Lundi 17 Mai 2021
Arles, Dax...

lq14xy

Décevante corrida de La Quinta et en matinée, succès des « Rencontres des Tauromachies »…

Beau temps, un tiers d’arène environ. Six toros de La Quinta divers dans leur présentation et leur jeu, plus maniables les 1, 2 et 5, deslucidos les autres.

lq14n

Paco Ureña (silence aux deux) n’a pu renouveler son succès de l’année précédente, notamment à cause des aciers. Il démarra agréablement au capote sur la réception de son premier qui prit deux piques avant un quite réussi par chicuelinas d’Adame. Brindis à l’assistance et faena bien structurée, dans son style classique, avec remarquables passages gauchers. Las, les aciers firent redescendre l’impression d’ensemble à cause de quatre coups de verduguillo suivant une demie tendida.

piq14m

Au quatrième, qui mit à terre le piquero sur le premier assaut avant de s’en prendre au réserve, Paco brinda à Denis Loré et Bernard Marsella une faena somme toute bien ficelée, la fadeur de son opposant ne l’aidant guère. Trois pinchazos avant entière caída ont fini de faire capoter l’affaire.

pu14m

Joselito Adame (vuelta avec pétition et saluts) se fit remarquer au capote lors de la réception de son premier qui prit deux piques avant un brindis au public. La suite par mouvements ajustés auxquels il manqua toutefois un poil de chispa et d’engagement pour leur donner encore plus de relief. Mais au terme d’une conclusion  par entière, une pétition est venue du public, le palco refusant d’y accéder. Une histoire dans le genre de la bouteille à moitié pleine ou à moitié vide qui se termina par une bronca pour l’autorité et une simple vuelta pour le Mexicain. Avec le quinto, un client qui n’était pas loin de ses six ans et qui n’aurait pas remporté un prix de beauté, Adame composa un trasteo méritoire sur les deux rives, conclu par entière. On pensait alors que ce coup-ci, le mouchoir blanc allait tomber, mais l’intervention maladroite du puntillero fit tout tomber à l’eau, au grand dam du Mexicain visiblement désappointé.

ja14m

Román (silence aux deux) n’a pas eu le meilleur sorteo, mais il fit front pour s’en sortir honorablement. Avec son premier, qui alla deux fois au cheval, le Valencian manifesta une belle entrega sans pouvoir totalement s’imposer au fur et à mesure que le toro baissait, terminant un peu aux forceps avant entière. Face à l’ultime, qu’il reçut par larga cambiada de rodillas, Román brinda au public une longue faena entreprenante, sans toutefois transmettre plus que de mesure, ce qui finit par faire retomber le soufflé. Entière après demie tendida.

rom14m

Le matin, devant environ une demi-arène, beau succès des Rencontres des Tauromachies, avec une palette éclectique qui balayait à peu près tous les genres.

gs14m

La séance démarra avec les recortadores qui eurent l’infortune de tomber sur un Laget qui ne se prêta guère au jeu, manquant surtout de fixité dans le placement. Quelques bons passages tout de même, notamment de la part du Beaucairois Guy Sadji.

la14m

Place ensuite à la course camarguaise avec deux drôles de cocardiers, puisqu’il s’agissait d’un Curé de Valverde puis d’un Miura, le fameux « Reineto » qui avait semé la panique dans l’enceinte de Gimeaux lors de la dernière feria pascale, le Miura s’échappant du camion pour se retrouver à l’air libre avant d’être ramené dans une cour…

miu14m

Avec le champion Loïc Auzolle et quelques-uns de ses compañeros, on put mesurer toute la différence qui existe entre toro de corrida et taureau camarguais, mais le public sut gré aux razeteurs d’avoir effectué quelques passages réussis.

pa14nm

Le plus difficile aura été pour plusieurs d’entre eux, de ramener les toros au toril et il fallut même utiliser un lasso pour y parvenir… après de nombreuses tentatives avortées. A ce jeu, Patrick Alarcon, le mayoral de Blohorn, se montra particulièrement efficace…

ab14m

Après recortadores et razeteurs, au tour de la rejoneadora portugaise Ana Batista pour deux toros du Laget travaillés avec des fortunes diverses, ses deux passages étant rematés par l’intervention toujours spectaculaire et courageuse des forcados de Chamusca chaleureusement applaudis.

forc14m

Enfin, la course landaise a été aussi mise à l’honneur avec la participation du champion de France des sauteurs Fabien Napias et des écarteurs, Mathieu Noguès, de la cuadrilla de Michel Agruna. Une prestation enlevée qui a enthousiasmé l’assistance, terminant sur une bonne note une matinée originale et quelque part instructive, soutenue par les explications du speaker.

land14m

Avec Feria TV, voir le résumé vidéo de l’encerrona de Juan Bautista en cliquant ICI

jb14m

DAX

Dimanche, 4ème spectacle de « Toros y Salsa ». 2/3 d’arène.

Six toros de La Quinta.

El Cid : silence et une oreille. Iván Fandiño : silence et silence. Alberto Aguilar : salut et silence.

Une quinzaine d’anti-taurins étaient venus s’inviter dimanche sur le parvis des arènes, évacués avec ménagement par les CRS. La suite a été décevante. Les toros de La Quinta manquaient de race et ils ne firent pas le boulot sous le fer. Dans l’ensemble nobles, ils n’ont pas eu le piquant nécessaire. Plus de sosería que de véritable noblesse. On fera une exception pour la quatrième, plus vibrant.

elc14m

(Photo Roland Costedoat)

Celui-là échut au Cid qui fit sans forcer son talent une faena élégante mais superficielle de la droite, surtout sans trop se centrer. Pétition minoritaire et oreille. Il avait été banal face au fade premier. Iván Fandiño, très sollicité ces derniers temps, n’était pas dans son meilleur jour : long à son premier passage et souvent mécanique. Il tua avec difficultés ses deux adversaires, ce qui est contraire à ses habitudes.

Alberto Aguilar se fit déchirer la culotte à son premier passage et dut poursuivre en jean. Le petit Madrilène ne put s’accorder avec ses adversaires et comme à son habitude, il connut quelques difficultés à l’épée. Bref, une corrida décevante et surtout ennuyeuse pour conclure une temporada dacquoise qui, par ailleurs, a connu son lot de satisfactions.

Pierre Vidal

Avec Feria TV, voir le résumé de la corrida en cliquant ICI

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff

 mdm0aff