Mardi 22 Juin 2021
Juan del Álamo, Palavas, Madrid, Séville, Valladolid, Camille, Mundillo…

jda11xz

Avec la reconnaissance de la Cátedra…

Depuis l’an dernier, avec confirmation cette année, Juan del Álamo a incontestablement marqué des points, ce qui lui a rapporté quelques contrats d’importance gagnés à la force du poignet.

Ayant franchi un palier depuis son alternative de Santander en juillet 2011, le Salmantino semble avoir trouvé « son arène » avec Las Ventas où ce samedi, il a frappé les esprits et quand on connait les exigences de ce public, on se dit que cette histoire passionnelle n’en est certainement qu’à ses débuts. Suerte et Enhorabuena, Juan !!!

jda11a

Ci-dessous l’opinion de Pierre Vidal (Corridasi)…

« Nouvelle démonstration de Juan del Álamo hier, son entrega, sa volonté, mais aussi la beauté d'une tauromachie sans effets, sobre et efficace, a porté sur un public par ailleurs peu à la fête. Pour briller devant cette corrida, certes astifina et présentée comme il se doit à Madrid, mais sans fond ni classe, il fallait se la jouer totalement, ce que n'ont fait ni Teruel, discret toute la tarde, ni Miguel Tendero, entrevu seulement par instant au premier qui tenait pourtant l'occasion de consolider un succès glané quelques jours avant.

Juan fit la différence parce qu'il mit - comme la veille Silveti dans un final désespéré - tout son cœur dans ce combat, montrant ainsi son désir et sa capacité d'accéder au statut de "figura del toreo".

jda11b

"J'ai mis le paquet, je reviens vidé à l'hôtel", déclarait-il à l'issue de la corrida au micro de Canal Plus Toro. A cela, il n'y a rien à dire car la volonté, l'effort, cela fait la grandeur du toreo.

Le sobrero de Vesollino se laissait un peu faire - on parlera de "medio toro" -, la muleta du Salmantino profita à fond de cette disposition positive bien qu'incertaine. La faena fut courte mais intense, à base de séries avec du ligazón, le toro humiliant et chargeant avec rythme dans la muleta bien cadencée du torero. Las Ventas craqua alors... rugissant de bonheur. Estocade entière et une oreille "de mucho peso". La première de la féria.

jda11c

Mais Juan plut encore davantage face au dernier toro - pas même "un cuarto de toro" -, une mule intégrale, immobile et dangereux qui le secoua durement. D'abord, il le passa par de belles véroniques cadencées et après un tiers de pique magnifique à charge du grand picador Oscar Bernal - qué buena persona ! -, il brinda contre toute attente au public. Il voulait sortir à tout crin par la "Puerta Grande" et peut-être l'aurait-il pu, tant l'intensité du combat fut prenant. Des manoletinas terrorisantes mirent un point final à ce qui fut un engagement total. Il ne tua qu'au troisième essai, mais fut fortement applaudi par le public madrilène qui, respectueux de ce courage immense, l'a définitivement adoubé.

Quel type ce Juan !

PS : Il y a 66 ans qu'il n'y avait pas eu d'oreilles coupées à Madrid un 10 mais par un matador: en 1948, Gitanillo de Triana coupa un trophée et Parrita ouvrit la Puerta Grande. Dans les dernières 21 années, deux novilleros ont coupé une oreille le 10 mai: Juan Carlos García (1993) et … Juan del Álamo en 2010 ! »

jda11d

(Photos : Juan Pelegrín – Las Ventas)

PALAVAS

Devant une arène abondamment garnie et par temps frisquet à cause du vent, triomphes de Pablo Hermoso de Mendoza, saluts puis deux oreilles à son second, et d’Andy Cartagena, oreille puis deux oreilles et la queue. Deux silences pour Manuel Manzanares.

ac12h

Bon jeu des toros de Hermanos Sampedro, le cinquième étant honoré de la vuelta posthume.

(Photo : Bernard Planchon)

MADRID

Trois quarts d’arène pour la corrida d’Escolar Gil avec des applaudissements pour Fernando Robleño à son premier dans une tarde de silences pour Pérez Mota et Miguel Ángel Delgado.

SÉVILLE

 Environ deux tiers d’arène pour la corrida de clôture de Victorino Martín avec une oreille coupée à son second, le meilleur de l’envoi, par Antonio Ferrera. Avis partagés pour le Cid à son second et deux silences pour Iván Fandiño (voir chronique : "Pinchazo")...

 En matinée, deux tiers d’arène pour la corrida de rejón de La Capea. Sortie a hombros pour Diego Ventura pour avoir coupé deux oreilles à son premier avant de saluer à l’autre, oreille et saluts pour Rui Fernandes et vuelta puis silence pour Luis Valdenebro.

 Voir le résumé de Feria TV en cliquant ICI

 VALLADOLID

Deux tiers d’entrée et triomphe pour Manzanares qui a coupé une puis deux oreilles aux toros de Núñez del Cuvillo. Oreille à son second pour Enrique Ponce qui a salué à son premier et deux ovations pour El Fandi.

CAMILLE

 Beau succès de la fiesta campera organisée chez Alain Bonijol à Franquevaux par le CTPR Jean-Marie Bourret de Caveirac.

cj11g

 A une semaine de la corrida d’Albaserrada de Vergèze, Camille Juan était convié à tienter deux vaches et à lidier un toro des frères Gallon.

 cj11m

Devant deux bonnes vaches, supérieure la première, Camille a pu afficher une bonne forme et a aligné les séries avec entrega et temple.

cj11h

 Face au toro, bien piqué par Marc Alien, Camille a aussi trouvé la bonne cadence pour en tirer le maximum et en définitive, ce dernier entrainement lui aura certainement permis de se rassurer… et de rassurer tous ceux qui sont venus l’encourager.

eld11h

 El Diego Gitano est sorti de second sur les vaches, relayé aussi par Thomas Ubeda, les deux aspirants étalant leur envie et leurs progrès à la satisfaction générale.

 tu11h

Autour du président Christian Martin, bonne organisation de cette journée, autant pour la partie taurine que pour le repas convivial qui a suivi. Enhorabuena à tous ces bénévoles et bien sûr : Suerte, Juan !!!

 cj11f

MUNDILLO

mund11h

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 arl10aff

 vic23aff

 cer22aff

 mdm0aff

 stm23aff