Lundi 10 Mai 2021
Istres, Lunel, Aignan, La Fragua, Boujan, Gimeaux, Béziers, Camille, Adrien, Alberto, Mimizan, Jeudis, ToroMag…

ist04xy

Informations concernant l’achat de billets pour la Feria d’Istres…

La billetterie pour les nouveaux abonnements ouvrira Lundi 9 Février.  L'acquisition de ces abonnements pourra se faire par téléphone aux Arènes du Palio au 04.42.02.48.38 ou sur place, à l'Office de Tourisme au 04.42.81.76.00 ou sur place, et sur les sites internet des Arènes à www.arenes-istres.fr et de la ville d'Istres www.istres.fr/feria  

ist04d

Le renouvellement des abonnements qui connait un grand succès a débuté le 27 janvier et pour se clôturer le Vendredi 6 février à 12h.   Au vu de la demande et de la capacité des arènes, nous vous invitons à prendre en compte l'ouverture officielle du 9 février.  

Le 20 avril débutera alors et dans la mesure des places disponibles, la vente des billets individuels.

is04e 

Nous vous invitons aussi à visiter le site officiel des arènes et son Facebook qui seront régulièrement actualisés. Cliquez ICI

(Communiqué)

LUNEL

La commission taurine et Pascal Mailhan, empresa des arènes pescalunes, ont dévoilé les noms des ganaderías qui fouleront le sable héraultais le 19 juillet prochain.

Pour la competencia entre écoles taurines, les erales porteront le fer de Roland Durand (origine Miranda de Pericalvo).

Durand

L’après-midi, après plusieurs temporadas consacrées au bétail français, retour d’une ganadería espagnole de prestige avec des novillos de Valdefresno dont les ainés seront combattus deux mois avant pour la San Isidro.

vald05g

Les cartels complets seront annoncés début mars.

(Communiqué)

AIGNAN

aign04d

LA FRAGUA

 Avec à sa tête Juan Leal, l’organisation du deuxième « certamen » taurin « La Fragua » qui se déroulera cette année à Pontonx, a fait connaitre la liste des quinze participants retenus dans laquelle figurent plusieurs aspirants français…

 Fundación El Juli : Adrien Salenc et Ignacio Ruiz.

Adour Aficion : Baptiste Cissé.

ET Arles : Pierre Mailhan. ET Béziers : Carlos Olsina.

ET Gibraltar : Jamadi Ibáñez et Tibo Garcia.

ET Madrid : Sergio Montero.

ET Badajoz : David Bolsico et Juanito de Portugal.

ET Salamanque : Iván González.

ET Cordoue : Fernando del Rocío.

ET Séville : Alfonso Cadaval.

ET AMATE Séville : Calerito.

ET Albacete : Cristián Pérez.

Les qualifications se dérouleront le samedi 28 mars et le Festival, pour la ré-inauguration de cette arène, le dimanche 1er mars, suivi l'après-midi par la finale de "La Fragua".

pont04s

 BOUJAN

Pour tous les aficionados…

bou04d

GIMEAUX

gim04e

BÉZIERS

Festival Taurin d’El Mundillo : Plus d’inquiétudes !

"Le mardi 3 février, sous l'égide de Michel Bousquet, nouveau président de la Fédération des Clubs Taurins du Biterrois (FCTB), se sont réunis Christian Coll, président d'El Mundillo, Robert Margé, empresa de Arènes de Béziers, et Didier Bresson, président de l'École Taurine de Béziers (ETBM).

But de cette rencontre, étudier sereinement la mise en place du VIème Festival taurin dont les bénéfices seraient versés à l'ADOT34 (Association Départementale de Don d'Organes, de Tissus et de moelle osseuse).

L'ensemble des participants ont convenu que ce Festival aurait donc lieu, avec le concours de l'empresa, avec le « patronage » de la Fédération (FCTB) et de l'École Taurine, auquel serait associée la Ville de Béziers, l'organisation de la partie tauromachique étant assurée comme les années précédentes par le CTPR El Mundillo et son président, ceci en liaison avec la FCTB et l'ETBM.

Compte tenu des dates et délais pour mettre convenablement en place ce Festival de Bienfaisance, il a été décidé de retenir la date du samedi 2 mai plutôt que celle maintenant trop proche du 15 mars.

Ainsi l'association de tous les acteurs taurins de Béziers permettra un important succès de ce Festival biterrois."

bez04d

(Communiqué des participants)

CAMILLE

L’union fait la force : l’actualité de la Peña Camille Juan…

La salle "El Cordobés" de l’Impérator nîmois a accueilli, samedi 31 janvier, de nombreux aficionados, réunis autour de Camille Juan à l’occasion de l’assemblée générale de son club taurin. Les proches du matador nîmois, une soixantaine de personnes parmi lesquelles se trouvaient plusieurs représentants de la Coordination des Clubs Taurins Nîmois, se sont retrouvés une nouvelle fois pour témoigner leur soutien au matador et revivre les moments forts de la temporada 2014.

cj04d

L’aventure commune initiée en 2013 par Camille et par de nombreux aficionados nîmois, réunis au sein de la Peña Camille Juan, membre de la Coordination des Clubs Taurins de la ville, s’est concrétisée en 2014 par le partage d’une saison riche et intense. Ces aficionados ont offert au torero la possibilité de parfaire sa présentation en lui ouvrant les portes de plusieurs ganaderías espagnoles de prestige et en construisant, avec lui et autour de lui, une saison qualifiée par le matador comme étant « certainement la plus importante » de sa carrière.

cj03d

Conduite dans la bonne humeur par Joe Gabourdes et illustrée par les superbes clichés de la photographe Laure Crespy, la soirée s’est articulée en trois temps : un apéritif fut tout d’abord offert aux aficionados présents avant que le matador ne commente, avec ses proches, les images retraçant les moments forts de la temporada 2014. La prestation convaincante de Camille Juan à Vergèze, malheureusement ternie par la forte commotion cérébrale reçue lors de l’exécution de la suerte suprême, fut tout d’abord commentée par Joe Gabourdes avant que Camille Juan n’évoque le valeureux combat qu’il mena face à la sauvagerie d’Ultimo, dernier fils de Pescalune d’Hubert Yonnet, toréé dans les arènes d’Alès.

cj04e

Enfin, les aficionados purent redécouvrir les images de l’importante prestation réalisée par Camille Juan face à un offensif et bravissime exemplaire d’Adolfo Martín, nommé Monerias, dans les arènes catalanes de Céret. Cette rétrospective permit de mesurer, s’il était encore nécessaire de le faire, l’importance des gestes réalisés tout au long de la saison dernière par Camille Juan : mises en suertes soignées, générosité dans la lidia et mise en valeur du taureau, furent sans aucun doute les piliers fondamentaux sur lesquels reposèrent les prestations du matador nîmois. Camille Juan a tenu, lors de cette soirée, à souligner qu’il ne renoncera pas à cette éthique taurine à laquelle il tient tant.

cj04f

Pour leur part, les membres de la Peña Camille Juan ont souhaité réaffirmer leur détermination à soutenir un torero qui a su les convaincre dans l’arène et en dehors de celle-ci, par ses valeurs humaines et toreras : ensemble, ils continuent et continueront à défendre les valeurs éthiques et la générosité du torero nîmois.

(Communiqué)

ADRIEN

Lors de la rencontre avec Ángel Gómez Escorial, venu accompagner Joaquín Galdos, je me suis aussi entretenu avec lui en évoquant en outre son rôle de professeur au sein de la Fundación El Juli, sans oublier de lui demander son avis sur Adrien Salenc, qui va débuter à Magescq et que nous devrions voir évoluer cette saison dans pas mal d’arènes françaises…

as04d

« Ce jeune garçon de quatorze ans qui ne connaissait pas trois mots d’espagnol et qui ne savait pas toréer… ça me paraissait pure folie !!! Mais en vérité, en très peu de temps, il nous a montré qu’il avait la vocation, non seulement pour toréer, mais aussi pour s’adapter, notamment en apprenant l’espagnol en deux ou trois semaines. Adrien est un exemple pour les autres jeunes de la Fundación !

Adrien possède les conditions pour devenir torero, il transmet beaucoup aux gens, il a un bon concept. On n’en est encore qu’aux débuts, mais je crois beaucoup en lui et je pense que la France ne va pas tarder à s’en rendre compte ! Il est bien préparé et je suis certain que peu à peu, il va toréer plus de novilladas sans picadors avec du bétail plus conséquent. Il en a les capacités, et sans pouvoir encore tout dévoiler avant que les empresas ne présentent leurs cartels, il va entrer dans des arènes qui ont plus de catégorie. On y va doucement, il ne faut pas trop brusquer les choses, mais sa projection mérite d’être soutenue… »

ALBERTO

Suite aux deux volteretas subies à San Cristóbal (Venezuela) par un toro de Victorino Martín, Alberto Aguilar a été victime d’une luxation de la clavicule gauche.

aa04d

Evitant la fracture, il ne sera pas opéré, mais devra observer une période de repos d’environ deux semaines.

MIMIZAN

Les aficionados qui avaient bravé le mauvais temps n'ont pas été déçus par la projection de ce petit bijou cinématographique "Tres Vueltas", film décalé en noir et blanc, à la musique déstructurée de Meryl Fortunat Rossi, Nîmois d'origine, "exilé" loin de sa passion et qui parvient à la vivre par la réalisation. Il nous fait suivre Julien Lescarret pendant les derniers jours précédant sa despedida dans les arènes de Nîmes.

mim04d

"Film atypique comme cet homme" déclara Pierre Albert Blain en désignant Julien. "Ce film lui ressemble, lui, le petit elfe de la tauromachie, lutin malicieux" qui, durant sa vie personnelle et professionnelle, appliqua avec sincérité et honnêteté sa devise "Carpe diem"

La conclusion en revint à PAB: "A nous tous d'assurer l'avenir de la tauromachie en préservant et surtout en transmettant notre patrimoine."

(Communiqué)

JEUDIS

Jeudi des Artistes du 12 février à partir de 19h, A l’Espace Pablo Romero, 12, Rue Emile Jamais à Nîmes…

Pour le deuxième Jeudi des Artistes 2015, une habituée revient avec sa forte personnalité que vous retrouverez à  travers ses pinceaux et sa voix : Sylvia Bottiau.

sb04d

Pour l’accompagner, vous découvrirez Hélène Bremond qui nous fera découvrir sa vision  de la tauromachie : du caparaçon à  l’aficionado et pour en revenir bien sûr toujours au mythe du toro.

Autour du toro

Hélène Bremond revient à Nîmes en 2000, où elle va commencer à dessiner un sujet pictural classique : l’écorché, sa vie familiale ne lui permettant pas d’aller aussi facilement aux arènes qu’elle l’aurait souhaité. Alors, pourquoi ne pas approcher l’animal mythique par la fin, après sa mort, quand il devient carcasse de boucherie ?

A Nîmes, l’omniprésence de l’art tauromachique permet de saisir les multiples aspects de la liturgie qui se joue dans l’arène.  On peut y voir les objets dont elle se sert, notamment  les caparaçons décorés à l’instar de l’habit de lumière du torero, qu’elle isolera sur la toile comme autant d’éléments perdus du spectacle taurin.

hb04e

L’artiste en vient enfin au toro, le traquant dans les musées, où les plus célèbres ont leur nom gravé sous le trophée. Elle dessine aussi sur le motif dans les arènes, croquant l’ambiance du spectacle plus que le toro. C’est au petit  musée Pablo Romero qu’elle présente aujourd’hui son travail : le toro retrouvé et qu’accompagne Europe, mythes conjoints qui nous poursuivent encore.

Les tapas des pablorromeros et le vin des Costières de Château Beaubois nous accompagneront toute la soirée.

(Communiqué)

TOROMAG

tm04d

tm04e

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff