Samedi 08 Mai 2021
Alès, Bourret, Captieux, Breack…

al20wz

Programmation complète de la Feria d’Alès 2016…

 al15g

al15h

al15i

al15fa

BOURRET

De plus en plus aperçu dans le sillage du novillero Tibo Garcia aux côtés de son apoderado Serge Alméras, l’ex-banderillero Jean-Marie Bourret va à présent s’investir davantage pour ce qui concerne la partie technique.

Fort de son expérience, notamment par les 13 années passées dans la dernière partie de sa carrière auprès d’Enrique Ponce, il est évident que ses conseils seront les bienvenus.

Rencontré à Béziers lors du récent gala taurin, Jean-Marie a précisé quel serait son champ d’action aux côtés de son ami Serge Alméras…

tg20f

« Il s’agit en premier lieu d’une histoire d’amitié de plus de quarante ans entre Serge et moi ! Il m’a demandé, si j’étais disponible, de pouvoir les accompagner et conseiller Tibo. Je l’avais vu quelques fois l’année dernière, il m’avait plu, mais ce qui m’a avant tout décidé, ce sont les qualités humaines que j’ai décelées en lui, car sans cela, je ne pense pas que ce soit intéressant. Mais outre ses qualités humaines qui font qu’on apprécie d’être avec lui, il en a aussi d’autres sur le plan taurin et on voit qu’il a une bonne marge de progression. C’est pour cela que si j’ai pu être parfois déçu dans le passé par d’autres, là je pense que ça peut bien fonctionner.

Cela dit, je ne suis ni apoderado, ni « voleur de toreros », je me remets dans le bain avec l’accord de mon ami Serge et j’espère que notre collaboration pour Tibo va se révéler positive. Mon rôle sera donc avant tout de renforcer l’équipe sur le plan technique  et d’apporter mon aide autant que je le pourrai par les bonnes relations professionnelles que j’ai conservées. Par exemple, quand on est partis le mois dernier pour aller toréer quelques tentaderos, notamment chez Juan Ruiz Palomares, l’apoderado d’Enrique Ponce, avec Finito de Córdoba et Daniel Luque, quand Enrique a invité Tibo à sortir de second après lui et David Mora dans une corrida en privé, c’est assez révélateur, non ? Et quand ensuite Enrique m’a pris à part pour me dire : « Attention à ce garçon, il a tout pour fonctionner », c’est très encourageant, d’autant plus que le maestro n’est pas flatteur de nature ! Et Ponce a ajouté que Tibo fonctionnerait encore mieux avec du bétail plus fort, ce qui confirme le bien fondé de son changement de catégorie. Et je ne cache pas que cette rencontre avec celui dont j’étais sous les ordres a clairement renforcé ma motivation…

tg20t

Si je peux amener techniquement quelque chose à Tibo et le faire progresser, je serai le plus heureux du monde ! Pour cela, il faut faire en amont une analyse fine de ses qualités et ses défauts pour bien cibler les domaines à travailler plus particulièrement. Concernant les qualités, disons qu’il pratique un toreo pur, d’essence classique, ce qui me ravit car sa correspond à ma conception de la façon de toréer. Un autre atout, et pas le moindre, c’est qu’il écoute, qu’il a manifestement envie de progresser et c’est en cela que je vais tenter de le faire aller de l’avant.

Quant aux points qu’il devra encore travailler, il faut d’abord bien comprendre que Tibo n’en est qu’au début de la piquée, ce n’est pas un « produit fini », mais en dernière phase d’apprentissage. Tous les matadors sont passés par ce stade et ont connu des hauts et des bas, mais c’est dans l’adversité que l’on apprend et non pas dans la facilité ! N’étant pas un Petit Prince, les novilladas qui arrivent vont être pour la plupart considérées comme étant de respect, Valdellán, Saltillo, Escolar Gil, ainsi que d’autres qui se profilent… Tibo n’a pas le choix, il va apprendre sur le tas, mais quand on a l’aficion qu’il a et l’envie de réussir, il faut tout tenter, sinon on reste chez soi !

Ce qui me fait penser qu’il a encore une bonne marge de progression, c’est justement son aficion, il ne vit que pour les toros, c’est quelque chose de très important et qui motive aussi l’entourage. En outre, il lui restera encore à mieux « se vendre », mais c’est vrai que lorsque l’on apprend, il y a tellement de choses à mettre en pratique qu’on ne pense pas à tout ! Tibo devra aller encore plus vers les gens, ça compte énormément, mais je me souviens de Christian Nimeño qui à ses débuts avait aussi du mal, mais qui petit à petit a réussi à être ce qu’il a été !

Le problème actuel, et ça vaut pour tous les novilleros, c’est qu’il manque actuellement de novilladas pour se former, ça va très vite et pourtant, ce n’est bien qu’en toréant en public que l’on peut réellement progresser… »

tg20g

Tibo aura toutefois quelques occasions au cours de cette temporada d’affronter des novillos en public, dès le 1er mai à Aire sur l’Adour, puis notamment à  Boujan, Lunel, eu d’autres en cours de négociations qui s’annoncent favoravbles.

On lui souhaite bien sûr bonne chance, en espérant pour lui que les derniers réglages avec dorénavant ce supplément technique lié aux conseils de Jean-Marie Bourret génèrent autant de journées positives. Suerte…

CAPTIEUX

Débuts en piquée d’Adrien Salenc…

capt19t

Voir la vidéo de présentation en cliquant ICI

 cap19t

BREACK

A partir de demain, la publication va connaitre un ralentissement et ceci pour une semaine, votre serviteur s’accordant un peu de répit avant de revenir d’attaque pour les ferias du mois de mai. Toutefois, jamais bien loin des toros, la publication ne s’arrêtera pas, mais sera limitée au strict minimum. Allez, à bientôt…

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff