Vendredi 14 Mai 2021
Noche y Toros, Rodilhan, Jaén, Espartinas…

rp19wx

 Un festival qui a tenu toutes ses promesses…

beauc19r

Dans un cadre unique qui a apporté une note supplémentaire d’émotion et de magie, tout comme l’accompagnement musical d’un Paco Peña particulièrement inspiré et visiblement tout heureux d’être de la fête, le public qui garnissait aux trois quarts la structure montée pour la circonstance s’est retiré visiblement satisfait.

beauc19p

Grâce à l’entrega et la maestría de tous les participants, et devant un bétail inégal de José Luis Marca, mais avec tout de même deux vueltas posthumes pour le troisième et le cinquième, on assista dans une ambiance chaleureuse qui sied à ce genre de manifestations, à des prestations égrenées de séquences artistiquement abouties…

ml19mMike Litri : oreille.

ja19jaJulio Aparicio : deux oreilles.

elt19eEl Tato : deux oreilles et rabo.

jc19xcJavier Conde : deux oreilles et rabo.

rp19rRoman Perez : deux oreilles et rabo.

pp19pPaco Peña y su grupo : deux oreilles et rabo !

jc19emBrindis de Javier Conde à son épouse Estrella Morente

em19eCante d’Estrella pendant la faena de Javier

beauc19b

RODILHAN

Monsieur le Maire de Rodilhan, Serge Reder, s’est exprimé vendredi soir, à l’occasion de la conférence de presse du Festival Taurin de Rodilhan organisé par le club taurin « Toros y Caridad » et l’Association des matadors de Toros Français. Il est notamment revenu sur l’arrêté qu’il a mis en place il y a quelques jours interdisant aux antis corrida d’approcher à moins de 400 mètres des arènes, arrêté qui a été entendu par le préfet, Monsieur Hugues Bousiges, et qui a son tour a décidé d’interdire toute manifestation anti-corrida afin de protéger les aficionados et de confirmer la légitimité de cet événement.

rod04s

Le mot du Maire de Rodilhan, Monsieur Serge Reder :

« J’ai pris la décision d’interdire cette manifestation car de la manière dont elle est envisagée, elle n’est pas acceptable.

Manifester est un droit pour chaque citoyen, qui par ce moyen, est libre d’exprimer, son approbation ou sa désapprobation, sur tel ou tel sujet, tout en respectant les droits de ceux qui approuvent ou désapprouvent tel ou tel sujet.

En l’occurrence, et pour le sujet qui nous intéresse, « la tauromachie », les manifestants souhaitent empêcher le bon déroulement d’un spectacle, qui est parfaitement légal et donc autorisé.

Il n’est donc pas possible, d’autoriser une manifestation dont l’objectif est d’empêcher et de bafouer la légitimité de l’exception culturelle qu’est la tauromachie, validée par le conseil constitutionnel, et inscrite au Patrimoine Culturel Immatériel de la France.

- Personne ne peut s’affranchir des lois de la République.

- Faites valoir votre différence, sans défier les pouvoirs publics et les maires, en enfreignant les arrêtés municipaux que vous nous obligez à mettre en place pour la protection des aficionados, et la bonne tenue du spectacle.

- Agissez avec le respect républicain, qui doit être de mise, entre des communautés ne partageant pas forcément les mêmes valeurs, mais qui sont toutes soumises aux mêmes lois.

- Manifestez avec respect, nous pouvons, malgré nos différences, cohabiter.

- Reconsidérez la façon dont vous souhaitez manifester, nos arrêtés vous permettront de vous exprimer démocratiquement sinon le préfet aura recours à la force publique. »

Serge Reder, Maire de Rodilhan
(Communiqué)

rod04r

JAÉN

Bilan très mitigé pour la deuxième corrida donnée devant des gradins clairsemés. Face aux Apolinar Soriano et Luis Algarra (vuelta au cinquième),  Alberto Lamelas a triomphé pour avoir coupé une oreille à ses deux adversaires plus une au toro qu’il a lidié à la place de Galván.

Juan Carlos Vanegas a coupé les deux or oreilles de son second et David Galván a salué, puis à la réception du sixième a portagayola, il se fit prendre violemment, devant gagner l’infirmerie, la cornada au bras gauche étant considérée comme très grave.

Avec Feria TV, voir le résumé vidéo de la corrida avec Ventura, Morante et Ponce en cliquant ICI

ESPARTINAS

 Pari gagné pour Javier Jiménez qui dans sa ville d’Espartinas, devant trois quarts d’arène et face à un novillo de Santa Ana, deux de Benjumea et quatre, avec le sobrero de regalo, d’Espartaco,  sept oreilles et un rabo.

jj03j

L’an prochain, Javier prendra l’alternative, cette course représentant sa despedida de novillero.

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff

 mdm0aff