Mercredi 24 Juillet 2024
Aignan, Arles, Séville, Madrid, Clemente, Palmas y Pitos...
Lundi, 06 Avril 2015

al05xz

Sortie a hombros d’Alberto Lamelas pour la corrida de Concha y Sierra et de Tibo Garcia le matin...

Plus de 3/4 d'entrée. Toros de Concha y Sierra.

Javier Castaño, ovation et saluts et silence.

Pérez Mota, silence et silence.

Alberto Lamelas : oreille et oreille.

Corrida de Concha y Sierra remarquablement présentée; les deux premiers faibles; le quatrième avec de la classe et du fond; le sixième est allé à menos après d'excellentes séries de débuts. Une après-midi ensoleillée - rare à Aignan ! -, entretenue où les toreros se sont livrés.

cys05h

Javier Castaño a brillé à son second passage. Le toro partit de loin à la pique qu'il prit à trois reprises. Il montra par la suite sa technique et son expérience: des séquences bien rythmées mais peu croisées. Cela ne suffit pas à passer aux gradins. Une bonne épée, mais le toro tarda à tomber.

jc05h

Pérez Mota toucha le mauvais lot. Il a lui aussi de la technique et du recours et une certaine élégance, mais face à cette opposition il ne passa pas la rampe; sans démériter cependant.

pm05h

Le bouillant Alberto Lamelas réveilla tout le monde au troisième toro qui semblait présenter que peu d'options. Son esprit de décision fit merveille; l'animal vint à más et son travail auquel on ne donnait pas cher pourtant au départ déclencha l'enthousiasme.

al05g

Une entière un poil tombée lui permit de couper une oreille. Même scénario pour le dernier dont il tira le maximum, coupant un nouveau pavillon unanimement demandée. On savait Alberto capable d'héroïsme, il a fait preuve de technique qui lui a permis ainsi de s'assurer un beau succès qui devrait compter pour la suite de sa carrière.

al05j

Belle organisation et beau succès pour "Aignan y Toros" qui voit son avenir conforté.

Matin. 1/2 entrée, quatre novillos de Camino de Santiago,

Jamadi Ibañez: oreille et ovation.

Tibo Garcia : oreille et oreille.

Très bonne novillada de Jean Louis Darré, très bien présentée avec un premier novillo de rêve qui aurait mérité une vuelta, le second un ton en dessous, le troisième violent mais spectaculaire, le quatrième excellent lui aussi. L'éleveur gersois a fait très fort chez les voisins d'Aignan. Il sera très sollicité cette année, mais ces débuts sont de bon augure.

Jamadi Ibañez vert encore, eut du mal à se mettre au niveau de ce miel trop rare; il fit preuve néanmoins de courage et d'entrega, d'élégance aussi.

 tg05h

Excellente prestation de Tibo Garcia, sobre et élégant; à son aise face à ses deux adversaires qu'il tua bien. Voilà un jeune qui monte de sortie en sortie et qui s'est installé désormais dans les valeurs sûres de sa catégorie.

tg05w

aignan05h

(Pierre Vidal - Photos de Jean-Michel Dussol et Christian Sirvins)

ARLES

Trois-quarts d’arène, température sibérienne. Un toro de Murube manso pour le rejón et six de Montalvo bien présentés, inégaux de forces, donnant la plupart un jeu limité, par charges molles à cause d’un moteur quelque peu grippé, meilleur le cinquième.

Manuel Manzanares (oreille) arborait un insigne de deuil sur sa manche gauche. Héritant d’un manso, il réussit à l’intéresser et à  placer deux farpas avant une succession de banderilles puis de courtes avec Farruquito, Mazantini et Chavela qui ont transmis. Rejón de muerte d’effet rapide et oreille méritée.

mm05h

Sébastien Castella (saluts et oreille) a coupé la seule oreille de la tarde après une faena volontaire brindée à l’auditoire débutée assis à l’estribo et poursuivie au centre par enchainements ajustés. Conclusion par entière après s’être fait applaudir pour un final comprenant manoletinas, cambio et superbe changement de mains.

sc05h

Avec son premier, il eut à combattre à la fois un toro aux charges limitées qui ne l’aida guère et les rafales, terminant d’une entière après un combat de plus en plus rapproché.

sc05xz

Iván Fandiño (saluts aux deux) tomba sur deux adversaires sans grande classe et malgré avoir revêtu le costume de sa récente encerrona madrilène pour faire probablement retourner la suerte, il ne put totalement s’imposer. Visiblement désireux de bien faire, le Basque construisit une première faena agréable à suivre et aurait pu couper à son premier qui tarda à tomber après entière, le public ne réagissant pas alors qu’on a vu couper des oreilles pour moins que ça ! Avec son second, Fandiño ne put réussir le desquite, mais fit le maximum face à un opposant aux charges trop molles pour donner plus de relief aux débats.

if05

Daniel Luque (silence aux deux) en est le plus souvent resté au stade des bonnes intentions, égrenant des gestes de classe lors de ses deux trasteos, notamment à son second après les encouragements sonores d’un spectateur qui semblèrent un temps dégeler la banquise. Mais le piètre maniement des aciers fit retomber le soufflé avant rapide retour aux abris des aficionados en état de congélation avancée...

dl05

A l’issue de la course, Sébastien Castella a reçu le trophée octroyé par le Comité des Fêtes au meilleur matador de la tarde.

SÉVILLE

Triomphe d’Espartaco pour sa corrida de retirada avec sortie a hombros par la Porte du Prince après avoir coupé une oreille à chacun de ses toros de Juan Pedro Domecq.

Pour son alternative, Borja Jiménez a coupé une oreille de son second après silence au toro de la cérémonie. Silence et saluts pour Manzanares.

Avec Feria TV, voir la vidéo de ce triomphe en cliquant ICI

MADRID

Beau succès d’Eugenio de Mora à Las Ventas, saluts et oreille face aux toros de Martín Lorca.

Saluts et silence  pour Pepe Moral et applaudissements et vuelta pour Víctor Barrio.

CLEMENTE

Bonne prestation de Clemente à Zamora, oreille et saluts à son premier pour Alberto Escudero et  oreille à son second pour Alejandro Marcos, novillos de Zacarías Moreno.

PALMA Y PITOS

Le Bureau de PALMAS Y PITOS – Nîmes et son Président sont heureux d’annoncer que le Trophée FANTON 2010 a été cet après-midi enfin remis à la Ganadería Baltasar Ibán.

En effet, ce prix avait été accordé à cette ganadería de la région d’El Escorial en A.G. pour la présentation irréprochable et la caste des toros de la Feria d’Alès le 15 mai 2010, mais pour diverses raisons non remis officiellement.  

pyp05h

Cette fois, profitant de la présence de la devise rose et verte en Arles pour ce lundi de Pâques, une partie du bureau a pu remettre le Trophée aux corrales de Gimeaux au Mayoral.

(Communiqué)