Mercredi 12 Mai 2021
Castañeda, Eleveurs français, El coño de la Bernarda, Bayonne, Escribano, Varea…

fc21wx

Tentadero de Fabio Castañeda à la ganadería Meynadier…

En ce dernier dimanche d’automne et par un temps somme toute clément avec même quelques rayons de soleil par intermittence, Patrick Laugier avait emmené vaches et toros à la finca Bellombre de Pierre-Marie Meynadier pour son torero Fabio Castañeda.

mey21a

Cette journée taurine s’est déroulée en hommage à Pepe Limeño qui il y a une vingtaine d’années avait inauguré la superbe placita, comme le signale un azulejo.

mey21b

Avec la collaboration à pied de David et Marc Antoine Romero,  plusieurs picadors se sont succédé sur le cheval, à commencer par… les ganaderos Patrik Laugier et Pierre-Marie Meynadier !

pl21t

pmm21t

Puis Nicolas Bertoli est intervenu pour la lidia des deux toros et la tienta de la dernière vache.

nb21t

Le novillero Daniel Soto a tienté une vache, l’aspirant Vincent Pérez sortant de second.

ds21t

vp21t

Quant à Tibo Garcia, toujours en période de récupération, il s’est tout de même distingué sur quelques séries…

tg21t

Les deux premières vaches, tientées successivement par Fabio puis Soto, n’ont pas été approuvées, mais le ganadero en a sorti ensuite une autre beaucoup plus probante qui retournera au Mas de l’Illon.

mey21g

Quant aux toros que Fabio a lidiés, le premier s’est révélé excellent et le deuxième bon, mais avec plus exigences, le Vénézuélien égrenant la plupart du temps des muletazos volontaires et ajustés des deux côtés, la conclusion s’avérant toutefois un peu délicate.

fc21g

Mais dans l’ensemble, cette matinée aura constitué un bon entrainement pour Fabio avec qui j’ai pu ensuite converser pour revenir sur sa temporada  2015 et évoquer celle qui se profile…

fc21t

« J’ai pris l’alternative en France en 2014 où j’ai toréé trois corridas à Mauguio, Vergèze et Palavas. Mais chez vous, on exigeait un niveau élevé, c’est pour ça que je ne pouvais pas entrer dans des cartels de figuras et je me suis alors rendu compte que ma préparation n’était pas alors suffisante pour affronter des corridas dures. Je me suis alors tourné vers l’Amérique et cette année, j’ai toréé là-bas une vingtaine de corridas, dont quinze au Pérou, les autres au Venezuela et en Equateur où j’ai débuté.

J’ai triomphé à plusieurs reprises au Pérou, j’ai indulté un toro à Mérida (Venezuela) et je pense que globalement, ma temporada a été satisfaisante. En ce début d’année, j’ai devant moi deux corridas en février au Venezuela dans des cartels forts, à San Cristóbal avec Juan Bautista et Manuel Escribano, et Mérida avec Javier Castaño et Daniel Luque.

Je suis revenu en France chez mon apoderado Patrick Laugier pour me préparer et bien sûr, j’aimerais bien toréer chez vous, même si mon objectif premier est de confirmer mon alternative à Madrid. C’est en pourparler et j’espère bien que ça aboutira, je m’y prépare très fort au campo en tientant des vaches et tuant des toros. Si ça se passe bien à Las Ventas, je suis conscient que ça peut arranger beaucoup de choses dans les autres pays taurins.

Dans mon pays, la crise politique n’arrange rien, surtout pour des raisons économiques et par exemple, il n’y avait plus de toros espagnols ces deux dernières années à San Cristóbal, alors que pour 2016, des corridas de Zalduendo et Victorino ont été retenues, ainsi qu’une de Patrick. Et à Valencia, où il y avait avant quatre corridas et une novillada, il n’y a eu cette année qu’une novillada ! Mais les dernières élections ont apporté un changement qui devrait améliorer les choses.

Pour l’heure, je vais continuer à lutter, les toros sont toute ma vie, mon rêve est de devenir figura del toreo. Patrick est comme un père, on travaille beaucoup pour y arriver, quand ça se passe bien, on fête ça, et dans les mauvais moments, on est toujours ensemble. Je dois beaucoup de choses à cette famille, et plus généralement à la France où j’ai débuté en piquée et où on m’a davantage ouvert les portes qu’en Espagne. Beaucoup de gens m’ont aidé, dont de nombreux éleveurs, et je leur en suis très reconnaissant… »

fc21h

Suerte, Fabio !

mey21c

Enhorabuena à tous les participants ganaderos et toreros, avec mention spéciale à Pierre-Marie Meynadier, qui en outre s’est révélé excellent paellero !!!

ELEVEURS FRANÇAIS

Les ganaderos français chez Franck Proust…

A la demande de l’Association des Eleveurs Français de Taureaux de Combat, Franck PROUST, député européen, a reçu les « ganaderos » français en vue d’évoquer notamment les conséquences du vote des eurodéputés du 28 octobre dernier, contre les subventions agricoles communautaires au profit des éleveurs de taureaux de combat. Par la même occasion, diverses questions, tenant à la défense de la tauromachie ont été abordées.

fp21t

Franck Proust a tenu à rassurer une nouvelle fois les « ganaderos » sur le  fait que les subventions européennes sont allouées selon les règles édictées par chaque Etat et qu’en conséquence, l’Europe ne pouvait en aucun cas décider en lieu et place des Etats. Le vote du 28 octobre 2015, largement manipulé par les mouvements « anti-corrida », n’a donc aucune portée juridique.

La discussion s’est ensuite poursuivie sur les diverses actions à mettre en place pour la défense de la culture taurine.

(Communiqué)

EL COÑO DE LA BERNARDA

En Espagne, les dernières élections « générales » ont plongé le pays dans une situation inextricable puisqu’aucune majorité ne s’est dégagée en ce qui concerne les députés. Le Parti Populaire (droite), englué dans plusieurs affaires de corruption, a perdu la sienne, tout en la conservant au Sénat, mais bien que régressant, reste celui qui a récolté le plus de sièges et de voix aux Cortés. Au sortir de cette victoire à la Pyrrhus, pour s’y constituer une majorité, il devra trouver des alliances, mais ça parait pour le moins compliqué, Ciudadanos n’ayant pas obtenu un nombre de sièges suffisant pour faire pencher la balance et aux dernières nouvelles, préférant rester à la marge.

A gauche, le PSOE, se retrouve lui aussi en baisse d’audience, avec le cul entre deux chaises, soit devenir la principale force d’opposition, soit obtenir une majorité de coalition, ce qui impliquerait l’alliance avec l’extrême gauche de Podemos notamment, qui y met comme condition préalable le droit de décider et l’organisation d’un referendum pour l’indépendance de la Catalogne. Un mariage qui ressemblerait toutefois très fort à celui de la carpe et du lapin… Et comme les petits partis n’en sont réduits qu’à la portion congrue, même si leur apport n’est pas tout à fait négligeable, c’est bien entre ces quatre formations que la partie de poker menteur va essentiellement se jouer. Ou plutôt, la partie d’échecs. Mais il faudra bien pourtant qu’il en sorte quelque chose…

Face à cette instabilité, la réponse viendra le 13 janvier quand seront désignés les présidents de la Chambre des Députés (Cortés) et du Sénat. Auparavant, il faut s’attendre à pas mal d’appels du pied d’un côté et de l’autre, avec plusieurs arbitres qui ne voudront certainement pas lâcher leur part de gâteau ! Pour ces investitures, ça risque fort de ressembler à une foire d’empoigne…

esp21t

Bref, selon l’imagerie espagnole, tout cela ressemble fort au « coño de la Bernarda », et a priori, l’Espagne se prépare des lendemains difficiles. Et les toros dans tout ça, me direz-vous ? Au vu des résultats et de ce qui s’est déjà produit récemment avec les municipales, où la politique politicienne est passée bien avant d’autres considérations, ça risque fort d’être compliqué pour eux aussi car même si la situation n’est pas encore totalement compromise, certains ne manqueront pas d’enfoncer le clou, soyons en sûrs. Ce n’est certes probablement pas la préoccupation première face aux problèmes rencontrés dans ce pays, mais c’est tellement plus facile de s’en prendre aux toros plutôt que d’essayer de s’attaquer aux réelles attentes d’un peuple au moment où les marchands de rêves pullulent, pas vrai ?

BAYONNE

Toromagie, Noël solidaire…

Nous tenions à remercier toutes les associations taurines, 100% Recorte, Betisoak, Peña Taurine Bayonnaise, Peña Taurine Côte Basque, la Campera, le Cercle Taurin Bayonnais et bien entendu notre mairie de Bayonne.

bay21f

Un énorme élan de solidarité, de générosité, d'aficion et de simplicité avec encore plus d'enfants que la première édition.

bay21g

Des jouets ainsi qu'un apport financier seront reversés pour nos enfants de l'hôpital de Bayonne.

bay21h

Passez de bonnes fêtes de fin d'année.

bay21i

Bayonne ville taurine.

bay21k

bay21m

(Communiqué – Photos : Eric Depecker)

bay21l

ESCRIBANO

Succès de Manuel Escribano qui confirmait son alternative à la Monumental de Mexico où face à des toros de La Punta et San Marcos, le maestro de Gerena a salué puis a coupé l’unique oreille de la tarde, perdant la grande porte pour avoir pinché sa première faena.

me21f

Applaudissements et vuelta pour Fabián Barba qui a été blessé au début de sa seconde faena, poursuivant la lidia avec une cornada de 4 cm dans le scrotum, et deux silences pour Víctor Mora.

me21g

(Photos : Mundotoro)

VAREA

C’est à présent confirmé, le novillero Varea sera présent à la prochaine feria de Castellón pour une encerrona qui l’opposera à trois novillos de Fuente Ymbro et trois d’El Parralejo.

var21t

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff

 mdm0aff