Lundi 23 Septembre 2019
Changements
Jeudi, 04 Décembre 2014

Ça bouge chez les directeurs d’arènes…

En Espagne, deux arènes importantes, Santander et Granada, ont perdu leur directeur dans la même journée… Un signe qui ne trompe pas et qui symbolise bien le malaise actuel dans la gestion de certaines plazas où l’équilibre est souvent aléatoire.

A Albacete, les Lozano ont aussi jeté récemment l’éponge. Trois cas différents toutefois. D’abord Santander, où les Chopera avaient, de l’avis quasi général, bien remonté cette arène qui avait connu quelques problèmes dans le passé. Et ô surprise pour eux, ils viennent d’être avisés que dorénavant, au motif d’une demande des peñas qui ne semble pas vraiment convaincre les intéressés, on se passerait de leurs services.

A Granada, où la feria avait connu un réel succès, notamment grâce à l’une des trop rares participations de José Tomás… après une succession de plusieurs empresas qui s’y étaient cassé les dents, Simon Casas, Santiago López et Nacho Lloret, ont finalement décidé de ne pas demander une prolongation, comme leur contrat les y autorisait. Mais là, les choses n’ont pas trainé puisque dans la foulée, Jorge Matilla et Juan Reverte ont été désignés pour gérer cette arène !

A Albacete, c’est un peu comme pour Granada l’empresa n’a pas souhaité prolonger, au motif que l’actuel cahier des charges est trop exigeant sur le plan économique. Du coup, les responsables planchent sur un nouvel appel d’offres plus en relation avec la situation du moment…

Parti comme c’est parti, ce jeu des chaises tournantes peut nous réserver encore quelques surprises, car de toute évidence, si les empresas ne sont ni des philanthropes, elles ne sont pas inversement des vaches à traire ! D’où pour eux la complexité de trouver le bon endroit. Apparemment, dans le contexte actuel, surtout en Espagne, ça ne court pas les rues !

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 nim vend25aff