Mercredi 20 Novembre 2019
Torrito, Vic, Valverde, Impé…
Vendredi, 15 Novembre 2013

ft15xy

Retour sur la Journée de l’herradero des veaux d’Albaserrada à la finca Mirandilla…

Le vendredi 8 novembre, cinquante veaux ont été marqués dans la matinée, sous les yeux du Marquis d’Albaserrada, avec le maître d’œuvre, Fabrice Torrito, entouré de ses amis de l’association qui porte son nom et qui le soutient dans sa démarche, menant les opérations de main de maître.

alb15x

 Avec lui, j’ai pu ensuite faire le point sur son rôle, ses activités et ses projets pour redonner à cet élevage le prestige qui a été longtemps le sien…

 ft15ft

« Réaliser l’assemblée générale d’une association dont le siège est à Nîmes, ici, à Gerena, à 1500 kilomètres, en plein cœur de l’Andalousie, avec 150 personnes, c’est quelques chose qui te donne envie de travailler et de continuer… Quand tu vois ces gens prendre autant de plaisir, quand tu vois que le travail que tu fais les fait rêver, ça te donne forcément beaucoup d’énergie positive…

ft15f

Maintenant, les choses vont plutôt bien, mais c’est vrai qu’au début, ça a  été plus difficile à mettre en place, et là, ils ont été pour moi un soutien extraordinaire. Il n’y a pas de secret, il faut laisser du temps au temps et montrer aux gens du pays qui tu es vraiment. C’est normal, tu n’es pas chez toi,  tu es dans un pays étranger, avec des personnes qui sont sur place, ils te voient arriver comme un concurrent, et il m’a donc fallu prouver que j’aimais ça, que j’étais vraiment passionné. J’étais sans arrêt testé, tienté, surtout au début. Ils sont  peut-être plus exigeants qu’avec quelqu’un d’ici, ce qui est normal, et en définitive, la passion a parlé et maintenant, le travail a fait qu’au village  les mentalités envers moi ont changé.

ft15o

Ici, c’est un challenge excitant, c’est un élevage qui a eu ses lettres de noblesse autour des années 80, qui a eu un novillo gracié  à Séville, et au-delà des erreurs de sélection, j’ai eu à remonter le niveau, avec une famille qui m’a laissé carte blanche et c’est donc à moi d’essayer à présent de remettre cette ganadería au niveau qui était la sienne auparavant, ce qui implique une grande responsabilité.

ft15h

Cinq ans, ce n’est rien, d’autant plus qu’en fait, la première année était en cours, donc on ne peut vraiment parler que de quatre ans. On va voir les résultats des premiers produits de Tulio Vázquez en 2015 et on va dire qu’autour de 2020, on y verra plus clair.

ft15i

Pour la prochaine temporada, on aura une corrida composée  d’une dizaine de toros, avec éventuellement un ou deux qui pourraient aller en concours si on fait appel à nous, et aussi deux novilladas piquées, une avec plus de tête que l’autre. Puis quelques novillos pour non piquées, tout en ayant gardé certains produits pour déjà préparer les années suivantes…

alb15w

Le plus difficile dans mon métier de mayoral, d’ailleurs je préfère le terme de conocedor, c’est l’aspect commercial. Effectivement, tous ces réseaux de grandes empresas, de managers de toreros, ça me dépasse un peu. Mon objectif, c’est plutôt que ce soit l’aficionado qui demande  mes toros. C’est peut-être prétentieux, mais il y a tout ce travail de fond qui fait que si une empresa se rend compte qu’il y a une demande venant de l’aficion par rapport à mon travail, en 2014 et 15, elle sera quelque part plus décidée à négocier. Ça me fait d’autant plus plaisir que je sais que cette aficion a la même philosophie de tauromachie que la mienne et qu’il n’y aura pas de pressions quelconques, car on est dans l’authentique.

alb15z

Pour le moment, ça vient surtout de la France, mais depuis quelques temps, surtout après le succès de Rieumes, le téléphone se met à sonner plus fréquemment, ce qui te donne évidemment encore plus d’énergie. Mais il y a aussi une aficion torista en Espagne et je pense que s’ils voient que les Albaserrada intéressent la France, ils y viendront à leur tour.

ft15k

Le paradoxe, c’est que ça engendre d’autres problèmes. Par exemple, j’ai deux demandes pour la même novillada, et comment dans ce cas ne fâcher personne ? »

ft15n

Comme on dit, abondance de biens ne nuit pas, alors mieux vaut certainement la nouvelle situation de Fabrice plutôt que celle où le téléphone restait désespérément muet, non ? En tout cas, mon petit doigt me dit qu’il n’y aurait rien d’étonnant au fait de voir combattre ces toros chez nous en 2014…

VIC

Le Club Taurin Vicois, organisateur des corridas à Vic-Fezensac, a choisi les ganaderías qui seront lidiées pour la prochaine FERIA DEL TORO les 7-8-9 juin 2014.

Quatre corridas de toros :

cg15g

Cebada Gago

cg15w

da15d

Dolores Aguirre

da15wz

pm03v

Pagès-Mailhan

pm15w

am15x

Adolfo Martín

am15w

(Communiqué)

VALVERDE

Après-midi d'aficion aux portes des Alpilles chez le ganadero Jean-Luc Couturier, propriétaire des deux fers du Curé de Valverde et de Concha y Sierra.

jlc15w

C'est avec Bernard Carbuccia, directeur des arènes d'Istres, et avec la commission taurine ainsi que le photographe Michel Naval,  que s'est effectuée la visite de la finca qui fait plus de 250 hectares de prés, plateau, bois, avec une placita de tienta toute récente et dotée des équipements les plus modernes pour le "manejo" du bétail, ainsi que les écuries pour les chevaux.

jlc15z

Nous avons pu voir les sementals, toros et novillos, vaches pleines, becerros des deux fers de la maison nés ici, dans les différents cercados de la finca, ainsi que le "taurodrome maison " pour l'entraînement et la préparation physique des toros de combat.

jlc15f
 
Des installations dignes des grandes fincas espagnoles et qui font l'honneur de l'aficion française.

jlc15v
 
Texte et photos  Bernard Planchon

(Communiqué)

IMPÉ

imp15i

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels