Samedi 07 Décembre 2019
Réapparitions
Jeudi, 27 Novembre 2014

Quand trois « jubilados » retrouvent le chemin des ruedos…

Le phénomène n’est pas nouveau et de tous temps, pour une circonstance ou une autre, les anciens toreros reprennent les trastos, sans qu’il soit pour autant question de poursuivre une deuxième carrière… à quelques exceptions près !

Avec l’annonce des engagements du Soro, qui a triomphé l’été dernier à Xàtiva, ainsi que celui d’Espartaco, qui a tout de même toréé avec succès un « seul contre six » à Palos de la Frontera pour la dernière corrida pinzoniana, la tradition des apparitions exceptionnelles se perpétue.

Pour le Soro, terriblement meurtri, il s’agira d’un challenge avant tout envers lui-même, pour certainement combler le vide d’une fin de carrière tronquée à cause d’un genou prématurément détérioré. Avec un nombre incalculable d’interventions chirurgicales à la clé, au même titre qu’Espartaco, pour une similitude d’infortune !

Quant à Vicente Barrera, il est l’invité du Soro après une retirada au bout de vingt ans d’alternative, les deux toreros valencians  n’ayant curieusement jamais eu l’occasion de partager un cartel !

Pour le Soro, il s’agira d’une corrida à Foios, sa ville natale, où il parrainera l’alternative d’un jeune diestro local, Rafael de Foios, le dimanche 30 novembre, avec Barrera comme témoin, tandis que pour Espartaco, c’est en Colombie que l’événement aura lieu, plus précisément le 3 janvier 2015 à Cartagena de Indias, avec notamment Sébastien Castella à ses côtés.

Deux corridas qui ne changeront certes pas l’ordre établi, mais qui passeront à l’histoire pour ce qu’elles valent, la torería, le pundonor et tout simplement l’aficion de ces vétérans qui au temps de leur splendeur jouaient en Champions League. Suerte, Maestros…

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels