Jeudi 18 Juillet 2024
Castellón, St-Martin, Mugron, Tentaderos, Lunel Viel, Aignan, Pedro Romero, A los Toros, Olivenza, Sondages, Cordoue, Loto…
Mardi, 19 Janvier 2016

cast19wz

Cartels officiels de la « Feria de la Magdalena » de Castellón…

A l’hôtel Intur de Castellón de la Plana, les responsables de l’empresa Gestión Universal de Espectáculos ont présenté les cartels officiels de la Feria de la Magdalena 2016 qui se déroulera du dimanche 28 février au dimanche 6 mars.

cast19t

A noter que pour défendre la tauromachie, 0,5€ de chaque billet seront reversés à la nouvelle association « Fundación del Toro de Lidia » qui a été créée dans le but de promouvoir et défendre la Fiesta en Espagne. Ce sera le premier versement de la saison réalisé par une empresa et à ce propos, Manuel Martínez Erice, un des membres de la direction des arènes a déclaré qu’il était temps de réagir et que l’époque où l’on tendait l’autre joue était révolue. Ojala …

ST-MARTIN

stm19t

MUGRON

Voir la vidéo des novillos présentés pour les Pâques Taurines à Mugron en cliquant ICI

mug09t

TENTADEROS

Depuis qu’il est allé peaufiner sa préparation en basse Andalousie, Tibo Garcia a eu l’occasion de participer à un tentadero chez Prieto de la Cal, en compagnie d’Alberto Lamelas, qui s’est bien passé face à des vaches non dénuées de qualités, mais exigeantes.

tg19f

Lundi dernier, c’est en compagnie de Javier Cortés qu’il s’est rendu à Zahariche pour le premier tentadero de la saison chez les frères Miura. Devant des vaches très sérieuses en morphologie comme en comportement, Javier Cortés a étalé un bagage technique qui lui a permis de bien surmonter l’épreuve. Quant à Tibo, ses interventions de second ont été marquées par le sérieux et la vaillance face à une coriace adversité, les frères Miura se montrant satisfaits au final de la conduite de ce premier test.

tg19g

Ce week-end, Tibo sera de retour chez nous pour participer à la journée taurine de Lunel Viel et pour ensuite continuer sa préparation chez lui avant une prochaine incursion dans le campo espagnol pour d’autres tentaderos avant sa présentation de novillero en piquée le 13 mars à Samadet…

LUNEL VIEL

Le dimanche 24 janvier à Lunel Viel (34), journée taurine avec un lâcher de toros de la ganadería Pagès-Mailhan, rue des Bosc à 9h, puis à 10h tienta de novillos aux arènes avec Mehdi Savalli, Tibo Garcia et Pierre Mailhan.

A 10h30, messe en « lango nostro », à11h deuxième lâcher de toros rue des Bosc, à 11h30 bénédiction des chevaux à la sortie de la messe, Place St-Vincent.

12h : abrivado avec les manades Aubanel et Coloma, à 13h à la salle Antoine Roux repas du taureau, animation musicale de Corinne Sauvage (10€ sur réservation au 0675965047 ou 0632407540).

A 16h30 : bandido des manades Aubanel et Coloma.

AIGNAN

Rappel… Le vendredi 12 février, Jean-Louis Darré, le ganadero des élevages de Camino de Santiago et Astarac, et Fabrice Torrito, le Mayoral d'Albaserrada, seront les invités de la présentation des Pâques Taurines d'Aignan 2016.

aign07g

(Communiqué)

OLIVENZA

Seront présents à la Feria d’OLIVENZA : Alberto LÓPEZ SIMÓN, Roca REY, José GARRIDO, Diego URDIALES Antonio FERRERA, Miguel Angel PERERA, Alejandro TALAVANTE, José María MANZANARES, EL JULI et Enrique PONCE… Et vous ?

ol18t

Vivez la Feria d’Olivenza du 3 au 7 mars clés en mains avec « No Hay Billetes »…

Renseignements : cliquez ICI

A LOS TOROS

galdos

Vendredi 12 février : Soirée conférence-débats organisée par la peña « A los Toros » de Mont de Marsan, 2 rue Léon Lalanne, avec comme invités Joaquín Galdós et Adrien Salenc.

adrien  

(Communiqué)

PEDRO ROMERO

Le Club Taurin Pedro Romero organise pour son premier rendez-vous de la saison 2016, une soirée conférence avec l'apoderato Julien Lescarret, le matador Thomas Dufau et le revistero Hervé Touya.

pr19s

Cette soirée aura lieu le vendredi 19 février à 19h à la salle du Petit Bonheur, 25 rue Ferme de Fatigue à Mont-de-Marsan.

(Communiqué - Photo Eric Depecker)

SONDAGES

Est-ce l’effet du procès de Rodilhan 1 ? On peut en effet s’interroger car dans la foulée, voilà que nous arrivent de sempiternels sondages sur la corrida. Ci-dessous, un texte d’Alain Gaido, président de l’UVTF, qui traite le sujet…

Pour ou contre la corrida ?

« La France, encore est de plus en plus consultée par des pétitions diverses, pour la survivance ou l’éradication de la plus ancienne passion de l’homme, se mesurant à l’aurochs, devenue culture de l'homme.

Le taureau de combat est depuis toujours le symbole de la force et de la virilité.

La pratique des jeux taurins dont la première origine remonte à – 23.000 ans, est ininterrompue dans le temps. Elle s’est propagée dans toutes les civilisations méditerranéennes et a évolué, suivant les migrations dans la péninsule ibérique pour devenir depuis le Moyen Âge (15ème siècle) une Culture du sud.

La corrida depuis cette époque, s’est structurée, mais est restée un défi pour l'homme qui continue d'affronter le taureau de combat au risque de mourir, pour vivre sa vie,  en affrontant la mort dans une forme de cérémonie sacrificielle.

Tels les alpinistes, les marins, les pilotes de courses, les pratiquants des sports de combats, qui cherchent toujours pour exister, les limites de leur propre vie.

Ceux qui le font sont responsables de leur choix, de leur vie et aussi de leur mort. Ce sont des personnes calmes, responsables et conscientes des choix de leur vie.

Chercher l'humanité dans les animaux est devenu une pratique courante depuis qu'ils ne servent plus l'homme. Le taureau de combat descendant de l'Aurochs n'a jamais été domestiqué.

Il ne fait pas non plus partie des espèces en voie de disparition.

Si les cultures taurines disparaissent, il sera éliminé dans les cinq ans qui suivent, car c'est un animal qui coûte très cher, loi économique, avant la France l’a toujours vénéré.

Il n'a pas évolué. Il est constitué depuis sa création pour le combat.

Peu de nerfs sur les parties du corps exposées, endurant, puissant et développant beaucoup d'endorphines pendant le combat. Il ressent très peu la douleur, c'est un tueur.

Jusqu'à 1/3 d'entre eux meurent en s'entre-tuant dans leurs très vastes pâturages.

Les forts veulent le prouver et les faibles sont éliminés. La loi de la nature est ainsi.

Même si chacun d'entre nous s'attache à des animaux de compagnie, cela n'arrivera jamais avec un descendant de l'aurochs. Ceux qui l'ont cru en sont morts.

Dans nos civilisations devenues urbaines, l'homme ne connait plus les animaux.

Le loup est devenu chien et il est incapable de se nourrir seul.   Le report d'affection sur les animaux, les changent profondément. Est-ce absolument souhaitable ?

Quel est le plus terrifiant pour un animal ?

Etre ce qu'il est depuis toujours ou devenir le jouet d'humains en mal d’affection ?

Vouloir que le monde ressemble à l'idée que l'on s'en fait démarche d'une vision de sa réalité très étriquée, fausse et dangereuse pour le futur.

Souhaitons-nous modeler tous les animaux sur terre à notre image ?

L'homme est vraiment un grand danger pour la vie animale, même sans tuer.

Une histoire de 23.000 ans, celle de l’homme et d’un animal, non façonné par l'homme qui a gardé son instinct de combat et reste l’animal préféré des civilisations qui l’ont toujours protégé et conservé dans son intégrité d’origine. Une forme de respect et la sagesse du respect de la création originelle.

La corrida est toujours un choix. Les peuples du Sud la comprennent, car elle est dans leurs gênes. Ils n’ont jamais forcé personne à la vivre. Le respect des autres est aussi une forme de leur culture.

Vous qui pourriez voter OUI pour sa suppression, êtes-vous sûr d’avoir raison ?

Car supprimer la corrida, c’est prendre le risque de rayer la seule espèce de bovin qui conserve ses gênes originelles sur la surface de la Terre.

Ne croyez pas aux exagérations d'une catégorie de personnes à la sensibilité mal maîtrisée, qui sont devenus des radicaux, anti-corridas, adeptes de la pensée unique et qui vous manipulent à l’excès pour vous entrainer dans une forme de folie idiote, sur des sujets qu’ils ni ne maitrisent, ni ne connaissent.

Vous pourriez aussi dans la foulée, supprimer de la vie de millions de personnes, une passion, une culture, parmi les plus prolifiques au niveau de tous les arts et cultures diverses, peinture, sculpture, danse, théâtre, musique,  littérature.

La corrida est violente, certes, mais elle est surtout unique sur Terre. Elle retrace le combat de l’homme pour sa vie, pour ses jeux, pour sa gloire. La période moderne a rajouté à ce combat une dimension artistique, activité exclusivement humaine. 

Nos peuples du sud de la France et des pays hispaniques ne tolèreraient pas de perdre leurs racines,  historiques et culturelles, car ils la pratiquent depuis plusieurs millénaires, elle est ancrée profondément dans leurs gênes. C’est ainsi.

Laissez vivre à ses passionnés leur passion et cherchez à comprendre, plutôt que de condamner sans savoir. »

CORDOUE

A la mairie de Cordoue, tenue à présent par Ganemos, un courant dérivé de Podemos, le Conseil Municipal a fini par approuver de justesse une motion présentée par Ganemos interdisant les cirques sur la commune, puis par extension, la tauromachie a aussi été évoquée, un point précisant que les 18.000 € de subvention pour organiser le festival taurin annuel au bénéfice de la lutte contre le cancer seraient supprimés.

Pour autant, ça ne signifie en rien que la corrida sera prohibée dans la cité des Califes, car mis à part ce point sur le festival, la tauromachie n’a pas été évoquée, d’autant plus qu’ils n’ont pas autorité pour trancher.

man19s

Pour plus de précisions, il faut savoir que le vote de cette motion a donné un résultat partagé, les deux tendances étant à égalité. Le PSOE, Ganemos et IU ont voté en sa faveur, tandis que le PP, Ciudadans et Mixto ont voté pour la repousser. Dans ce cas, c’est la mairesse socialiste Isabel Ambrosio, qui a évidemment fait pencher la balance en faveur de cette motion. Résultat des courses, plus de cirques dans Cordoue et des difficultés supplémentaires pour la tauromachie dans une ville où elle est historiquement emblématique.

En 2014, Isabel Ambrosio avait fait une déclaration publique en faveur de la Fiesta, "consciente de l'importance sociale, économique et culturelle que la fiesta des toros avait dans notre zone, c'est pour cela que nous la défendons sans failles" ! Lamentable…

LOTO

loto19t