Jeudi 06 Mai 2021
Primavera, Samadet, Valencia, Olivenza…

lh09i

Louis Husson a hombros pour sa despedida en non piquée…

 Avec toujours un temps estival, avec au dehors une centaine maximum d’anti-corridas pour assurer l’animation musicale (voir chronique « Histoire sans paroles »), avec encore un public nombreux, cette Primavera des Aficionados a été incontestablement une réussite.

Déjà, la veille, pour les ateliers, près de trois mille personnes s’étaient succédées dans les arènes, et le dimanche matin, pour la classe pratique, les étagères étaient bien garnies.

Chargé d’ouvrir le bal, Antonio Arrebola (oreille), l’élève catalan du CTN, a pris un Los Galos faible mais noble auquel il servit une faena d’intensité inégale qu’il finit mieux que ce qu’il ne l’avait commencée. Entière après pinchazo.

aa09j

Pierre Mailhan (deux oreilles) est tombé sur un client qui remata fort aux planches et qui afficha par la suite de bonnes qualités malgré des forces limitées. Profitant de son excellente corne gauche, Pierre a tiré plusieurs séries bien ajustées notamment sur cette rive, étalant des progrès évidents et une grosse envie qui ont séduit le conclave. Entière au second envoi.

pm09j

Thomas Ubeda (oreille) s’est distingué au capote par larga afarolada de rodillas puis sur un bon enchainement de véroniques/chicuelinas/rebolera avant de manifester son entrega aux banderilles, notamment sur un quiebro avec les courtes. Il débuta sa faena à genoux puis passa  un répertoire varié, toujours avec envie et pas mal d’aplomb. Entière caída et un seul trophée, l’assistance en réclamant en vain un second, ce qui dans le contexte me semblait justifié. Mais la bonne impression laissée ne s’estompera pas avec le nombre de mouchoirs… 

tu09j

Bastien Cloez (vuelta) a étalé de bonnes dispositions au capote puis a égrené des muletazos ajustés qui auraient dû connaitre un meilleur sort si la conclusion avait été plus réussie. Las, victime d’une forte voltereta qui aurait pu lui coûter très cher sur le premier envoi, le soufflet retomba quelque peu, mais lui aussi aura finalement laissé une impression favorable eu égard aux progrès évidents.

bc09j

pm09k

L’après-midi, avec encore plus de monde sur les étagères et toujours sous un soleil éclatant, les novillos de Los Galos ont permis aux trois jeunes, avec divers degrés de difficultés, de pratiquer un bon toreo, ce qu’ils firent, du moins en partie.

lh09j

Louis Husson (oreille et oreille), qui faisait là sa présentation à Nîmes et sa despedida en sans picadors, a passé l’épreuve avec succès, sans totalement éclater, mais en proposant deux faenas avec le sérieux qu’on lui connait. Avec son premier, long à se fixer, Louis esquissa quelques bons capotazos avant un bon quite d’Andy. A la muleta, son trasteo s’avéra un poil irrégulier, mais ponctué par plusieurs mouvements de bon goût. Entière après pinchazo. Avec le quatrième, la faena brindée à Alain Montcouquiol sera volontaire, et malgré deux accrochages, le Dacquois étala suffisamment de recours pour s’en sortir à son avantage. Entière caída puis demie.

ay09j

Andy Younes (saluts et vuelta) aurait intérêt à inscrire d’urgence sur sa feuille de route quelques séances d’entrainement dans le maniement des aciers ! En effet, il est toujours frustrant de voir échapper les récompenses à cause de la suerte suprême, comme à l’issue de ses deux faenas. Se faisant remarquer pour ses bonnes manières, tant au capote qu’avec la flanelle, l’Arlésien gâcha sa première faena pour la raison évoquée ci-dessus. Après avoir reçu le quinto par deux largas et un bon capoteo, puis entamant sa faena par deux cambios, Andy profita de la bonne caste de son opposant, mais une nouvelle fois, tout se dilua lors d’une conclusion trop approximative.

jl09j

Joaquin (vuelta et oreille) afficha pas mal d’aisance au capote pour recevoir son premier avant de se faire désarmer sur le remate. Brindée à ses copains du CFT Rafi et Thomas Ubeda, sa faena sera marquée par son application, mais un certain manque de transmission en limita l’impact. Demie. Avec l’ultime, Joaquin s’arrima et proposa un trasteo sérieux, lui aussi étant à créditer de progrès encourageants pour la suite… Entière au second envoi, deux descabellos.

lh09k

A l’issue de la course, avant sa sortie a hombros, Louis Husson a reçu en piste une muleta de la part de l’UCTPR représentée par son délégué Bernard Planchon.

Enhorabuena à l’organisation, à Marie Sara pour la qualité du bétail proposé pour les deux courses, aux forces de sécurité et aux trois novilleros qui ont proposé une novillada entretenue.

SAMADET

Lors de la finale du dimanche matin, El Adureño, élève d’Adour Aficion, a été déclaré vainqueur du Bolsín « La Fragua ».

 ela09j

L’après-midi, devant des gradins quasiment pleins, triomphe de Clemente qui a coupé trois oreilles, une puis deux, aux novillos d’Albarreal.

clem09j

Oreille au second pour Francisco José Espada et au premier pour Álvaro Lorenzo qui a salué à son second.
(Photos : Eric Depecker)

VALENCIA

Face à un lot d’Adolfo Martín qui a déçu, Rafaelillo a fait la vuelta au premier, Fernando Robleño a salué à son second et Javier Castaño  n’a eu droit qu’au silence pour deux conclusions médiocres. Saluts habituels d’Adalid et Sánchez aux deux.

OLIVENZA

Dimanche matin, devant deux tiers d’arène, triomphe d’importance pour Ginés Marín qui a coupé quatre oreilles aux novillos d’El Freixo. Oreille à son second après ovation pour Posada de Maravillas et vuelta puis oreille pour le débutant Luis Terrón.

at09j

La corrida de clôture s’est soldée par le triomphe d’Alejandro Talavante qui a coupé une oreille à chacun de ses adversaires de Juan Pedro Domecq, Enrique Ponce étant ovationné aux deux et Morante de la Puebla à son premier après pétition. 4/5 d’arène.
(Photo : Mundotoro)

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff