Mercredi 17 Juillet 2019
Arles, Aignan, Raphèle, Espagne…
Dimanche, 20 Avril 2014

ms20xz

L'unique oreille pour Mehdi Savalli…

 

A cause des intempéries, la course camarguaise du dimanche matin a été annulée. Formulaire de remboursement aux guichets ou en cliquant ICI

Après-midi. Temps incertain avec pluie aux deux derniers toros. Cinq toros de Miura et un sobrero de La Dehesilla (2) venu remplacer un toro qui avait semé une belle panique le matin, au moment de l’embarquer, dans les corrales de l’Espace Toro, s’échappant avant de monter dans le camion et ramené à grand peine dans une cour après avoir causé quelques dégâts matériels, mais ne faisant miraculeusement aucune victime. S’étant endommagé une corne, il a été remplacé par l’exemplaire de La Dehesilla.

A l’issue du paseo, une minute d’applaudissements a été réservée à Jean-Louis Fourquet, longtemps président de l’ADAC, récemment décédé.

Rafaelillo (silence aux deux) ne connut pas une grande après-midi, tombant d’abord sur un vicelard qui voulut imposer un combat à l’ancienne, avec comme ligne de tir ses fémorales. L’affaire tourna court après un bref tanteo auquel succéda une faena de aliño, histoire de cadrer le rétif. Le quatrième ne lui laissa guère plus d’options, s’avérant faiblard et sans fonds avec impossibilité manifeste de réussir un quelconque desquite.

raf20h

Javier Castaño (silence et saluts) prit d’abord le réserve, se distinguant sur les capotazos de réception puis sur trois piques avant un bon tercio de piques qui vit Fernando Sánchez saluer. Puis, ô surprise, le bicho se mit à claudiquer de l’antérieur droit et dut être liquidé sans autre forme de procès. Avec le quinto, Castaño trouva matière à se rattraper, d’abord avec le capote, et après un tercio de piques à charge de Tito Sandoval, applaudi au passage, puis un moment de susto lorsque David Adalid se fit soulever sur la première paire, heureusement sans conséquences fâcheuses, la faena comprit de bons passages avant pinchazo profond suivi d’une entière et d’un coup de verduguillo.

jc20h

Mehdi Savalli annonça la couleur d’emblée en recevant son premier client par larga et après un tercio de piques inégal, il brilla au second tercio, sa spécialité. Brindant à l’auditoire, Mehdi composa une faena enlevée, surtout basée sur la rive droite, conclue par entière caída au second envoi. Le palco résista à une pétition regroupant mouchoirs et effets sonores, le tout insuffisant à son goût, d’où la bronca qui s’ensuivit, sonore elle aussi ! Avec l’ultime, protagoniste avec Marc Reynaud d’un excellent tercio de varas, Mehdi récidiva avec les palos puis brinda au ciel une faena dynamique, pas toujours orthodoxe et entrecoupée d’une excès de desplantes, certainement lié à son entrega et sa soif de vaincre, mais égrenée de mouvements méritoires, le tout entrainant après entière tombée une nouvelle pétition, cette fois suivie d’effet à la dernière seconde du temps additionnel. Après avoir promené un trophée qui divisa l’opinion, il lui fut remis en piste celui du meilleur lidiador, ce qui alimenta encore davantage la polémique…

ms20h

AIGNAN

La non piquée matinale a été marquée par la blessure d’Andy Younes, victime d’une cornada de 15 cm dans le muscle au moment de porter l’estocade. Aux dernières nouvelles, après avoir été soigné sur place et rassuré sur son état, le jeune Arlésien a pu retourner chez lui pour être examiné ce matin dans une clinique nîmoise.

L’après-midi, devant trois quarts d’arène et avec un lot intéressant de Valdefresno, triomphe de Thomas Dufau pour avoir coupé trois oreilles, deux puis une, et prestations honorables de David Mora, saluts et oreille, et de Juan del Álamo, vuelta aux deux, ce dernier perdant le bénéfice de deux faenas méritoires à cause des aciers.

RAPHÈLE

La tienta organisée par le CTPR de Raphèle est reportée à lundi 21 avril à 11h avec la participation de Fabio Castañeda et Daniel Soto. Venez nombreux…

(Communiqué)

ESPAGNE

A  Málaga, avec un no hay billetes, corrida intéressante, faute de triomphes, de la part du duo Juli/Morante, auteurs de séquences allurées, mais ne pouvant remater leurs faenas, principalement à cause du bétail (qu’ils ont choisis !).

A Séville, tarde plutôt décevante pour une Resurrección sans grand éclat. Saluts à son premier et troisième pour Manuel Escribano et applaudissements au dernier pour Daniel Luque.  Grosse entrée sans atteindre le plein.

A Madrid, devant un tiers d’arène, tarde de silences pour Curro Díaz et Morenito de Aranda face à des toros sans classe de Gavira, seulement contredits par la vuelta d’Antonio Nazaré à l’ultime.

A Villalpando (Zamora), triomphe de Clemente qui a coupé deux oreilles puis une aux novillos de Guadajira et d’Alejandro Marcos, qui en a obtenu une puis deux.

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 cer06aff

 mdm30aff

 arl11aff