Mercredi 17 Juillet 2019
Nîmes, Léa, Ojeda, Espagne, Mugron, Escribano…
Vendredi, 13 Septembre 2013

 jl13xx

Oreilles pour El Juli, Jiménez Fortes et Juan Leal, mais…

On ne peut pas dire que cette corrida de six toreros a connu le succès escompté et forcément variée dans sa composition, tant au niveau des hommes que du bétail, les avis étaient très divisés à la sortie. Un peu comme l’histoire de la bouteille à moitié pleine… ou vide !

 Environ deux tiers d’arènes, beau temps. Six toros de différents élevages avec par ordre de sortie Daniel Ruiz, Juan Pedro Domecq, Jandilla, Zalduendo, El Pilar et El Tajo (Joselito).

 El Juli : oreille.

Manzanares : silence.

 Miguel Ángel Perera : vuelta.

 Alejandro Talavante : silence.

 Jiménez Fortes : oreille.

 Juan Leal : oreille.

elj13e

 El Juli prit un adversaire qui reçut un premier puyazo sortie fermée puis après un bon quite par chicuelinas, un second pour la forme. Bon tercio de banderilles et excellente entame de faena genou ployé avant séries courtes de derechazos templés poursuivies par des mouvements gauchers de bonne facture. La suite baissa un peu, à l’image du toro, mais une séance de surplace est venue compenser le déficit d’intensité par des gestes spectaculaires qui portèrent sur l’auditoire. Quasi entière tombée.

 manz13m

Manzanares prit un adversaire qui sortit au pas et s’en alla derechef mesurer les planches. Premier puyazo brouillon avant que le bicho ne se colle longuement au peto puis seconde pique légère. La faena débuta par l’expression de quelques gestes allurés des deux côtés, mais le « juanpedro » eut rapidement tendance à se diriger vers les tablas, la suite devenant soporifique par manque de liant et d’émotion. Long à cadrer, le cornu finit par tomber après une conclusion médiocre.

 map13m

Miguel Ángel Perera finit par s’entendre avec un Jandilla qui étala des manières de manso à la pique avant de receler un fonds de caste qui permit à l’Extremeño d’en tirer le meilleur parti sur les deux cornes au cours d’un trasteo entretenu qui porta sur les tendidos, hélas gâché dans la conclusion par trois descabellos après entière caídita.

 at13a

Alejandro Talavante tomba sur un Zalduendo auteur de trois rencontres sans relief suivies d’un bon quite par chicuelinas serrées de Jiménez Fortes, avant d’exécuter une faena en demi-teinte relevée par quelques naturelles bien dessinées… avant débâcle aux aciers.

 jf13jf

Saúl Jiménez Fortes se fit encore remarquer au capote avant un puyazo sans éclat puis un bon quite de Juan Leal. Après un bon second tercio, brindis à l’auditoire puis séries suaves sur les deux rives en maintenant son opposant à mi-hauteur, puis séance plus encimista pour tenter de générer plus d’émotion avec final par bernardinas millimétrées. Entière basse d’effet rapide.

 jl13j

Juan Leal  tomba sur un client qui prit deux piques insipides avant de brinder sa faena à tous ses compañeros. Début par deux cambios au centre, suite irrégulière sous la menace d’un toro âpre, sans grande posssibilité d’enchaîner. Voyant cela, Juan se lança dans un final rapproché jusqu’à se faire bousculer sans mal, affichant aguante et volonté. Trois quarts de lame.
 

Avec Feria TV, voir le résumé de la corrida de Fuente Ymbro en cliquant   ICI

LÉA

 Très sollicitée avant son alternative nîmoise, Léa Vicens a été notamment l’invitée de Michal Baillet, président de la Peña Chicuelo II, fondée au temps des premières ferias nîmoises.

lv13x

 En présence du Sénateur Maire Jean-Paul Fournier, Léa a rappelé ses origines nîmoises et ce qu’a été son ascension dans le toreo à cheval, avec le soutien d’Ángel Peralta, jusqu’à ce rendez-vous si important pour elle.

lv13y

 L’occasion de lui dire "Suerte" pour cette cérémonie qui scellera son passage dans la cour des Grands…

(Photos : Jean-Yves Bauchu)

OJEDA

po13p

 ESPAGNE

 

A Salamanque, face aux toros de Montalvo, sortie a hombros d’Eduardo Gallo et de David Mora - qui a estoqué son second sans muleta -, coupant une oreille à l’issue de chaque combat, El Capea, moins heureux au sorteo, saluant les deux fois. Demi-arène.

 

A Guadalajara, devant deux tiers d’arène et face aux toros de Hermanos Sampedro pour le rejón et Zalduendo, Diego Ventura a coupé une oreille à chaque, Enrique Ponce a obtenu un puis deux trophées, tandis que Morante de la Puebla a coupé une oreille à son deuxième avec pétition de la seconde.

 

A Albacete, devant trois quarts d’arène, et face à de fades Alcurrucén, Antonio Ferrera a salué à son second après avoir été sifflé à son premier, Iván Fandiño a salué à son premier avant d’être lui aussi sifflé et Daniel Luque a coupé l’unique oreille de la tarde à son premier.

 

A Villacarrillo, devant trois quarts d’arène, Rafaelillo a coupé une oreille à chacun de ses Victorino Martín, Curo Díaz a salué puis a fait une vuelta et El Cid a coupé les deux oreilles de l’ultime.

 

MUGRON

La Peña Taurine Mugronnaise organise le samedi 28 septembre la 2ème capéa concours à 16H dans les arènes de Condrette.

Ce spectacle gratuit permettra à 6 peñas de s'affronter devant du bétail de la ganaderia de Maynus.

Une vache sera tientée et commentée par Rafael CAÑADA.

Un veau sera également réservé aux amateurs.

Bourriche avec de nombreux lots.

Soirée dans la salle des arènes avec la remise du trophée au vainqueur.

Animation musicale, repas moules frites pour 10€ et soirée ambiance bodega.

Nous vous remercions de bien vouloir relayer cette information dans vos réseaux et auprès de vos amis. Amitiés taurines.

mu13mu

Peña Taurine Mugronnaise
Parc Chantilly - 40250 MUGRON
Tél/Fax : 00 33 (0)5 58 97 74 45
E-mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Retrouvez nous sur facebook : Pena Taurine Mugronnaise
(Communiqué)

ESCRIBANO

Le dimanche 15 septembre, à 21 heures, aura lieu l’inauguration dela Peña Manuel Escribano de Nîmes à la brasserie le Montcalm.

esc13e

Gravement blessé le samedi 7 septembre par un toro de Flor de Jara, Manuel ne pourra pas être présent. Une seconde manifestation sera organisée en octobre ou novembre prochain pour qu’il puisse rencontrer les membres de sa Peña nîmoise.

me13me

Depuis qu’il a triomphé en avril 2013 à Séville face aux toros de Miura, Manuel Escribano s’impose dans toutes les arènes. Depuis le début de l’année, il a toréé douze corridas dont sept en France pour un total de 18 oreilles et une queue.
(Communiqué)

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 cer06aff

 mdm30aff

 arl11aff