Mercredi 20 Novembre 2019
Istres, Madrid, La Brède, Mimizan, AFAP, Bolsín, Fiesta Campera, Carmen…
Lundi, 12 Mai 2014

ist12xz

Rencontre avec Bernard Marsella pour évoquer le Ferión d’Istres…

 Trois cartels au niveau d’une arène de première catégorie et une fois encore, un empressement à la taquilla qui cautionne le « tirón » de l’affiche, telle est la perspective de la feria istréenne 2014. A cinq semaines de l’événement, on peut penser sans grand risque de se tromper qu’il y aura de l’ambiance autour et dans les arènes du Palio et sans préjuger du résultat, qu’on a de fortes chances de vivre quelques moments pour l’Histoire…

Rencontré dans son bureau, Bernard Marsella m’a confié ses angoisses, ses doutes et ses espoirs, une pression qui ne s’évacuera que lorsque le rideau tombera… pour déjà se tourner sur la feria suivante !!!

ist12t

 « L’an dernier, Istres a encore franchi un cap avec la composition des cartels puis le résultat artistique. On a fait trois « no hay billetes », on a eu la magie de Morante sur le sable du Palio, ce qui a donné une dimension supplémentaire, on a eu l’après-midi historique de Juan Bautista qui a également consacré cette feria et si tout n’a pas été parfait, avec notamment le lot de Victorino et Sébastien Castella qui n’a pas pu triompher, l’impact Morante-Juan Bautista et la grâce de « Golosino », ce toro formidable de La Quinta, a généré une répercussion qui m’a beaucoup surpris. Forcément, ça nous a projeté très vite à partir sur la programmation de 2014, toujours avec la volonté de surprendre, d’essayer d’être différent, avec une histoire pour chaque corrida. D’ailleurs, on aime bien à chaque fois mettre un intitulé…

 ist12v

Concernant la programmation, il est logique que les gens se posent des questions, à savoir comment dans une arène de 3000 places on peut arriver à confectionner des cartels dignes d’une arène de première ? Je le redis souvent, c’est avant tout grâce à une volonté municipale et un maire, François Bernardini, qui nous soutient et nous fait confiance. J’ai la chance et le privilège de pouvoir travailler un an sur la feria. C’est très important, dès qu’une feria finit, l’autre commence, et on ne m’impose pas un cahier des charges qui pourrait nous pénaliser dans la confection des cartels, ce qui permet d’être beaucoup plus libre. Après, ça nous permet d’avoir une carte de visite, une crédibilité, c’est pour ça que le résultat artistique est important car il nous permet de continuer de gravir des échelons. Et finalement, on se rend compte qu’Istres est capable de tout… au moment où on s’y attend le moins !

 Ça fait treize ans que je suis en place, et les choses se sont faites par étapes. Avec mes prédécesseurs, Robert Margé et Luc Jalabert, ça m’a permis de découvrir les coulisses de l’organisation et ensuite, j’ai eu les responsabilités et là aussi, ça s’est fait par étapes. Je n’oublierai jamais le geste de Sébastien Castella en 2009 d’être la première figura à être venue toréer aux arènes de Palio et commencer à leur donner une nouvelle dimension. Après, de fil en aiguille, d’autres ont emboité le pas et aujourd’hui, je vole de mes propres ailes, étant capable de monter n’importe quel plateau parce que j’ai le relationnel pour ça et aujourd’hui, il y a même des figuras qui m’appellent pour toréer !

ist13m

 La donne n’est plus du tout la même, c’est une évolution formidable, avec des surprises chaque année, mais aussi des points d’interrogation, des opportunités qui s’offrent à nous parce que l’identité d’Istres n’est ni torista, ni torerista, c’est une feria intime par rapport à la capacité des arènes, mais une feria où il peut se passer des gros coups parce que c’est l’arène idéale pour le faire. C’est en cela que l’on a gagné en notoriété par rapport aux élites de la tauromachie et forcément, ça m’aide à composer les cartels, à trouver des idées. Je peux en avoir, mais on peut aussi m’en proposer, et si ça rentre dans notre projet, alors en avant…

 Toutes les ferias que l’on a bâties ici ont été liées à des relations humaines fortes. Par exemple, Morante. Son apoderado est Antonio Barrera qui a failli perdre la vie ici puis qu’on a répété dans des conditions sensationnelles et il a été triomphateur de la feria. Morante est alors arrivé, il aime cette arène, ce public, cette ambiance, il a triomphé l’an passé, et après, c’est forcément plus facile ! Ce qui est compliqué, c’est de l’engager deux fois alors qu’il a annoncé qu’il ne ferait que trente paseos au cours de cette temporada ! C’est une belle récompense pour tous les sacrifices qui se font ici et après, j’en reviens encore aux relations humaines… Le soir de son triomphe face aux toros de Joselito, on a mangé une paella dans une bodega près des arènes et là, c’est Morante qui lui a tendu la perche en disant : « Maestro, c’est l’arène idéale pour un mano a mano l’année prochaine !!! »

jos12h

 Allez trouver quelque chose de plus flatteur ! Joselito s’est mis à rire et il a refusé de suite… L’affaire en est restée là, Morante ne l’a plus contacté. Mais le fait qu’il vienne deux fois et qu’il ait triomphé avec les toros de Joselito nous a fait penser à lui demander un lot pour cette année. En septembre, on l’a contacté, et en novembre, il nous a reçus à Talavera de la Reina. Pas à sa finca de Trujillo, mais à Talavera ! Je me doutais que c’était un peu pour ça car je n’imaginais pas faire trois mille kilomètres pour nous dire que finalement il ne toréait pas ! Mais je n’avais aucune certitude…

 En fait, l’idée avait fait son chemin dans sa tête et alors que nous n’étions que trois, César Pérez, Joselito et moi, nous sommes allés au restaurant et jusqu’au dessert, il n’a absolument rien dit par rapport à ça. Je commençais à souffrir et à me demander pourquoi il nous avait invités, et résultat des courses, à un moment donné, je l’ai regardé et je lui ai dit : « Maestro, et alors, Istres ? »

 Là, je m’en souviendrai toujours, il m’a dit avec un sourire en coin «  Voy a torear en Istres ! »… Pour moi, c’était comme si je venais de découvrir que j’avais gagné au Loto, c’était tout simplement incroyable, et il a ajouté : «  Ne me demande pas pourquoi je fais ce geste car je ne le sais même pas. Ce qui est sûr, c’est que vous avez touché ma sensibilité et vous m’avez redonné l’illusion ! »

 ist12s

Quelle belle phrase ! Vous m’avez redonné l’illusion… D’un côté Morante a contribué à lui faire prendre cette décision, César aussi, parce qu’il avait toréé en becerrada avec Joselito à l’époque de Madrid, ils se connaissent bien, et en outre, Joselito a découvert une arène et une ambiance, avec un public respectueux, un des plus corrects de la région. Ça ne laisse pas les toreros indifférents. Morante a triomphé avec ses toros, on a rendu hommage à Joselito lors de la soirée des partenaires et au passage, il est tombé sur la fresque, ce qui l’a touché profondément. Il y a eu un contexte qui a fait que ce fonctionnement différent l’a intrigué, il m’a posé beaucoup de questions, je lui ai tout expliqué et il a été séduit par le projet, nous déclarant qu’il avait envie de nous aider. En outre, je dois préciser que l’argent n’a pas été un obstacle, il n’a pas eu de prétentions démesurées et on pourrait comparer un peu ça au fait que José Tomás soit allé toréer à Juriquilla !

 VENDREDI 13 JUIN

 Joselito sera là les trois jours de la feria, ses toros seront présents à cette première corrida et je suis très heureux pour plusieurs raisons. La première, c’est que j’ai des souvenirs en tant que novillero avec Enrique Ponce, ce sera sa présentation à Istres et à Arles, il m’avait interpelé pour me demander quand j’allais le programmer… car tout le monde avait toréé sauf lui ! Et ça aussi, c’est complètement surréaliste ! Puis Morante, et là aussi j’attends de voir, il va y avoir le feu avec son histoire de bus qui le suit, je ne sais pas encore exactement comment ça va se passer, mais il y a tout un concept qui fait qu’il va y avoir une histoire autour de cette journée.

jb12h

Puis il y a aussi Jean-Baptiste, on a de liens très forts avec lui et après ce qui s’est passé l’an dernier, sa place est tout à fait légitime…

ist13h

 SAMEDI 14 JUIN

 J’ai beaucoup d’espoir pour cette corrida qui est très bien présentée, la ganadería est dans un bon moment et on a appelé cette corrida celle des méritants car ce sont trois toreros qui l’an passé à la même époque n’étaient pas dans la situation actuelle, ils se sont tout gagné « a sangre y fuego »… Escribano a bien débuté, il s’est fait voler une oreille à Séville et a été bon avec la corrida de Margé. Je sais qu’il va beaucoup plaire au Palio. Paco Ureña est plus classique, mais il m’a impressionné à Arles par la qualité de son torero et il m’étonnerait fort qu’il ne triomphe pas à Madrid… Quant à Adame, c’est le numéro un mexicain et il est dans un moment sensationnel, ayant déjà engrangé de nombreux triomphes. Au départ, ce cartel est moins médiatique, certes, mais au final, il est en train de prendre une dimension extraordinaire…

ist14h

 DIMANCHE 16 JUIN

 Là, c’est le pompon ! Avec la première alternative de l’histoire des arènes d’Istres, et là aussi, j’avais raconté qu’en 90, j’avais été le premier à prendre l’alternative à Béziers et que vingt-quatre ans après, c’est un Biterrois qui viendra la prendre ici ! Comme un juste retour des choses… Pour Cayetano, c’est une alternative de luxe et il aura la possibilité de surprendre et de se hisser parmi les nouveautés dans la catégorie des corridas de toros. Avec Morante, sur quatre toros, j’espère que l’on aura au moins un chef-d’œuvre, on a plus de chances de l’avoir sur quatre que sur deux !

mdp12h

 Et avec Joselito, la cerise sur le gâteau, ça a pris une dimension inimaginable. Les médias espagnols ont réagi favorablement et il y a un gros engouement au niveau des accréditations, presse écrite, mais aussi télévision, puisque la chaîne nationale sera là. Quant à Canal Plus Toros, on a eu des contacts, mais le fait du refus de Joselito que la corrida soit retransmise en intégralité a mis fin aux discussions. D’ailleurs, les télés n’auront droit qu’aux trois minutes règlementaires de droit à l’image…

 Il va donc y avoir toute la presse, c’est une embellie, et il faut savoir que sur les réservations, il y a 40% des abonnements qui ont été pris par l’Espagne !!! Il y aura aussi une vingtaine de Mexicains, les hôtels sont pleins, les gens sont aiguillés sur Fos, Martigues, Salon, Arles, Mouriès… et à une échelle plus réduite, c’est comparable à l’engouement qu’il y a eu il y a deux ans à Nîmes pour la venue de José Tomás ! C’est un événement unique, et pour tout dire, l’événement de l’année !

 Après, il y a les choses que l’on ne maîtrise pas, le temps, le comportement des toros, mais rien que de voir Joselito « a gusto » sur quinze muletazos, je serais comblé !!!

 L’embellie de Joselito, on ne l’aura pas à chaque fois, mais ce qu’il faut pour la suite, c’est maintenir le cap ! »

ist15h

 Avec un capitaine aussi imaginatif et une équipe bien soudée autour de lui, je ne pense pas qu’il y ait trop de souci à se faire pour la suite… Suerte !!!

 INFOS DIVERSES

 Le dimanche 15 juin au matin, becerrada de Ouest-Provence avec des erales de Tierra d’Oc.

 Il reste quelques générales debout pour les trois jours…

Renseignements et résdervations : cliquez ICI

 Vendredi 16 mai : Lectures taurines et spectacle flamenco…

 ist12w

Le mardi 27 mai à 11h, dans la salle Joseph Thomas de l’Hôtel de Ville,  présentation de la corrida 100% française qui se déroulera le 3 août...

 MADRID

 Beau succès de Román (vuelta et oreille) face aux novillos de Fuente Ymbro, la plupart décevants, saluts de Mario Diéguez à son premier et deux silences pour José Garrido.

lv12h

 A noter que le quatrième a sauté dans le callejón, blessant un employé des arènes à la face et le mozo de espadas de José Garrido, avec probable fracture de la cheville…

(Photo : Juan Pelegrín)

 Avec Feria TV, voir la vidéo de la corrida d'Escolar Gil en cliquant ICI

LA BRÈDE

lb12q

lb12f

lb12h

MIMIZAN

Club Taurin Mimizannais : Modification du cartel : « El Adoureño » sera remplacé par Carlos Olsina…

Arènes de Mimizan

Le 29 mai  à 11h : Novillada sans picador

Trois erales de Malabat et Alma Serena pour Carlos Olsina, Andy Younes et Pierre Mailhan

13h : Repas de l'aficion

Forfait journée: 20 euros

Entrée novillada: 12 euros   Repas: 12 euros   Organisation Club taurin de Mimizan.  

Réservation: 06 45 34 94 52 ou Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

ay12g

Andy Younes : Arles

pm12g

Pierre Mailhan : Ecole taurine d’Arles (pour la 1ère fois dans le Sud-Ouest)

co12a

Carlos Olsina : Ecole taurine de Béziers (pour la 1ère fois dans le Sud-Ouest)

(Communiqué)

AFAP

Toros y Handicap…

 Matinée placée sous le signe de la solidarité, de l'amitié et du partage le samedi 10 mai chez l'éleveur Alain et Frédérique Tardieu.

L'AFAP recevait pour la quatrième année consécutive le foyer Hubert Pascal de Nîmes pour une séance de toreo de salon suivie d'une tienta.

Après le maniement de capes et de muletas, l'éleveur Alain Tardieu avait sélectionné 4 vaches, toutes très bien présentées, excellentes de bravoure et de noblesse.

afap12h

Tour à tour Hervé Galtier, Raphel Chaubet, Daniel Soler et Raphael de Lucas, élève de l'école taurine "El Toreo", l'invité du jour, purent profiter au maximum du bétail, l'ensemble sous les regards de Fermin Gonzalez.

Apéritif et pique-nique venant clôturer cette matinée conviviale, prochain rendez vous pour les élèves de l'école taurine d'El Toreo à Vergèze, au Mas Sainte Cécile et au bolsin de la muleta les 17 et 18 mai.   Pour les prácticos de l'AFAP, rendez-vous le 31 mai et 1er juin pour deux classes pratiques.

(Communiqué)

BOLSÍN

L'Ecole Taurine d'Arles organisatrice de l'évènement, vous dévoile maintenant le cartel du dimanche 25 mai à 11h, Arènes Francis Espejo, Espace Toros :

Ganadería Taurelle

- Adrian Henche (Ecole Taurine de Guadalajara)

- Juan Martinez (Ecole Taurine d'Arles)

- El Azabache (Ecole Taurine d'Arles)

- Emilio Silvera (Huelva, Sevilla)

- Cristian Gómez (Escuela Taurina de Valencia)

Entrée de la novillada sans picadors : 10 €.

  Photos des novilleros et des novillos : cliquez

(Communiqué)

FIESTA CAMPERA

mo12h

CARMEN

carmen12gh

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels