Samedi 28 Novembre 2020
Gusanillo
Dimanche, 09 Janvier 2011

Par définition, c’est un petit ver. En tauromachie, on peut le traduire par passion, comme quelque chose qui vous titille et dont vous ne pouvez vous séparer. C’est en quoi on dit qu’un torero est toujours rongé par le gusanillo, même quand il a décidé, pour une raison ou pour une autre, de ne plus revêtir l’habit de lumières. Rares sont ceux qui peuvent prétendre par la suite qu’ils ne sont pas titillés encore par ce fameux petit ver… ce qui parfois finit même par un retour dans les ruedos !

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels