Vendredi 14 Mai 2021
Madrid, Zafra, Coordination, AFAP, Mundillo...

gc03xw

Alternative digne de Gonzalo Caballero, venu en lieu et place d’Alberto López Simón, malgré une nouvelle déception ganadera...

Le malheur des uns fait le bonheur des autres, dit-on, et pour cette avant-dernière corrida de la Feria de Otoño, l’empresa venteña a fait appel au novillero local Gonzalo Caballero pour remplacer au pied levé López Simón, l’invitant par la même occasion à prendre son alternative. Une opportunité que le novillero de Torrejón de Ardoz ne laissa pas passer, et même s’il ne put vraiment triompher, il aura au final laissé une bonne impression. Ce qui, dans ce lieu,  n’est déjà pas si mal...

Arènes pratiquement pleines, soleil. Six toros de Vellosino inégaux de présentation, de forces et de comportement, la plupart mansos et sans race.

vel03t

Gonzalo Caballero (saluts aux deux) a pris son alternative avec Cerillero II qui sortit avec autant de vélocité que la table de mon salon ! Il se réveilla sous le fer lors du premier assaut avant un second sortie fermée. Bon quite par gaoneras et rebolera, saluts de Diego Ramón au second tiers puis passation des outils et début de faena par statuaires. Affichant beaucoup de décision, Gonzalo traça de valeureux derechazos puis des naturelles sincères qui trouvèrent un bon écho sur les tendidos. Final par manoletinas au fil du rasoir, mais conclusion médiocre par pinchazo en roulant au sol sans mal, puis entière et descabello. Avec l’ultime, bon capoteo rematé à genoux, première pique sur le réserve, une autre sans style puis grosse frayeur au second tercio lorsque Diego Ramón se retrouva au sol à la merci du toro... qui lui passa dessus. Plus de peur que de mal ! Saluts de Curro Robles puis brindis à l’assemblée, cambio au centre, naturelles relâchées avant un désarmé, autre cambio et derechazos marqués par ses ganas. Mais le toro ne dura pas et la suite s’effilocha quelque peu, le néo matador donnant le change sur quelques gestes isolés lors d’un final encimista, sans pour autant faire grimper la température. Manoletinas, desplante à genoux puis entière. En définitive, une alternative digne d’un jeune diestro qui sera à revoir...

gc03t

Uceda Leal (silence aux deux) tomba d’abord sur un toro porteur de deux aiguilles impressionnantes qui afficha rapidement son manque de forces et de charge. A la muleta, il s’affala à plusieurs reprises et laissa Uceda sans options, le Madrilène en finissant d’une entière d’effet immédiat. Son second fila sur le réserve avant de prendre un second puyazo rectifié et un troisième protesté. Par la suite, malgré la douceur de ses mouvements, Uceda ne pourra jamais lier et faute d’avoir la moindre chance de réussir le desquite avec ce manso, il conclut par entière puis descabello.

ul03t

Eugenio de Mora (silence et palmitas) débuta avec un client qui prit deux piques traseras, puis bon début de faena par séries droitières, sans pour autant pouvoir tomber la main, les forces de son opposant ne le lui permettant pas. Suite à gauche sans grand éclat, beau gestes isolés et entière au troisième envoi. L’imposant cinquième poussa avec violence sur un assaut bien contenu par le piquero avant un second pour la forme. Bon quite de Gonzalo Caballero par chicuelinas et rebolera, puis début de faena arrodillado et enchainements droitiers méritoires, la gauche s’avérant moins évidente. Faute du répondant que l’on peut attendre d’un toro bravo, De Mora donna le change par son métier et son entrega, sans toutefois pouvoir totalement s’imposer. Entière après pinchazo.

edm03t

Trois jours de Feria, et trois jours de déceptions ganaderas... Il n’y a plus qu’à espérer que pour la clôture dominicale, les toros d’Adolfo renversent la tendance... 

ZAFRA

Dans une arène pleine et face à un lot de Zalduendo inégal en tout, tarde triomphale pour la terna du jour, Morante de la Puebla, Alejandro Talavante et Posada de Maravillas qui prenait l’alternative, et égalité parfaite pour les récompenses, une puis deux oreilles...

A noter que Morante de la Puebla se fit sérieusement secouer à la réception au capote de son premier. C’est avec une taleguilla recousue qu’il poursuivit la lidia, faisant rugir les tendidos sur un quite. Au quatrième, il signa un faenón qui mit le feu au cirque...

COORDINATION

Lettre de la Coordination des Clubs Taurins de Nîmes et du Gard adressée au Ministre de l’Education Nationale...

Madame la Ministre de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche,

Il y a moins d’un an, les aficionados nîmois ont défilé dans les rues aux côtés de milliers d’autres citoyens, pour que soit respecté le droit de dessiner librement. Ils l’ont fait sans état d’âme pour soutenir une publication pourtant ouvertement opposée à leurs traditions taurines, au demeurant tout à fait légales, considérant que la liberté de création était plus importante à protéger que des positionnements très personnels sur la tauromachie.

Aujourd’hui, c’est avec indignation qu’ils ont pris connaissance, qu’au sein même d’une école de la République, la censure d’un dessin d’enfant était possible, au prétexte que celui-ci reproduisait un univers, qui pourtant relève de son environnement culturel local.

L’effacement de la reproduction naïve d’un « toro » et d’un « torero » d’une fresque réalisée il y a plus de huit ans sur les murs de l’école Prosper Mérimée de Nîmes (portant le nom de l’auteur de Carmen !), par un Directeur Académique prompt à céder aux menaces et aux harcèlements téléphoniques d’un groupuscule animaliste, peut laisser penser que notre Éducation Nationale ne laisse plus la place à la liberté d’expression, et à la diversité culturelle.

Le mot “Liberté”, que vous avez voulu, opportunément, rappeler aux frontons des bâtiments scolaires, ne serait-il qu’une façade pour masquer un asservissement aux dictats de groupes enragés qui, par la contrainte et la violence, veulent imposer leur pensée unique ?

Nous ne reconnaissons pas dans cette malheureuse dérobade d’une administration frileuse, les valeurs de respect mutuel, de diversité et de pluralité culturelle, politique, philosophique et religieuse qui sont les bases des enseignements qui ont formé nos valeurs citoyennes.

C’est la raison pour laquelle la Coordination des Clubs Taurins de Nîmes et du Gard, composée de trente associations, vous demande, solennellement, de donner les directives nécessaires aux responsables de cette censure, afin que soit rétablie au sein de cette école l’expression graphique des enfants qui n’aurait jamais dû être altérée.

Nous joignons à notre demande, que nous transmettrons en délégation, par la voie hiérarchique, une copie de l’article paru dans le quotidien Midi Libre du 30 septembre 2015.

Soyez assurée, Madame la Ministre, de notre grande vigilance sur ce sujet particulièrement sensible dans notre région de traditions taurines, et recevez l’expression de notre plus grand respect.

Le Président de la Coordination des Clubs Taurins

(Communiqué)

AFAP

Grande réussite à St-Césaire pour cette action quartier, à l'initiative de la ville de Nîmes en présence de Frédéric Pastor, délégué à la tauromachie, de Laurent Burgoa, de Richard Tiberino, adjoints au maire de Nîmes, où l'Association Française des Aficionados Prácticos a présenté dans une première partie une séance de "toreo de salon" où de nombreux enfants ont manié capes et muletas guidés par les membres de l'AFAP.

A l'issue de l'initiation, chaque enfant à reçu de diplômes de participation.

afap03k

Ensuite, la cavalerie Bonijol, sous la direction de Jean Loup Aillet, montra l'habillage du cheval de pique.

En seconde partie, place à l'apprentissage où trois jeunes de la section "détection" ont montré leur savoir-faire devant du bétail très sérieux de Raphael Chaubet, propriétaire de la ganadería Pourquier. .

Raphael de Lucas, a été très sûr de lui face à un animal qui avait tendance à se réfugier aux barrières, Hugo Stievenard montré sa tendance artiste face à un novillo plus faible, et Antoine Saroul, qui débutait en public face à un novillo encasté, créa la surprise du jour en se révélant très volontaire et engagé.

afap03f

Bravo à tous, merci à la ville de Nîmes qui permet à tous ces jeunes de parfaire leur apprentissage. Notons aussi la présence du maestro nîmois Denis Loré et de nombreux aficionados locaux, et de Madame Naima Benali.

afap03g 

(Photos : Jean-Luc Jouet)

ACOSO y DERRIBO  

L'AFAP organise dans le cadre de son Assemblée Générale son traditionnel "Acoso y Derribo" de novillos au campo à la Chassagne  le SAMEDI 10 OCTOBRE.

A partir de 9h30, rendez-vous à la manade des frères JALABERT.   Un repas y est également organisé ("La Rouille de Louis"), ainsi qu'un apéritif offert par les C.T.P.R.   Au programme aussi quelques vaches du ganadero pour prácticos.

ad03t

Renseignements et inscriptions auprès de Chantal ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )   La participation à l'ensemble du programme est de 17 € (tout inclus acoso, repas, apéritif...) pour les adhérents à L'AFAP et de 20 € pour les non adhérents.

L'après-midi, les aficionados pourront se rendre à Bouillargues pour la novillada sans picador organisée ce jour même.

(Communiqué)

MUNDILLO

mund03t

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff

 mdm0aff