Dimanche 03 Mars 2024
Dax, Béziers, San Sebastián...
Dimanche, 16 Août 2015

phm16h

Sortie a hombros de Pablo Hermoso de Mendoza et Léa Vicens le matin, la seule oreille pour Rafaelillo l'après-midi...

Matin. Beau temps et no hay billetes, six toros des frères Sampedro donnant un jeu inégal, meilleurs les trois derniers.

rej16k

Pablo Hermoso de Mezndoza (deux oreilles et deux oreilles) a démarré fort malgré les difficultés d’un premier adversaire peu enclin à la poursuite qu’il sut intéresser. Bonne farpa avec Charumay puis plusieurs banderilles, la plupart précises, avec Berlín et Viriato. Par la suite, Pablo fit monter le degré sur trois courtes avec Pirata avant un rejón caídito. Au quatrième, Mendoza allait emballer les gradins avec successivement Churumay, Disparate, Dali et Pirata, autant par son temple que sa virtuosité. Trasteo complet bien rematé avec le rejón de muerte, pétition de rabo dont le refus valut une bronca à la présidence.

phm15k

Andy Cartagena hérita lui aussi d’un premier compliqué et il fallut tout le métier de l’Alicantino pour en tirer quelque chose de valable. Andy réussit la plupart de ses poses et conclut d’un rejón foudroyant. Autre bronca au palco pour le refus de la seconde oreille. Avec le quinto, Cartagena allait sortir le grand jeu, récoltant des ovations pour des passages spectaculaires et allurés, pirouettes, cites en dansant compris. Un trasteo étincelant bien conclu qui emballa davantage l’assemblée que le palco, Andy lui manifestant son mécontentement après sa vuelta. D’ailleurs, plus tard, il repartit à pieds, vexé et refusant d’accompagner Léa a hombros par la porte des cuadrillas.

 ac16k

Léa Vicens ne se montra pas trop en réussite à son premier, du genre compliqué, lors de poses sans grande précision avec Guitarra, Bético, Desafío puis Espontaneo, mais avec l’ultime, l’amazone nîmoise joua une tout autre partition avec Bético, Desafío et Jazmín, posant avec bien plus de précision et se montrant plus à l’aise dans les poursuites, y allant aussi de quelques figures acrobatiques qui portèrent sur les gradins. Rejón de muerte efficace et sortie a hombros par la porte des cuadrillas, tandis que Mendoza, avec plus de trois oreilles coupées, repartait par la Porte Principale...

lv16k

Après-midi. No hay billetes, ciel couvert avec quelques gouttes au cinquième. Six toros d’Escolar Gil bien présentés et armés, dans le type, donnant un jeu décevant la plupart du temps par défaut de caste.

eg16k

Rafaelillo (oreille et saluts) étala d’emblée ses ganas en exécutant une dizaine de véroniques pour recevoir son premier. Deux rencontres, bon second tercio puis brindis au public d’une faena entamée par doblones décidés poursuivis par plusieurs séquences droitières valeureuses, la gauche s’avérant plus aléatoire après un sérieux carton jaune. Entière. Le quatrième poussa en partant de loin sur le premier assaut avant un second où il prit une bonne ration. Plus tard, la faena s’avéra sans grande consistance malgré la décision du diestro à cause d’un bicho au potentiel offensif limité. Entière.

raf16k

Manuel Escribano (silence aux deux) ne connut pas une grande tarde. Son premier poussa sur la première rencontre avant une seconde rectifiée. Remarquable violon au fil des tablas au second tercio puis brindis à l’assistance d’une faena qui ne décolla vraiment jamais, de surcroît mal conclue par atravesada puis entière. Avec le quinto qu’il reçut bien au capote puis qui prit deux piques, la deuxième rectifiée, Manolo salua au second tercio puis avec l’arrivée des premières gouttes, qui d’ailleurs ne durèrent pas, il eut du mal à convaincre face à un bicho qui ne l’aida guère. Pinchazo et trois quarts de lame.

me16k

Alberto Aguilar (silence et palmitas) afficha beaucoup de volonté mais gâcha ses deux trasteos avec les aciers. Sa première faena valut surtout par plusieurs séries de redondos templés et avec l’ultime, les choses se compliquèrent vite, surtout sur la rive gauche où l’Escolar le mit sur le reculoir. Otra vez...

aa16k

BÉZIERS

Beau temps, trois quarts d’entrée. Six toros de Miura bien présentés, compliqués la plupart, mais toréables.

ms16k

Bonne actuation de Mehdi Savalli qui a coupé une oreille au troisième puis qui a été applaudi à l’autre.

fr16k

Fernando Robleño : saluts et silence.

jc16k

Silence et oreille pour Javier Castaño.

Avant la sortie du premier toro, quelques antis ont sauté en piste, jetant des clous et envoyant des boules puantes. Ils ont été immédiatement évacués de l’enceinte...

pm16k

En matinée, devant un quart d’arène, triomphe de Posada de Maravillas qui a remporté le Tastevin d’Argent pour avoir coupé une oreille de chacun de ses adversaires de Santa Ana et Virgen María.

lf16k 

Lilian Ferrani : oreille et silence.

rr16k

Andrés Roca Rey : vuelta avec pétition et oreille.

pm16m

(Photos : Jean-Claude Carbonne)

SAN SEBASTIÁN

Demi-arène. Six toros de Victorino Martín bien présentés, mais qui donnèrent un jeu décevant la plupart.

Saluts aux deux pour Diego Urdiales, deux silences pour Morenito de Aranda et saluts aux deux pour Paco Ureña.