Mercredi 17 Juillet 2019
Saint-Martin, Séville, Saragosse…
Samedi, 25 Avril 2015

mad25xz

L’unique oreille pour Miguel Ángel Delgado, Sánchez Vara très entreprenant…

Environ deux tiers d’arène, ciel changeant, mais pluie évitée. Six toros du Conde de la Maza charpentés, donnant un jeu inégal au cheval comme à la muleta, meilleur le cinquième.

Eugenio de Mora (silence et sifflets) a ouvert les débats par capotazos décidés avant deux piques. Entame de faena entreprenante puis alternance de séries sur les deux bords au tracé estimable, mais sans grande résonnance sur les étagères, son adversaire ne l’aidant guère. Final plus esthétique avant entière tombée. Le quatrième, un castaño oscuro volumineux, lui imposa un combat rapproché et tendu, le Toledano ayant du mal à surmonter les attaques brusques lors d’une faena de tanteo sans espoir de réglages qui l’incita à abréger… par bajonazo.

edm25h

Sánchez Vara (saluts et vuelta) a pinché une faena d’oreilles au cinquième, le meilleur de l’envoi, à son grand désappointement et celui du public, après un quart d’heure particulièrement entretenu. Après une réception par trois largas arrodilladas puis bon capoteo, le pupille du Comte alla deux fois au cheval en venant de loin et sur la lancée, le piquero le reçut une troisième fois al regatón, ce qui lui valut l’ovation du public. Voulant assurer le spectacle et donner des couleurs aux débats, Sánchez Vara a laissé un instant la vedette à son banderillero Raúl Ramírez qui a sauté le toro à la garrocha. Exercice périlleux et spectaculaire qui lui valut de récolter des applaudissements nourris.

rr25h

Ensuite, le maestro a cité le toro assis sur une chaise, comme il l’avait déjà fait il y a deux semaines lors de son encerrona triomphale chez lui, à Guadalajara.

sv25f

La température est alors montée lors d’un tercio applaudi, suivi d’un brindis à Marco Leal et d’une entame élégante en se fendant. La mayonnaise semblait prendre et après plusieurs séquences données avec conviction et entrega, notamment à bâbord, Sánchez Vara voulut placer la barre encore plus haut en concluant al recibir en citant à cinq mètres. Las, il échoua en deux tentatives et ce qui aurait pu être un somptueux bouquet final a tourné au soufflé rabiné ! Succession de pinchazos, puis vuelta pour le torero, pétition de vuelta pour le toro et finalement, ovation à l’arrastre.

sv25h

Auparavant, Sánchez Vara avait reçu son premier par capotazos dynamiques, deux rencontres, la première poussée après chicuelinas marchées, la seconde plus brève. Saluts au second tercio après une troisième paire au violon, brindis à l’assistance et faena ponctuée de mouvements méritoires malgré les réponses manquant progressivement d’éclat. Entière caídita après pinchazo.

sv25j

Miguel Ángel Delgado (oreille et silence) a démarré avec un opposant qui prit deux piques, la première trasera et rectifiée, la suivante sans grand style. Faena brindée au public débutée par cambio au centre suivi de derechazos énergiques en donnant la distance, naturelles bien ajustées, trois manoletinas puis entière pour une récompense somme toute méritée. Avec l’ultime, accueilli par véroniques, chicuelina et rebolera, mais ensuite protesté pour semble-t-il un petit défaut de motricité, deux piques sans style avant deux belles paires de El Lipi. Début de faena à genoux, le bicho accusant une certaine faiblesse sur les remates, quelques enchainements agréables mais quelque peu marginaux, circulaires inversées et conclusion gâchée par le mauvais maniement des aciers.

mad25g

Avec Feria TV, voir le résumé vidéo de cette corrida en cliquant ICI

SÉVILLE

Devant plus de trois quarts d’arène, la corrida de Jandilla, le troisième de Fuente Ymbro, a été marquée par la totale entrega de Juan José Padilla (saluts et oreille) qui a subi une forte voltereta en se faisant spectaculairement accrocher sur la réception de son premier. Grand moment de susto dans la Maestranza, mais il en aurait fallu plus pour décourager un Pirate qui auparavant avait reçu son adversaire a portagayola et qui poursuivit ce premier trasteo en jeans, sa taleguilla étant en lambeaux. Beaucoup d’émotion et de race torera au terme de cette première faena conclue par une estocade qui lui valut encore un violent choc dans le ventre. Avec le quatrième, Padilla alla chercher son oreille face à un Jandilla encasté avec lequel il offrit un combat aussi méritoire que techniquement bien conçu. Incontestablement, le Cyclone  a été le héros de cette avant-dernière corrida…

jjp25h

Miguel Abellán (saluts et silence) reçut son premier a portagayola puis fit un bel effort pour maintenir l’intérêt avec un toro aux moyens limités expédié ad patres d’une entière dans les règles. Le Madrilène a été ensuite en dessus de son second opposant au cours d’une faena brindée à Manzanares, sans grande option toutefois.

El Fandi (saluts aux deux) a mis le feu sur son point fort, les banderilles, notamment devant l’ultime. Une prestation méritoire dans le style maison, avec enthousiasme et entrega souvent communicatifs.

(Photo : Maurice Berho – Mundotoro)

SARAGOSSE

Un tiers d’arène. Serafín Marín : silence et saluts ; Pepe Moral : silence aux deux et Jiménez Fortes : oreille et vuelta.

Le prix au meilleur toro est allé à « Secretario », de Los Maño, celui au meilleur lidiador à Serafín Marín et au meilleur picador à Antonio Muñoz.

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 cer06aff

 mdm30aff

 arl11aff