Vendredi 14 Mai 2021
Palavas, Madrid, Bayonne, Haro…

jb08xy

Sortie par la grande porte pour Juan Bautista…

Trois quarts d’arène environ, beau temps. Six toros de Robert Margé bien présentés, aux robes variées, peu piqués, inégaux de forces et de comportement. Le quatrième, faible, a été changé par un sobrero du même fer. Le cinquième a eu les honneurs de la vuelta al rudo posthume.

margé08s

Juan Bautista (saluts, silence et deux oreilles) a débuté en s’illustrant au capote face à un adversaire qui a pris une pique avant deux bonnes paires de Rafael Viotti. Brindis à l’assistance et faena agréable sur les deux rives, mais sans grande émotion, le Margé s’avérant certes noble, mais juste de forces et de transmission. Final par le haut, entière, toro relevé. Bon capoteo en recevant le troisième, chicuelinas marchées pour guider le toro au cheval pour un monopuyazo bien administré et début de faena à mi-hauteur. La suite en alternance sur les deux flancs avec plus ou moins de difficulté à lier, le bicho ayant quelques ratés dans son moteur. Entière tendida avant échec avec le verdugo. Jean-Baptiste attaqua le quinto avec la visible envie de ne pas retourner bredouille… Il l’accueillit par deux largas cambiadas de rodillas et après un unique assaut au cheval, il posa lui-même les banderilles, récoltant une belle ovation, notamment pour une troisième paire au quiebro. Brindis à l’auditoire et entame arrodillada au fil des planches, la suite templée et volontaire  sur les deux côtés, final par dosantinas, molinetes et pechos avant la cerise sur le cake, un recibir foudroyant qui ne fut pas pour rien dans l’octroi des deux trophées du triomphe, et vuelta au toro...

jb08h

Si Sébastien Castella (oreille, saluts et silence) n’a pas accompagné l’Arlésien a hombros, c’est en grande partie à cause des aciers. Son premier, un superbe castaño oscuro, a accusé d’emblée une vuelta de campana. Monopiqué, le bicho étala une belle noblesse, mais accusa une faiblesse qui gâcha un peu ses intentions. Bonne faena, surtout à droite, puis par enchainement sur les deux cornes dans un pouce de terrain. Quatre manoletinas puis entière d’effet rapide après pinchazo.

sc08h

Le quatrième donna d’emblée des signes de faiblesse après avoir tapé au burladero et arriva diminué au cheval, les protestations redoublant après s’être affalé sur le sable à la sortie. Mouchoir vert et entrée du sobrero qui alla deux fois au cheval puis début par le haut du Biterrois sans bouger un orteil. La suite en s’efforçant de maintenir la cadence jusqu’à un désarmé à gauche. Sébastien se reprenant bien sur une série templée à droite avant un final encimista, entière et deux descabellos.

margé08h

L’ultime fit une vuelta de campana, deux rencontres, la seconde pour la forme, puis deux bonnes paires de Morenito d’Arles. Brindis au public, début suave au centre, la suite en s’arrimant avec toutefois des réponses imitées du bicho au moteur enrayé. Demie après trois pinchazos.

pal08h

Niños aficionados... Des bouquets pour Juan Bautista et une bien belle preuve qu'il n'y a pas que des gens du trosième âge sur les gradins, comme veulent le laisser croire les antis !!!

MADRID

Trois quarts d’arène. Quatre toros de Lozano Hermanos et deux d’El Cortijillo (1 et 6). Juan del Álamo a obtenu le premier trophée du cycle isidril à son premier avant silence au second. Deux silences pour Joselito Adame et Pepe Moral.

jda08h

Juan del Álamo a été cueilli par le sixième, mais reprit le combat après avoir eu la respiration coupée. Contusions dorsales avec examens pour déterminer la gravité de sa blessure.

(Photo : Álvaro Marcos – Las Ventas)

 

Voir la vidéo de cette corrida en cliquant ICI

BAYONNE

 bay08g

bay08h

HARO

haro08h

J’aime beaucoup l’iconographie, pas vous ?

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff

 mdm0aff