Mercredi 21 Août 2019
Bayonne, Boujan, Ronda, López Simón, Hemingway...
Dimanche, 06 Septembre 2015

pa06xw

Triomphe de Pablo Aguado en matinée, oreille pour Leonardo Hernández et Joselito Adame l’après-midi...

Matin. Soleil, demi-arène. Six novillos de Joselito formant un lot inégal, de morphologie comme de jeu. Bon le quatrième, le dernier s’avérant le plus tonique et transmettant davantage.

Louis Husson (silence et saluts) se distingua au capote avant deux rencontres puis le salut de Rafael Cañada au second tercio. Bon début de faena à droite, la suite sans grande transmission, un désarmé puis un tanteo gaucher sans réel suivi. Entière, descabello. Au quatrième, Louis signa des capotazos valeureux et après deux bonnes rencontres puis un brindis à l’assistance, il démarra au centre par muletazos ajustés. Le Dacquois poursuivit en alternant quelques séries méritoires, notamment à droite, avant circulaires inversées, mais l’ensemble ne recueillit qu’un écho limité sur les étagères. Demie.

lh06k

Joaquín Galdós (oreille et silence) brilla au capote puis le bicho alla deux fois au cheval avec entrain et en mettant les reins. Bon second tercio puis brindis à l’assemblée, premiers derechazos distillés avec aisance et autorité. La suite par séries correctes face à un opposant qui meuglait plus que ce qu’il tenait à embestir avec promptitude. Redondos bien tracés, séance de tourne-retourne puis entière. Avec le quinto, reçu a portagayola puis brindé à Olivier Baratchart et Adrien Salenc, Galdós eut plus de mal à convaincre, son adversaire jetant rapidement l’éponge et finissant en mode marmolillo. Echec aux aciers.

jg06k

Pablo Aguado (saluts et deux oreilles) a triomphé au terme de deux combats décidés et frappés du sceau d’une classe prometteuse pour son avenir dans cette difficile profession. Il reçut son premier par quatre largas de rodillas et après deux piques cuidées, le bicho affichant des forces limitées, il sut adapter ses muletazos aux circonstances d’un toro qu’il ne fallait pas brusque s’il ne voulait pas le voir s’affaler. Bref, il fut un parfait infirmier en y ajoutant la manière. Entière au second envoi. Avec l’ultime, les choses prirent une tout autre tournure. Réception a portagayola au centre, légère bousculade à la sortie puis quatre farols agenouillés pour faire monter la pression sur les travées. Deux rencontres puis brindis à la clientèle d’un trasteo marqué par une succession de gestes de bon goût avec en fond sonore les Chariots de Feu. Le Sévillan a conquis Lachepaillet pour son poder, son envie et sa façon toute personnelle d’agrémenter les séries de gestes fleuris. Une personnalité en pleine éclosion dont on reparlera certainement... Entière après pinchazo.

pa06k

 Le prix au meilleur quite est resté desierto.

Leonardo Hernández (oreille) emballa le public par une prestation spectaculaire. S’il se fit toucher une fois la monture au début, la suite a été templée et assez précise dans les poses. Pinchazo puis rejón eficace.

leo06k

 Sébastien Castella (saluts aux deux) a reçu en piste un makila à l’issue du paseo, prix « Sud Ouest » au triomphateur de la San Isidro 2015. Après deux assauts au cheval, le Biterrois débuta sa première faena par le haut face à un exemplaire âgé qui connaissait toutes les langues anciennes sur le bout de ses sabots ! Aguantant les menaces, Sébastien fit front sans pouvoir totalement le dominer. Final rapproché et entière. Son second, bien accueilli au capote, prit deux puyazos sortie fermée. Second tercio brouillon puis brindis au public d’une faena bien démarrée jusqu’au centre en se fendant. Sébastien poursuivit par derechazos allurés puis demanda le changement du morceau, les Chariots de Feu n’étant en rien en phase avec ce qui se passait dans le ruedo, autant dans l’esprit que sur un plan rythmique. Il poursuivit au son d’un paso doble plus adéquat en rapprochant les distances pour une séance encimista qui porta sur les étagères, mais mal rematée par atravesada puis entière caída.

sc06k

 Iván Fandiño se montra décidé au capote, son premier Garcigrande allant deux fois au cheval avant un brindis au corps médical puis une faena volontaire au cours de laquelle le Basque étala aguante et détermination face à un opposant compliqué qu’il tua mal alors que l’oreille se profilait. Il reçut son second par bonnes véroniques avant deux rencontres puis un second tercio marqué par les saluts de Miguel Martín et Jesús Arruga. Brindis à l’auditoire, trois cambios serrés et immobiles, la suite par muletazos agréables, mais l’affaire ne dura pas longtemps, le Garcigrande baissant rapidement de ton avant capitulation sans conditions. Entière puis descabello.

if06k

 Joselito Adame (silence et oreille) démarra avec un exemplaire sans grande race qui n’hésitait pas à lorgner vers la sortie. Débutée assis sur l’estribo, la faena ne prit jamais son envol et se termina dans la querencia du toril. Entière caída. Au dernier, les choses montèrent d’un cran. Après deux piques poussées et un bon second tercio, le Mexicain brinda au public une faena débutée par statuaires et poursuivie par séries valeureuses, d’autant plus que si son opposant chargeait sans trop se faire prier, il avait tendance tput de même à filer à l’anglaise en fin de séries. Le trasteo d’Adame transmit sur les étagères et après une entière a recibir, il pouvait logiquement promener l’unique pavillon de la tarde...

ja06k

BOUJAN

Dans des arènes presque pleines et face à des toros des frères Gallon, le mano a mano entre les deux jeunes diestros biterrois s’est soldé par une égalité parfaite : deux oreilles chacun.

Tomas Cerqueira : silence, oreille et oreille.

Cayetano Ortiz : oreille, silence et oreille.

RONDA

Devant trois quarts d’arène et face à des toros de Passanha, triomphe de la terna de Centaures...

fb06k

Fermín Bohórquez : oreille et oreille.

phm06k

Pablo Hermoso de Mendoza : oreille et oreille.

lv06k

Léa Vicens : oreille et deux oreilles.

ronda06k

(Photos : Arjona)

LÓPEZ SIMÓN

A Aranjuez, devant une demi-arène, triomphe d’Alberto López Simón qui a triomphé devant quatre Jandilla : deux oreilles et la queue, oreille, deux oreilles et oreille.

Pour sa part, face à deux Luis Terrón, Sergio Galán a obtenu une oreille à chacun.

MEHDI

Le Club Taurin Mehdi Savalli a le plaisir de vous informer que Robert Pilès gèrera à nouveau la carrière du Maestro Mehdi Savalli.

Nous sommes heureux de cet accord et espérons que leurs projets communs verront le jour pour la temporada 2016.

Suerte a los dos...

ms06k

(Communiqué du  Club Taurin Mehdi Savalli - Photo : Tauromomento)

HEMINGWAY

Programmation de  la Feria des Vendanges :

"LE BRINDIS À LA VILLE DE NÎMES" de Vincent Bourg « Zocato »

Vendredi 18 septembre 2015, à 12H30, au Musée des Cultures Taurines.

Un apéritif sera offert par notre partenaire l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard.

Places limitées à 150 personnes, uniquement sur invitation

Réservation à  : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. dans la limite des places disponibles

"Rencontre Dédicaces" autour du Recueil 2015 « LEÇON DE TÉNÈBRES »,

Samedi 19 septembre 2015, à 15H30, en présence du lauréat Philippe Aubert de Molay et auteurs du recueil, accompagnée d’une Lecture par Philippe Béranger à la Librairie Teissier, rue Régale à Nîmes

PRÉSENTATION DU RECUEIL 2015 « LEÇON DE TÉNÈBRES »

Suivie de la lecture par Arnaud Agnel de la nouvelle  "Derrière la Clôture » d’Isabelle Cousteil...

Dimanche 20 septembre 2015, à 14H30, dans les jardins du Club de l’Imperator, quai de la Fontaine, à Nîmes

Un apéritif sera offert par notre partenaire l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard.

(Communiqué)

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 arl11aff

 nim vend25aff