exemple, vient de célébrer son anniversaire lors d’une élégante soirée dansante, à laquelle assistaient beaucoup de figures du monde taurin. A New York City, il y a eu des soirées de gala pour les maestros Antonio Ordóñez, J.M. Arroyo « Joselito », Enrique Ponce, Luis Francisco Esplá, Vicente Barrera, Victor Mendes, José María Manzanares (hijo), José Pedros Prados ‘El Fundi’, Eduardo Dávila Miura, David Fandila ‘El Fandi’ et Jean Baptiste Jalabert « Juan Bautista ».

Et maintenant, la NATC a le plaisir et le privilège de participer aux belles ferias d’Arles et Nîmes. Le congrès est organisé par le New York City Club Taurino. »

TOROS

Le numéro double de septembre de la revue TOROS est dans vos kiosques. Au sommaire, tous les comptes rendus des férias françaises de l’été, ainsi que ceux de BILBAO.

toros12t

L’éditorial est consacré à IVÁN FANDIÑO, le torero de la temporada et sa quête du toreo pur. Un article sur le musée taurin de Madrid clôture ce numéro très fourni…

. TORONOTES

Dossiers : Número uno, on recherche un patron, El Juli, plus jeune matador de toros de l’histoire, Survol de la temporada, Iván Fandiño, Juan Bautista, Cavalières : Léa Vicens et Marie Sara, ainsi que le dessin d'Eddie…

tn12t

 COURRIER

 « 55 festejos français de mars à juin ; toutes Les courses de Madrid, Sevilla... les brèves, les phrases chocs des protagonistes de la fiesta brava, les billets de nos correspondants, plazas de toros, toreros pour le souvenir...

cdec12a
 
48 pages, couverture couleur, 13 euros, port compris (gratuit pour ceux qui ont souscrit un abonnement de soutien à notre hebdomadaire).
 
Commandes : Les Amis du Courrier de Céret, 9, rue Antoine de Condorcet - 88000 Perpignan
 
Le livret "Petit Coup d'Œil de  la Temporada 2013, de Juin à Novembre" paraîtra en  décembre 2013. »

 EXPO

ac12a

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 arl11aff

 nim vend25aff