Jeudi 06 Mai 2021
Observatoire, Festivals, Paris, Mugron…

rod27rod

Après les débordements de Rodilhan, communiqué de l’ONCT…

« Malgré l'interdiction qui leur était faite de manifester, les sympathisants du CRAC ont franchi les limites du périmètre de sécurité fixé à Rodilhan et se sont livrés à l'intérieur de celui-ci à des actes de vandalisme contre les véhicules de divers aficionados.

Ils s'y sont livrés aussi à des voies de faits sur diverses personnes, dont Emmanuel Durand, avocat de l'Observatoire, qui a été physiquement agressé alors qu'il se rendait aux arènes.

Espérant encore que l'Ordre Républicain prévaudra sur le désordre imposé par ces groupuscules subversifs, l'Observatoire National des Cultures Taurines, qui, au travers de ses avocats, avait, voici une semaine, mis en garde le Préfet du Gard et le Parquet de Nîmes contre ces troubles à l'ordre public qui se sont malheureusement produits, attend désormais de ceux-ci que des sanctions exemplaires soient prises.

Si ce n'était pas le cas, le risque serait grand, de même que leur responsabilité, de voir le parvis des arènes se transformer à l'avenir en champ de bataille, les aficionados, dont la patience a été exemplaire jusqu'ici, n'étant plus disposés à se faire agresser impunément.

L'Observatoire National des Cultures Taurines, comme il l’a fait à Rion, engagera ses moyens juridiques au service de ceux qui, ayant été agressés, souhaitent porter plainte à l'encontre de l'organisateur de cette manifestation interdite, voire de ceux qui lui ont permis de dégénérer, les mettant ainsi sciemment en danger. »

(Voir chronique du jour : « Basta »…)

Photo : Bernard Planchon (Le maire de Rodilhan, Serge Reder, sorti a hombros sous l’ovation par toreros et cuadrillas ! Enhorabuena, Sr Alcalde…)

FESTIVALS

RODILHAN

Arènes quasiment pleines. Bétail de François André, Gallon frères, Pierre-Marie Meynadier, José Luis Marca et Olivier Fernay.

 mdn27mMorenito de Nîmes : deux oreilles.

jl237jJulien Lescarret : oreille.

 jv27jJonathan Veyrunes : oreille.

rp27rRoman Perez : deux oreilles et la queue.

ay27wAndy Younes : deux oreilles et la queue.

Serge Reder : deux oreilles et la queue.

Hugues Bousiges : deux oreilles et la queue.

Anti-corridas : triple zéro !

(Photos : Bernard Planchon)

rod27w

Photo de Pierrick Charmasson sur la soirée du samedi soir

BÉZIERS

 Clôture des Journées Taurines biterroises avec une double affiche sur le Plateau de Valras… et le soleil revenu.

bez27b

 En matinée, hors-d’œuvre avec la tienta de deux vaches des frères Granier, la première pour Carlos Olcina et l’autre pour Joao Machado et deux novillos, Machado coupant une oreille et Josian Laguia saluant, tous ces élèves de l’école taurine biterroise donnant le maximum, tout comme ceux et celles qui sont sortis de second sous les conseils de leur prof, El San Gilen…

jm27jJoao Machado

jl27jxJosian Laguia

bez27x

L’après-midi, deux novillos de Patrick Laugier (Piedras Rojas) pour David de Miranda le premier puis Carlos Olcina le troisième, et deux autres d’Olivier Fernay, le premier pour El Chispa et le second pour Joaquin. Meilleurs les 1 et 4.

ddm27d

ddm27z

David de Miranda  a débuté par d’excellents capotazos et afficha muletas en mains une torería déjà bien étayée, soignant le geste et donnant des séries allurées des deux côtés. Entière tombée, deux oreilles.

 elch27e

El Chispa a reçu son opposant a portagayola, poursuivant par des capotazos dynamiques. Brindis au public et faena irrégulière comportant toutefois quelques mouvements droitiers méritoires, une cogida sans mal n’affectant pas sa détermination, même s’il se montra un peu trop mobile. Entière et oreille.

 co27co

Carlos Olcina a lui aussi accueilli son adversaire a portagayola puis a banderillé avec Joaquin, avec saluts des deux. Face à un adversaire exigeant, le Biterrois a affiché une belle détermination au cours d’un trasteo quelque peu brouillon, rehaussé par de bonnes séries droitières sur la fin, les aciers faisant baisser la note. Vuelta.

 joa27t

Joaquin, élève du CFT, clôtura la séance en se faisant remarquer au capote avant de brinder à l’assistance une faena templée sur les deux bords. Il se fit surprendre et essuya une spectaculaire voltereta, mais un temps sonné, le Nîmois reprit le combat en faisant admirer son courage et son entrega, terminant après des banderas par le haut par entière tombée. Une oreille, mais les deux n’auraient pas été volées…

joa27n 

 GIMEAUX

 Bonne entrée. Quatre novillos des frères Gallon donnant du jeu, sauf le premier, plus réservé. Le troisième a été honoré de la vuelta posthume.

frasc27fraFrascuelo : deux oreilles.

pv27p

Patrick Varin : oreille.

dl27dDenis Loré : deux oreilles.

lf27l

Lilian Ferrani : deux oreilles.

(Photos : Daniel Chicot)

 PARIS

La corrida est une mais il y a plusieurs tauromachies. En Camargue, notamment, la tauromachie ancestrale que l’on pratique n’est certes pas un combat avec mise à mort, mais c’est une vraie tauromachie à mort où l’homme risque sa vie face à de vrais toros sauvages et « en pointes ». Cela faisait donc longtemps que nous souhaitions parler de ces autres taureaux et de cette autre façon de voir sa « bravoure » à travers la « course camarguaise ». Mais qui d’autre pouvait le faire mieux que Jacky Siméon, un des plus grands razeteurs de l’histoire, un de ceux dont on disait qu’il avait le plus de « temple », lui qui faillit mourir en piste, lui qui aime autant la corrida espagnole que la course camarguaise, lui qui, surtout, sait parler du « taureau », c’est-à-dire de sa vie, avec passion et patience, avec compétence et simplicité ? L’occasion nous en est donnée par la parution de son dernier livre Dictionnaire de la course camarguaise (éd. Le Diable Vauvert).

Nous sommes donc fiers de recevoir, pour une rencontre autour du thème : « Camargue : Un autre taureau de combat ? Une autre tauromachie ? » Jacky Siméon, razeteur, torero, écrivain.

js27j
 
Cette causerie sera précédée d’une courte présentation vidéo le jeudi 7 novembre 20h30 (accueil à partir de 20h) au Grand salon « Spindler » du restaurant Chez Jenny, 39 Boulevard du Temple, Paris (3e), M° République.
 
Participation aux frais, comprenant la soirée, suivie d’un apéritif et du dîner, boissons incluses : membres du Club : 29 €, jeunes jusqu’à 25 ans (à jour): 18 €, hôtes de passage : 37 €. Vous pourrez à cette occasion payer votre cotisation annuelle ou adhérer au Club. Rappel du montant des cotisations : individuels : 55 €, couples : 80 €, jeunes : 20 €.

Afin de faciliter l’accueil, il est impératif de s’inscrire par mail en répondant à ce courriel, ou à l’adresse Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , ou sur notre site : http://clubtaurindeparis.com

MUGRON

La Peña Taurine Mugronnaise organise le 14ème concours des nouvelles taurines dont les prix seront décernés à l'occasion des Pâques Taurines à Mugron le lundi 21 avril 2014.
 
Ce concours, créé en 2001, est le seul à récompenser des textes consacrés aux deux tauromachies : la corrida et la course landaise.

Règlement ci-dessous…

mug27m

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff