Vendredi 07 Mai 2021
Adrien, Rion des Landes…

as23xz

Présentation réussie d’Adrien Salenc à la ganadería Sainte-Cécile…

Pour le moment, c’était un peu l’Arlésienne, et d’ailleurs le jeune pensionnaire de la Fundación El Juli avait fait ses premiers pas dans le toreo à l’Ecole Taurine d’Arles… Exilé rapidement vers Madrid, il est vrai qu’Adrien ne revenait plus dans le coin que pour de brefs passages chez nous fin d’aller voir sa famille, vivant à fond sa passion à Arganda del Rey, dans l’école de Julián…

as23px

Mais depuis le printemps dernier, son entourage avait monté ici un Club Taurin Ricard Adrien Salenc et rendez-vous était pris pour qu’il vienne hors saison en terres camarguaises, afin de rencontrer tous ceux qui le soutiennent. Et ce dimanche, au mas Ste-Cécile, ils étaient nombreux à avoir répondu présent pour une journée taurine réussie, d’autant plus que pour un 23 novembre, on se serait cru au printemps, voire en été !!!

as23qx

Totale réussite donc, y compris pour la partie taurine puisque Adrien, qui a pris une vache de Roland Durand en tienta puis estoqué un novillo de Michel Megias, le ganadero de Ste-Cécile, a totalement convaincu.

as23rx

Avec Marc Alien à la pique et Miguelito et Merenciano dans la lidia, Adrien a affiché une grosse envie, aidé par un bétail qui lui a permis d’étaler une torería prometteuse, compte tenu qu’il est toujours en phase d’apprentissage. Des gestes, une entrega et une assurance qui ne trompent pas, avec en point d’orgue le fulminant estoconazo qui a foudroyé le novillo, avec à la clé deux oreilles bien méritées…

as23tx

« Je suis très satisfait de cette journée qui a dépassé tout ce que je pouvais espérer. J’ai été très touché par la chaleur des gens qui sont venus me voir et par tous ceux qui ont œuvré pour que cette journée soit une réussite. J’appréhendais beaucoup cette présentation en France et je suis franchement très content du résultat. Il me reste encore beaucoup à travailler, mais je me suis régalé avec l’excellente vache de Roland Durand puis avec le novillo de Ste-Cécile, certes très exigeant, avec beaucoup de moteur et des embestidas pas toujours faciles à canaliser. Mais il m’a énormément servi, m’obligeant à faire un effort. Malgré la voltereta, je pense avoir été à la hauteur de l’attente. De toute façon, c’est clair, on se reverra l’année prochaine… »

as23ux

Non seulement je suis certain que l’on se reverra bientôt, mais je pense que ce ne sera pas que dans les ganaderías car après trois années passées chez El Juli et pas mal de succès de l’autre côté des Pyrénées, Adrien semble à présent « puesto » pour une belle saison en non piquée.  Y compris chez nous…

RION

Traditionnel baissé de rideau de la temporada dans le Sud-Ouest à Rion des Landes, toujours dans la convivialité d’une journée taurine réussie qui avait attiré sous un ciel gris environ trois quarts d’arène lors du festival matinal.

Quatre novillos de Jalabert frères et un du Camino de Santiago (3).

cd23p

Curro Díaz : deux oreilles.

ms23p

Mehdi Savalli : deux oreilles.

jl23p

Juan Leal : deux oreilles.

lh23p

Louis Husson : deux oreilles.

pa23p

Pablo Aguado : deux oreilles et la queue.

(Photos : Eric Depecker)

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff